PRODUITS NATURELS ESSENTIELS et ÉCOLOGIQUES -Montréal-Laval-Quebec CANADA – USA

PRODUITS NATURELS ENVIRONNEMENTALES, ESSENTIELS et ÉCOLOGIQUES

PRODUITS NATURELS NETTOYANTS ÉCOLOGIQUES

Sécurisez votre foyer avec des produits Nettoyants sécuritaires fait d’ingrédients de hautes qualités botaniques, naturels et écologiques.

Produits Naturels Environnementale , pharmaceutiques,  corporels et alimentaires.

La consultation des divers articles de notre site soulève probablement en vous les questions suivantes:

  1. Existe-t-il des alternatives aux produits de consommation courante?
  2. Quelles sont les solutions possibles aux problématiques posées dans les documents et vidéos?

Informez-vous sur les produits que vous consommez.
Connaissez mieux les produits qui vous entourent!

Lisez les étiquettes! 

Voici la Large gamme des « Produits Naturels et écologique » de qualité exceptionnelle.
(500 produits) offerte dans 5 catégories de produits  essentielles.
Une belle option pour votre santé avec la conversion de presque tous vos produits essentiels.

Tous à des prix plus économique que dans la plupart des grandes surfaces.

Compléments alimentaires


  • Formules vitaminées
  • Boisson de substitut de repas
  • Tablettes nutritives
  • Tablettes de transformation de la graisse pour sportifs
  • Tisanes
  • Tablette aux fibres
  • Boissons énergisantes
  • et plus


    •Produits Menager
    Lessive et nettoyage


    • Produits de lessive
    • Détachant
    • Savon à lessive
    • Blanchisseur / intensificateur de couleurs
    • Assouplissant textile (liquide ou en feuilles)
    • Vaporisateur défroissant
    • Savon pour lave-vaisselle
    • Savon à vaisselle
    • Nettoyant pour verre et appareils ménagers
    • Nettoyant universel
    • Nettoyant pour le sol
    • Nettoyant pour salle de bain – baignoire – carrelage
    • Lustre-meuble
    • Désodorisant
    • Bougies parfumées


    Cosmétiques et soins de peau

    • COSMÉTIQUES
      • Fond de teint
      • Camoufleur
      • Poudre compacte ou libre
      • Mascara
      • Contour des yeux – crayon
      • Crayon à sourcils
      • Traitement pour les lèvres
      • Rouge à lèvres – Crème pour les lèvres
      • Brillant à lèvres
      • Crayon à lèvres
      • Boitiers de maquillage
      • Poudrier d’ombre à paupières plein
      • Fard à joues
      • Poudre bronzante
      • Vernis à ongle
    • SOINS DE LA PEAU
      • Nettoyant, tonifiant et hydratant (ensemble ou individuel)
      • Démaquillant
      • Sérum anti-vieillissant
      • Crèmes hydroxylées
      • Crème rafermissante
      • Complexe vitaminé
      • Démaquillant pour les yeux
      • Masque hydratant
      • Traitement exfoliant
      • Autobronzant


    Soins personnels 


    • BAIN ET CORPS:
      • Barres de savon
      • Savon liquide
      • Crème raffermissante pour les mains
      • Lotion raffermissante pour le corps
      • Lotion corporelle hydratante
      • Bain moussant hydratant
      • Vaporisateur hydratant pour le corps
      • Antisudorifique
      • Lotion après-rasage
      • Eau de toilette
      • Parfum
    • SOIN DES CHEVEUX
      • Shampooing
      • Revitalisant
      • Traitement constituant hebdomadaire
      • Gel coiffant
      • Aérosol coiffant
      • Mousse coiffante
    • SOINS DENTAIRES
      • Gel dentifrice au fluor
      • Lustre-dent
      • Rince-bouche concentré
      • Fil dentaire
    • POUR LES ENFANTS
      • Nettoyant pour les cheveux
      • Nettoyant pour le corps
      • Gel dentifrice étincelant
      • Brosse à dents pour enfants
      • Calmant pour enfants


         Pharmacie et premiers soins

        • Sirop contre la toux
        • Pastilles contre la toux
        • Crème hydratante
        • Onguent analgésique
        • Calmant ultra-fort
        • Huile Melaleuca 
        • Huile essentielle diverse 
        • Huile de bain
        • Thérapie de la peau
        • Baume pour les lèvres
        • Gel hydrantant après soleil avec vitamine E
        • et plus…
 

Livre

Le grand ménage naturel

Les recettes simples et économiques pour entretenir sa maison, sans produits chimiques.
Comment composer facilement ses produits d’entretien?
Des recettes sympas pour la planète et pour le portefeuille.


PRODUITS NATURELS MÉNAGER ÉCOLOGIQUE -Montréal-Laval-Quebec CANADA

Formulaire pour une Demande de Renseignement sur les produits Naturels et Écologiques

Cochez les cases qui correspondent à votre demande
Si nécessaire, inscrivez plus de détails à votre demande

Monique Toubeix
514-792-0281
Site web des produits naturels Écologiques 500 produits mis à jour

PRODUITS NATURELS MÉNAGER ÉCOLOGIQUE -Montréal-Laval-Quebec CANADA

HYPERTENSION HAUTE PRESSION COMMENT RÉDUIRE son HYPERTENSION

HYPERTENSION HAUTE PRESSION Réduire son Hypertension Artérielle. Comment RÉDUIRE sa haute pression ou l’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

HYPERTENSION Haute Pression

HYPERTENSION ARTÉRIELLE HAUTE PRESSION COMMENT RÉDUIRE son HYPERTENSION

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle?

Hypertension, imaginez vos artères comme des conduits qui transportent le sang à partir de votre cœur pour le distribuer dans tout le corps. L’hypertension artérielle (ou haute pression) se manifeste lorsque le sang circule dans vos artères à une pression supérieure à la normale.

Lorsque l’hypertension est reliée à une cause spécifique, notamment une maladie ou un médicament, elle prend le nom d’hypertension secondaire. Mais, le plus souvent, on en ignore la cause précise. Dans ce cas, la haute pression portera le nom d’hypertension essentielle. Votre tension artérielle change souvent durant le cours d’une journée en fonction de nombreux facteurs. Par conséquent, vous devrez peut-être prendre votre tension artérielle plusieurs fois par jour dans un environnement tranquille, où vous êtes à l’aise et confortable, afin de mieux l’évaluer. Les médecins ont besoin de savoir si vous faites de l’hypertension afin de prévenir les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux. Vous devriez faire prendre votre tension artérielle une fois ou deux par année par votre médecin.

Que signifient les chiffres de la tension artérielle?

La tension artérielle s’exprime habituellement par deux chiffres, écrits avec une barre oblique, p. ex. 120/80. Vous pouvez aussi entendre dire que la pression artérielle est «de 120 sur 80».

Le premier chiffre est la pression systolique. C’est la pression maximum du sang lorsque votre cœur pousse le sang dans vos artères. Le deuxième chiffre est la pression diastolique. C’est la pression lorsque le sang revient vers le cœur – la période de repos entre les contractions. Une pression normale est inférieure à 120/80. Une pression élevée se situe à 140/90 ou plus.

Un adulte en bonne santé avec une pression inférieure à 120 sur 80 est moins à risque d’avoir des problèmes de santé à long terme. Une pression de plus de 140 sur 90 (ou de 160 sur 90 si vous avez plus de 65 ans) doit être abaissée à un niveau plus sécuritaire. Les nouveaux objectifs pour de meilleures lectures de pression varient en fonction de votre état de santé. Voici les valeurs actuelles ciblées pour les conditions suivantes :

  • Diabète – moins de 130/80
  • Diabète avec plus de 1 g de protéines par jour dans vos urines – moins de 125/75
  • Hypertension systolique isolée – moins de 140 systolique
  • Hypertension diastolique avec ou sans hypertension systolique – moins de 140/90
  • Néphropathie – moins de 130/80

Comment diagnostiquer l’hypertension?

La tension artérielle se mesure à l’aide d’un brassard qu’on place autour de votre bras et qu’on gonfle pour écouter le bruit de la circulation sanguine. Votre médecin mesurera votre tension artérielle lors de plusieurs visites pour voir si elle est élevée. Le nombre de visites où votre médecin voudra mesurer votre tension artérielle avant de poser un diagnostic est fonction des valeurs obtenues et des symptômes que vous présentez.

Si elle est élevée à plusieurs occasions, vous souffrez probablement d’hypertension.

À quelle fréquence devrais-je faire vérifier ma tension artérielle?

La pression devrait être mesurée occasionnellement même durant l’enfance, dès l’âge de 2 ans. Faites mesurer votre pression une fois aux deux ans après l’âge de 18 ans.

Si vous prenez un médicament pour l’hypertension, votre médecin vérifiera votre tension artérielle à chaque visite pour s’assurer que le médicament que vous prenez est efficace. Demandez à votre médecin de famille à quelle fréquence vous devriez faire prendre votre tension artérielle.

Pourquoi l’hypertension est-elle nuisible?

L’hypertension endommage précocement les vaisseaux sanguins et le cœur. Ceci augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, de troubles rénaux et de maladie du cœur.

L’hypertension donne-t-elle des symptômes?

Habituellement, non. C’est pourquoi il est si important de faire prendre régulièrement votre pression.

Comment peut-on la traiter?

Le traitement débute par des changements à vos habitudes de vie afin de vous aider à réduire votre tension artérielle et à diminuer le risque de problèmes cardiaques (voir la liste ci-dessous). À eux seuls, ces changements peuvent vous aider. S’ils ne suffisent pas, vous aurez à prendre des médicaments.

Changements dans les habitudes de vie

  • Ne fumez pas et n’utilisez aucun produit du tabac.
  • Perdez du poids si vous faites de l’embonpoint (IMC > 25).
  • Faites de 30 à 60 minutes d’exercice d’intensité modérée, 4 à 7 jours par semaine.
  • Limitez votre consommation de sel.
  • Limitez votre consommation d’alcool.
  • Mangez des aliments contenant suffisamment de potassium, de calcium et de magnésium.
  • Évitez les aliments riches en gras et en cholestérol.
  • Essayez les techniques de relaxation.

Même si vous avez besoin de médicaments pour contrôler votre tension artérielle, apporter certains changements à vos habitudes de vie vous aidera à diminuer la quantité de médicaments que vous avez à prendre; ceci contribuera à réduire votre pression artérielle et le risque d’une maladie du cœur. L’hypertension augmente le risque de problèmes cardiaques; donc, le fait de surveiller les autres facteurs de risque d’une maladie du cœur pourra améliorer votre santé.

Comment les produits du tabac affectent-ils la pression artérielle?

La nicotine des cigarettes et des autres produits du tabac stimule votre organisme à produire de l’adrénaline. L’adrénaline provoque une constriction de vos vaisseaux sanguins et une accélération de vos battements cardiaques, ce qui augmente votre tension artérielle. Si vous cessez de fumer ou d’utiliser d’autres produits du tabac, vous pouvez réduire de façon significative les risques de maladie du cœur et de crise cardiaque, et ainsi abaisser votre tension artérielle.

Devrais-je perdre du poids et faire de l’exercice?

Chez la plupart des gens qui font de l’embonpoint, la perte de poids aidera à réduire la tension artérielle. Perdre 1 kg permet de réduire la pression systolique de 1,6 et la pression diastolique de 1,1. Faire de l’exercice régulièrement aide également à perdre du poids. L’activité physique semble réduire la tension artérielle, en plus de vous aider à maigrir. Chez les adultes inactifs, une étude a constaté que l’exercice d’aérobie régulier diminuait la pression systolique de 3,84 mm Hg et la pression diastolique de 2,58 mm Hg sur une période de 2 semaines.

Le sodium est-il nuisible?

Tous les gens ne sont pas affectés par la consommation de sodium (ou sel), mais celui-ci augmente la tension artérielle chez certaines personnes. La plupart des gens qui souffrent d’hypertension devraient réduire leur consommation quotidienne de sel à moins de 1,5 g.

Certains aliments comme les croustilles et les charcuteries, notamment le jambon, contiennent beaucoup de sel. On oublie souvent que le pain et certains produits laitiers, tel le fromage, contiennent également beaucoup de sel. Apprenez à lire les étiquettes! N’ajoutez pas de sel à vos aliments. Souvenez-vous aussi qu’un diurétique (pilule qui aide l’organisme à éliminer l’eau) ne remplace pas le besoin de couper la quantité de sel.

Dois-je aussi cesser de consommer de l’alcool?

Chez certaines personnes, l’alcool peut entraîner une augmentation significative de la tension artérielle. Chez d’autres,  elle n’a pas d’effet. Limitez votre consommation hebdomadaire d’alcool à moins de 14 consommations standard chez les hommes et à moins de 9 chez les femmes. Une consommation standard équivaut à 43 ml ou 1,5 oz de spiritueux (40 % d’alcool), 341ml ou 12 oz de bière (5 % alcool), ou 142 ml ou 5 oz de vin (12 % d’alcool). Si vous consommez de l’alcool, parlez-en avec votre médecin.

Le stress affecte-t-il ma tension artérielle?

Le stress affecte probablement la tension artérielle. Pour combattre l’effet du stress, essayez des techniques de relaxation ou le biofeedback. Elles sont efficaces si vous les pratiquez au moins une fois par jour. Demandez les conseils de votre médecin de famille.

Les médicaments sont-ils efficaces?

Il existe plusieurs types de médicaments pour traiter l’hypertension. On les nomme hyper tenseurs. Chaque groupe de médicaments comprend plusieurs marques différentes. Le but du traitement est de ramener votre tension artérielle à la normale à l’aide d’un médicament qui est facile à prendre et n’a pas d’effets secondaires. Les médicaments réussissent habituellement à atteindre cet objectif. Si votre hypertension ne peut pas être contrôlée sans l’aide de médicaments, vous devrez les prendre pour le reste de votre vie. N’arrêtez pas de prendre vos médicaments sans en parler d’abord à votre médecin de famille. Autrement, vous augmentez le risque d’être victime d’un accident vasculaire cérébral ou d’une crise cardiaque.

Livre conseils santé

 

Guérir l’hypertension sans médicaments
Si vous souffrez d’hypertension artérielle, cela est dû à une trop grande pression du sang dans vos artères. Vous dépassez la normale à partir de 149.

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX Calvitie Explications de la Perte des Cheveux Alopécie Hommes et Femmes.

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX Calvitie Explications de la Perte des Cheveux Alopécie Hommes et Femmes.

MONAT Produits Capillaires aide à la CHUTE de CHEVEUX et à la repousse.
Vos cheveux sont en perte de vitalité? 
MONAT est une Révolution Capillaire!

Les PRODUITS Capillaires Naturels Monat qui grâce entre autres au capixyl aide favorablement à stimuler la Repousse des cheveux et ainsi à freiner la chute des cheveux.

FORMULAIRE d’ÉVALUATION CAPILLAIRE à la FIN de cette PAGE


Pourquoi une chute de cheveux subite ou lente? Quelle est la normalité de la perte des cheveux?


Voici de nombreuses questions que se posent les personnes qui se trouvent avec une chute de cheveux prématurée.
Nous perdons donc nos cheveux chaque jour.
Perdre 50 à 100 cheveux par jour est tout à fait normal.
Si la chute est plus importante il est vital de réagir, car il y a une origine, une cause bien précise qu’il ne faut surtout pas négliger.

 


Pourquoi naissons-nous avec tel ou tel capital cheveux ?

Les cheveux semblent peu influencés par le milieu extérieur.
La transmission de leurs principales caractéristiques est essentiellement génétique.
Cependant, comme les ongles, ils sont principalement constitués de protéines (kératine).
Leur santé est donc influencée par l’hygiène alimentaire de la personne

Explication de la vie d’un cheveu

Monat produits capillaires

Leur nombre : entre 90.000 et 150.000
Leur origine, leurs racines: ils sont issus des follicules ou bulbes pileux qui ont entre 15 et 25 cycles de vie
Chaque bulbe est annexé à la glande sébacée (qui se développe surtout après la puberté)
La transmission des caractéristiques d’une chevelure est essentiellement génétique
Le diamètre d’un cheveu varie entre 0,05 mm et 0,1 mm.
Chaque cycle de vie d’un cheveu est bien défini.

 


Les hommes :

  • Environ 65 % des hommes connaissent un problème de chute de cheveux
  • 38 % sont victimes de calvitie ou d’alopécie localisée deviendront partiellement chauves.
  • Ces chutes de cheveux peuvent débuter dès l’âge de 18 ans, elles atteignent un homme sur trois à trente ans, et près d’un homme sur deux aux alentours de la cinquantaine.

Les femmes :

  • Environ 70 % des femmes doivent faire face à un problème de chute de cheveux durant une période de leur vie.
    Elles sont généralement favorisées d’un point de vue hormonal jusqu’à la ménopause ou la pré ménopause.
  • Certaines femmes, plus sensibles d’un point de vue génétique, peuvent souffrir d’alopécie diffuse.
    Les cheveux, dans ce cas, s’affinent et se raréfient sur l’ensemble du cuir chevelu.

MONAT Produits Capillaires Chute des Cheveux

Le Traitement Intense Repair de MONAT contient l’ingrédient clé le Capixyl pour la santé du cuir chevelu et la repousse du cheveu.

MONAT PRODUITS CAPILLAIRES


Alopécie Androgénique qu’est-ce que c’est?

Une chute de cheveux liée à deux facteurs : un facteur hormonal, et un facteur héréditaire

Une sensibilité génétique du cuir chevelu aux androgènes (hormone masculine dont la principale concernée est, dans ce cas, la testostérone). Il s’agit donc d’une prédisposition de terrain.

Alopécie peut être plus communément appelée alopécie séborrhéique ou encore calvitie « classique » car elle touche 90 % des hommes souffrant d’alopécie

Elle s’installe lentement et de façon diffuse.

Les liens

L’alopécie est en lien direct avec les hormones masculines présentes dans le sang, mais se manifeste principalement au niveau du cuir chevelu.

Ce sont les bulbes pileux des zones frontales, pariétales (tempes) et du sommet du crâne qui sont les plus sensibles à ces perturbations hormonales.

L’alopécie Androgénique est apparue chez les femmes il y a une vingtaine d’années.
Depuis, elle en touche un nombre sans cesse croissant.

Chez la femme, l’Alopécie Androgénique consiste en un affinement du cheveu.

Elle est moins spectaculaire que chez l’homme et se concentre sur le dessus du crâne ou sur la raie.

Le corps de l’homme produit des androgènes tout comme celui de la femme (20 fois moins que chez l’homme).
L’ensemble des androgènes est sécrété par les gonades (testicules et ovaires, 40 %) et les glandes surrénales (60 %).

Ces hormones possèdent de nombreuses fonctions organiques, mais pour les deux sexes et s’il y a une sensibilité génétique, elles accélèrent et raccourcissent le cycle de vie des follicules pileux.

Dans le cas d’une hypersensibilité génétique, les cheveux deviennent de plus en plus fins et plus courts.

Ensuite, les bulbes épuisés se rétrécissent, ne produisant plus qu’un fin duvet, c’est ce qui mène à la calvitie

Les antécédents familiaux sont un facteur essentiel pour déterminer une alopécie androgénique.

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de cheveux

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX CALVITIE EXPLICATIONS de la Chute et Perte de Cheveux Alopécie HOMMES et FEMMES.

Explications de la chute de cheveux d’un point de vue physiologique 

Au niveau du cuir chevelu, la testostérone se transforme en d’hydre testostérone (DHT) sous l’influence d’une enzyme, la 5α-réductase.

La DHT stimule les glandes sébacées qui augmentent leur production de sébum.
Cet effet est particulièrement visible à l’adolescence.
Le sébum qui stagne dans le follicule pileux va progressivement l’obstruer.
Dès lors, le cuir chevelu s’épaissit, ce qui empêche les vaisseaux sanguins de bien nourrir le bulbe.

Une autre action négative connue de la DHT est d’abréger la phase de croissance du cheveu et de son cycle vital. Ce qui rend le cheveu plus mince et plus fragile.


Les gènes

C’est la transmission des gènes d’alopécies par la mère ou par le père, ou par les deux, aussi bien chez le garçon que chez la fille, qui provoque cette prédisposition génétique.

Ces gènes stimulent l’activité de la 5 a-réductase, qui à son tour entraîne une sécrétion beaucoup plus importante de DHT.

Il faut donc bien comprendre que dans ce cas, ce n’est pas la quantité de testostérone sécrétée qui est en cause, mais bien la façon « anormale » dont elle est utilisée et convertie par les follicules pileux génétiquement programmés.

Autrement dit, il ne s’agit pas d’un trouble hormonal, mais d’une anomalie des récepteurs des bulbes.

S’il n’existe aucune prédisposition génétique, les deux substances s’associent sans conséquence et ne gênent en rien le développement physiologique normal du cheveu.

MONAT PRODUITS Capillaires Naturel et Vegan favorise la repousse des cheveux et freine la CHUTE de cheveux des Femmes et des Hommes

Alopécie androgénique chez la femme

Les antécédents familiaux constituent un facteur essentiel pour poser le diagnostic d’une alopécie androgénique.

Mais plus de 20 % des femmes atteintes n’ont pas d’antécédents dans leur famille et présentent pourtant les signes cliniques de cette alopécie. Environ 30 % de femmes souffrent d’alopécie androgénique.

Cette prédisposition est liée à une hypersensibilité aux androgènes et à l’hyperactivité de l’enzyme, la 5α-réductase.
Comme chez l’homme dans ce cas, il sera impératif d’agir localement (au niveau du cuir chevelu) sur la production d’androgène et de 5α-réductase.


Les premiers signes

Il est très important d’agir dès les premiers signes de chute anormale, car une fois le capital cheveu épuisé aucun retour en arrière ne sera jamais plus possible.
Un soin en application externe peut améliorer l’aspect des cheveux, cependant il ne suffira pas à garantir l’intégrité des follicules pileux.
Un traitement interne ponctuel, qui pourra au besoin être renouvelé à certains moments de la vie, est absolument indispensable. Il est cependant très important de connaître le type de chute auquel la personne est confrontée afin de choisir le traitement anti chute le mieux adapté.

L’alopécie androgénique est très facile à diagnostiquer chez la femme.

Les cheveux sont clairsemés uniquement sur le dessus du crâne et parfois sur les tempes.
Alors que la chevelure de la nuque et des tempes reste dense et bien fournie.
Cette alopécie commence par un élargissement de la raie médiane.
Les cheveux deviennent plus fins et cela va parfois de pair avec une hyper séborrhée. C’est irréversible si l’on ne traite pas le problème.

La sévérité des symptômes varie beaucoup d’une femme à l’autre et semble n’avoir aucun lien avec l’âge même si certaines périodes (grossesse, pré ménopause, ménopause) de la vie d’une femme soient plus propices à l’apparition ou à l’aggravation de ce trouble.

L’importance de l’alopécie

L’alopécie est en lien direct avec la sensibilité plus ou moins prononcée du cuir chevelu aux androgènes.

L’évolution de l’alopécie androgénique chez la femme est plus lente que chez l’homme. Dans les cas les plus sévères, les zones fragilisées peuvent se dégarnir de manière importante, mais heureusement jamais totalement.

En effet, les femmes sécrétant beaucoup plus d’hormones féminines que d’hormones masculines, leurs œstrogènes (hormones féminines) atténuent les effets des androgènes et prolongent la durée des cycles pilaires.

Il est essentiel d’agir dès les premiers signes de chute anormale, car une fois le capital « bulbe » épuisé, il sera plus difficilement possible, voire impossible de retrouver une belle chevelure.

MONAT PRODUITS Capillaires Naturels Végétaliens

IRT Intense Repair Traitement Concentré en Capixyl

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX CALVITIE EXPLICATIONS de la Chute et Perte de Cheveux Alopécie HOMMES et FEMMES.
Black System pour homme de Monat


Alopécie Androgénique chez l’homme

Il s’agit de l’alopécie la plus courante chez l’homme.

Elle touche aussi bien de jeunes hommes dès l’âge de 20-22 ans (20 %) que des hommes de la quarantaine 50 % des hommes à partir de 50 ans souffrent d’alopécie androgénique.

Cette alopécie vient d’une prédisposition héréditaire c’est-à-dire qu’elle se transmet généralement de père en fils.

Cela ne signifie pas que tous les hommes souffrant d’alopécie androgénique auront un enfant prédisposé à ce type d’alopécie.

Celle-ci est liée à l’hyperactivité de l’enzyme, la 5α-réductase, qu’il est essentiel de réguler, mais qu’il est impossible d’inhiber totalement puisqu’elle est inévitablement liée à la production de testostérone.

On reconnaît la chute de cheveu androgénique par sa localisation.

Les zones dégarnies sont le haut du front (golfes bilatéraux) ou le sommet du crâne, dans cette zone la chute débute généralement par une tonsure, alors que la nuque et les tempes restent denses et bien fournies.

Cette chute trouve son origine dans l’hyperactivité de la 5 alpha réductase.

Cette enzyme va convertir, de manière locale et excessive, la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Le taux trop élevé de DHT aura pour conséquence de raccourcir la phase de croissance du cheveu.

Les Cycles pilaires et le DHT

La durée de chaque cycle pilaire va considérablement diminuer et passer de quelques années à quelques mois.
Les cycles pilaires, normalement programmés pour durer toute une vie, vont dès lors s’épuiser beaucoup plus rapidement. L’excès de DHT provoque généralement une augmentation de l’activité des glandes sébacées voisines des bulbes pileux.

Cet excès de séborrhée va peu à peu obstruer les pores du bulbe qui petit à petit étouffera.
Parallèlement, le cuir chevelu n’est plus bien vascularisé, ni nourri.
L’ensemble de ces phénomènes va entraîner une atrophie des bulbes, ce qui entraîne tout d’abord un éclaircissement des cheveux, et ensuite, une disparition progressive et totale des cheveux sur des zones de plus en plus étendues du cuir chevelu.

MONAT SCIENCE

MONAT Produits Capillaires ANTI CHUTE de CHEVEUX


L’alopécie dite séborrhéique

Il ne s’agit pas d’une alopécie en tant que telle, mais plutôt d’un facteur aggravant ou favorisant.
En effet, l’excès de sébum est sécrété en excès par les glandes voisines des bulbes pileux.

Le sébum (graisse) obstrue le pore du bulbe par lequel pousse le cheveu.
Le bulbe étouffe et a tendance à s’atrophier.
Si ce phénomène s’associe au déséquilibre hormonal local, on entre dans le schéma de l’alopécie androgénique.

Le stress!

Toutes les personnes chauves n’ont pas développé d’office une séborrhée, et les cheveux gras ne tombent pas inéluctablement.

Chez les femmes, comme chez les hommes prédisposés, le stress favorise l’excès de séborrhée, les états pelliculaires et les démangeaisons du cuir chevelu.

L’effluvium télogène

C’est une forme de calvitie, chez l’homme ou chez la femme, qui se manifeste par des chutes de cheveux démesurées et soudaines sur la totalité du cuir chevelu.

L’étendue de la chute des cheveux de l’effluvium télogène se distingue de l’alopécie androgénique.
Elle ne concerne que certaines zones bien définies du cuir chevelu

Une minorité d’hommes est concernée.

Ce type d’alopécie est occasionné par des carences, des facteurs extérieurs ou des troubles de l’organisme.
Elle apparaît par exemple lors de maladies générales graves, de stress important consécutif à des interventions chirurgicales.
Aussi à des blessures, des fièvres, des régimes alimentaires trop sévères, des carences en fer, etc.

Ces pertes de cheveux abondantes (par poignées parfois) sont normalement réversibles dès que l’on détecte et supprime l’élément déclencheur de la chute.

Les causes de l’effluvium télogène.

La grossesse, l’accouchement, les changements de saison, interventions chirurgicales importantes, pathologies prolongées, chocs affectifs intenses, l’arrêt de prise de contraceptif, etc. Dans certains cas, les chutes de cheveux par effluvium télogène peuvent être durables ou le devenir si elles ne sont pas bien traitées.
Il faut être particulièrement vigilant lors d’états dépressifs prolongés ou lors de stress permanent, lors de prise de médicaments à long terme.

L’alimentation!

Il faut surveiller les troubles du métabolisme dus à un régime alimentaire draconien ou à une anorexie.

Lors de la chute de cheveux abondante et répandue sur l’ensemble du cuir chevelu, il ne faut pas écarter certaines causes possibles et sournoises.
Les carences en zinc, en magnésium, en calcium ou en en fer, ainsi que d’éventuels problèmes thyroïdiens ou hormonaux peuvent en être la cause.

S’il vous semble que vos cheveux sont trop fins, sans tenue ou ternes, rien ne vous empêche d’effectuer une cure de 3 mois de nutriments et vitamines spécifiques. Cela redonnera définitivement tonus, brillance et santé à votre chevelure.

Quand faut il s’inquiéter?

Homme ou femme, il est tout à fait normal de perdre des cheveux chaque jour.
Il s’agit comme pour tout autre tissu, d’une régénérescence ou d’un renouvellement de nos cellules.
Ainsi, qu’une élimination des cellules mortes ou trop âgées.

Cependant, si ce processus s’accélère ou s’aggrave de quelque manière que ce soit, il est nécessaire de réagir très vite.
Éviter l’épuisement de votre capital « bulbe pileux » qui, rappelons le, est limité.

Perdre chaque jour une cinquantaine de cheveux est tout à fait normal!

Si vous perdez entre 50 à 100 cheveux par jour, il n’y a rien d’alarmant.
Cependant,  il faut, même en prévention, entreprendre les actions nécessaires en fonction du type de chute de cheveux. 
La perte de plus de 100 cheveux est considérée comme alarmante. Il ne faut pas laisser s’installer ou perdurer le problème.

Un véritable traitement d’attaque avec des produits naturels et spécifiques, devrait dès lors être entrepris le plus rapidement possible.

Réagissez vite !

Des soins capillaires performants et adaptés existent pour hommes ou femmes de tout âge.

Les traitements contre la chute de cheveux sont performants s’ils agissent sur les différentes facettes du problème.
D’une part, il est essentiel de stimuler les fonctions vitales du cheveu afin de compenser les diverses causes de chutes. 
D’autre part, par des soins externes (shampoing, lotion, massage, etc.). Il faut détoxiquer et assainir le cuir chevelu. Cela aura pour effet d’éliminer les toxines et les cellules mortes.

De plus, il est indispensable d’activer la vasodilatation du cuir chevelu afin de favoriser la circulation du sang vers les racines des cheveux.

L’amélioration de la circulation locale du cuir chevelu facilite l’apport de vitamines, minéraux et acides aminés.

Cette minéralisation du cheveu par voie interne stimule la repousse.

L’idéal est, bien entendu, en parallèle, de surveiller étroitement votre hygiène de vie.

Lorsque l’organisme est négligé, les premières cellules à en subir les conséquences sont les cellules à renouvellement rapide, comme celles des cheveux ou de la peau.

Surveillez votre alimentation au quotidien, cela ne ferra que potentialiser les effets du traitement antichute.

Dans tous les cas de chute de cheveux, des massages avec de légères pressions au cuir chevelu quelques minutes par jour, stimulent la repousse. D’autant mieux s’ils sont associés à des traitements performants.

QUI SUIS-JE?

Je me nomme, Monique Toubeix, Styliste et Conseillère en Soins Capillaires/Beauté et
Bien -Être Naturels pour la compagnie MONAT au Québec Canada , Usa et en Europe.

Monique Toubeix Ruet
Monique Toubeix


Je suis passionnée par la santé/beauté des cheveux et du visage depuis mon plus jeune âge.

J’obtiens mon diplôme de compétences à l’école Supérieure des Métiers d’arts Commerciaux de Montréal.

Spécialisée comme visagiste/styliste, Esthétique, Trichologie et Bio/Chimie.

Dans mon cheminement, je travaille et forme des coiffeurs et coiffeuses dans les salons: La Coupe Montréal / New York, Jacques Dessange Paris/ Montréal/ Montauban, Carita Paris.

Je participe à une rubrique de Relooking de la tête aux pieds avec les magazines »Clin d’Œil »et l’Essentiel » durant 10 ans en collaboration avec Macha Colas auteur du Livre:
 »La jeunesse et beauté par la gymnastique facial ».

A force de mouvements répétitifs avec mon métier, j’ai aux bras deux capsules et trois tendinites. Au risque de paralyser, je ralenti beaucoup mon travail car je voulais tout de même continuer ma carrière de styliste.

MONAT arrive à un moment dans ma vie ou je me questionne sur ma carrière.
Grâce à cette entreprise, je deviens consultante indépendante, et je peux continuer à soutenir une clientèle afin d’améliorer la santé capillaire et aussi de la peau avec des soins ciblés du visage et des cheveux.

Pourquoi avoir choisi une entreprise Monat?

J’ai eu moi-même une grosse perte de cheveux suite au stress et débalancement hormonal « ménopause » qui commençait. Le tout accompagné de démangeaisons au cuir chevelu avec un début de psoriasis.

Monat est connue pour l’efficacité de repousse capillaire avec des produits anti-âge.

Son huile « Rejuveniqe » breveté que contient tous les produits, shampooings, traitements, masques, soins du visage à le pouvoir d’aider la régénération et la santé du cuir chevelu. L’huile Rejuveniqe contient les mêmes molécules que celles de notre corps, ce qui favorise le pH et une repousse de cheveux plus fortes, plus denses.

J’ai un cheveux naturel avec des mèches décolorées et mes cheveux ondules naturellement. J’ai commencé par utiliser l’huile Rejuvenique pour rétablir le PH de mon cuir chevelu avec le shampoing, le revitalisant qui correspond à mon profil capillaire et le traitement au Capixyl.

Les 2 semaines suivantes, mon psoriasis avait disparu et ma chute de cheveux diminuée de moitié. Elle a stoppée complètement en 1 mois. J’ai vue la partie de mon vertex (dessus de tête) et de mes tempes frontales avoir de nouvelles repousses.
Je remonte souvent mes cheveux en chignon et ma nuque qui se dénudait vers le haut a retrouvé plus de densité capillaire.

Cela fait 5 ans que j’utilise les produits Monat, huile, shampooing, revitalisant, jusqu’aux produits de coiffage.
Malgré mes hormones qui me mènent la vie dure, et mes mèches décolorées aux 4 mois, j’ai aujourd’hui beaucoup plus de cheveux que lorsque j’avais 40 ans!!

Si vous voulez retrouver des cheveux éclatants de santé, peut importe votre problème et vos besoins, je peux vous aider.
Que cela soit pour de l’alopécie et psoriasis, une chute de cheveux qui ne cesse pas, vouliez de la repousse et un cheveu plus fort, un cheveux longs et plus dense, redonner de la vie à votre cheveux abimées par la décoloration ou le soleil etc…

Sans obligation de votre part, je vous invite à remplir le formulaire ci-dessous pour mieux cibler votre profil capillaire. Je répond personnellement à chacun d’entre vous en toute confidentialité!

Conseillère Monat Monique Toubeix

Informations 514-792-0281

MONAT SOINS des CHEVEUX CANADA, QUEBEC- CHUTE de CHEVEUX, Conseils et Vente
FORMULAIRE d’ANALYSE CAPILLAIRE par Monique Toubeix MONAT"
Pour avoir un meilleur aperçu de votre profil capillaires, Remplissez tous les * en rouge et autres espaces qui s’appliquent à vous.
Cochez plusieurs cases si nécessaire
Cochez plusieurs réponses si nécessaire
Cochez toutes les réponses qui se rapporte à vos cheveux actuels
Inscrivez vos commentaires sur vos cheveux
Indiquez le moyen de communication de votre choix.
Téléphone, Messenger, Texto…
Cochez vos choix
Sélectionnez votre Pays

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

«Nous jouons avec le feu»

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

Effet de serre, épuisement des ressources, disparition des espèces…
Pour le célèbre astrophysicien québécois, il est urgent d’agir.

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

Professeur, conseiller scientifique, conférencier, auteur d’innombrables ouvrages de vulgarisation, dont Patience dans l’azur, Poussières d’étoiles et, son dernier en date, L’espace prend la forme de mon regard, Hubert Reeves ne s’intéresse pas qu’au destin de l’univers. Depuis une dizaine d’années, le lauréat du prix Albert Einstein jette tout son poids de savant dans la bataille pour sauver notre planète. Il dresse ici un constat alarmant de l’état de la Terre et propose des solutions il y va de l’avenir de nos petits-enfants avant qu’il soit trop tard.

Catherine Galitzine: A travers vos livres et vos émissions de vulgarisation scientifique, vous avez fait rêver plusieurs générations, des jeunes et des moins jeunes, à propos des étoiles et des mystères de la vie. Et voilà qu’aujourd’hui vous nous ramenez sur Terre. Vous parrainez l’Observatoire du Saint-Laurent. Vous avez adopté la rivière Sainte-Anne, au sein du mouvement Eau-Secours contre la construction des barrages. Vous avez participé à un mouvement d’opposition à l’installation de mégaporcheries en Beauce. En France, à la tête d’une association de protection de la nature, vous manifestez contre les chasses illégales, vous interpellez les hommes politiques. Pourquoi cette conversion?

Hubert Reeves: L’étude des étoiles et l’écologie ne sont pas incompatibles, bien au contraire. En tant qu’astrophysicien, on ne peut qu’être émerveillé devant la fabuleuse histoire de l’univers. Il a fallu 15 milliards d’années pour qu’apparaisse la vie sur la Terre, et voilà qu’aujourd’hui son avenir est en question. Devant toutes les menaces que l’homme fait planer, on s’interroge. Dans quel état sera notre planète dans quelques décennies? Nous ne le savons pas. Ce qui est fondamental est qu’on se pose la question. Fatalement, on devient écologiste.

C.G.: Vos craintes ne sont-elles pas excessives?

H.R.: Je dis simplement que nous sommes en train d’altérer la planète d’une façon qui pourrait la rendre inhabitable par l’homme. Depuis le début du xxe siècle, la température a augmenté d’environ un degré. Les effets de ce réchauffement sont déjà perceptibles : déstabilisation des climats, sécheresse, tornades plus fréquentes et plus violentes. Partout, la fonte des glaciers s’accélère.

C.G.: Certains experts contestent la réalité de ce réchauffement.

H.R.: La contestation est toujours importante. Mais elle doit être fondée sur des arguments valables. Une commission internationale (International Panel on Climate Change), qui rassemble plus de 2500 des meilleurs spécialistes de climatologie, étudie la question depuis plusieurs années. Elle reconnaît la réalité du réchauffement et la contribution majeure de l’activité humaine à ce phénomène. Il serait très imprudent de négliger ses conclusions.

D’après ses prévisions, la température augmenterait de deux à cinq degrés d’ici à un siècle. Il faut savoir que, pendant l’ère glaciaire, il y a 20 000 ans – époque à laquelle toute l’Europe était sous la glace –, la température n’était inférieure que de cinq degrés à la température actuelle. Une différence de cinq degrés à la hausse bouleverserait le climat d’une façon majeure et largement imprévisible. Au sens propre du terme, nous jouons avec le feu…

C.G.: Cela suffirait-il pour mettre la survie de l’humanité en danger?

H.R.: Ce n’est pas le seul problème! Il y en a bien d’autres tout aussi inquiétants… La moitié de la forêt de la planète a été détruite, et la destruction de l’autre moitié se poursuit à une vitesse accélérée. L’agriculture intensive stérilise les terres arables. Les pesticides empoisonnent l’air et l’eau. On pêche plus

de poisson qu’il ne s’en reproduit. Au Canada, 90 pour 100 des stocks de morue ont été éliminés. Depuis 10 ans, la pêche à la morue est interdite et, malgré cela, les jeunes sujets demeurent aussi rares sur les anciennes zones de pêche.

On s’achemine vers l’épuisement des énergies fossiles. Dans un siècle ou deux, au rythme de consommation actuel, il ne restera plus ni pétrole, ni gaz, ni charbon.

Force nous est de reconnaître que nous sommes plongés dans une crise majeure à l’échelle de la planète. Elle est comparable en gravité aux grandes crises géologiques du lointain passé de la Terre. Comme celle d’il y a 65 millions d’années, qui a entraîné la disparition d’une fraction importante des espèces vivantes (dont les célèbres dinosaures).

La Terre ne sera plus jamais comme elle était en 1900. Mais la vie est robuste. On peut lui faire confiance. Elle s’adaptera et, comme après chacune des crises précédentes, elle continuera à évoluer. La question pour nous est: l’espèce humaine y sera-t-elle encore? Et, si oui, dans quel état ? Ou bien serons-nous les dinosaures de la crise contemporaine? Nul ne peut le dire.

C.G.: Quelles sont les décisions à prendre d’urgence?

H.R.: Tout faire pour stopper l’accroissement de la température. Pour cela utiliser des sources d’énergie qui n’émettent pas de gaz carbonique.

Aujourd’hui, deux choix s’offrent à nous : consacrer des sommes colossales au développement du nucléaire ou investir massivement dans le solaire.

A mon avis, le nucléaire est le mauvais choix. Il n’émet pas de gaz carbonique, mais il produit des déchets radioactifs qu’il faudra ensuite gérer pendant des siècles. En ce sens, il hypothèque l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants. A nous le confort, à eux de payer la note! A condition encore qu’ils le puissent. Imaginons, par exemple, que l’Argentine ait misé sur le nucléaire. Aujourd’hui en faillite, ce pays n’aurait plus les moyens de démanteler ses réacteurs et de traiter ses déchets.
Personnellement, je choisis le solaire, une forme d’énergie sûre, propre et inépuisable.

C.G.: Mais l’énergie solaire pourra-t-elle répondre aux besoins de toute la planète?

H.R.: C’est là le grand défi du futur. Il n’y a pas d’impossibilité théorique à capter l’énergie suffisante. Il faudra beaucoup de développements technologiques. Dans plusieurs pays, l’énergie éolienne (les moulins à vent) est en expansion rapide. Elle se développe au Danemark, en Espagne, aux Etats-Unis et au Japon.

C.G.: Quelle autre décision est-il urgent de prendre?

H.R.: Il faut développer le ferroutage (transport combiné rail/route) et les transports en commun, parce qu’ils consomment moins d’énergie et provoquent moins d’accidents. Mais aussi parce que les trois quarts de la production de gaz carbonique responsable du réchauffement de la planète sont produits par les voitures et les camions.

Pour lutter contre la faim – qui, selon les Nations unies, progresse dans le monde –, il faut développer l’agriculture biologique, qui se passe de produits issus de la chimie. La combinaison de la sécheresse et de l’abus d’engrais et de pesticides rend les sols stériles. Dans bien des pays, la productivité à l’hectare des cultures de blé et de maïs est en diminution.

C.G.: Quel bilan faites-vous du Sommet sur le développement durable qui s’est tenu à Johannesburg en septembre?

H.R.: Les conclusions de ce sommet sont très décevantes dans la mesure où les vrais problèmes, comme l’effet de serre, l’épuisement des ressources naturelles et la protection des sites naturels, n’ont pas été réglés. Aujourd’hui, les gouvernements sont de plus en plus impuissants face à la mondialisation de l’économie. Il nous reste à compter sur les mouvements associatifs, sur la pression des organisations non gouvernementales et sur certaines entreprises qui prennent progressivement conscience du fait qu’il n’est pas dans leur intérêt de continuer dans cette voie.

Lors du précédent Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, il y a 10 ans, les participants avaient pris l’engagement d’augmenter considérablement l’aide aux pays démunis. Près de deux milliards d’individus vivent en effet aujourd’hui sous le seuil de pauvreté et, si l’on n’intervient pas, la moitié de la population terrestre pourrait être touchée. Or cette aide est tombée de moitié durant cette période!

C.G.: Quel rapport y a-t-il entre la pauvreté et les menaces écologistes?

H.R.: La misère ne conduit pas seulement à l’instabilité politique, elle peut entraîner la destruction de la nature. Lorsque les paysans brésiliens brûlent leurs forêts, ils font disparaître de précieux écosystèmes et augmentent l’effet de serre en rejetant du gaz carbonique dans l’atmosphère. Mais comment exiger d’eux qu’ils cessent de brûler du bois? Ils vous répondront qu’ils ont des enfants à nourrir. Les pauvres ne peuvent pas se payer le luxe d’être «écolos».

D’immenses catastrophes écologiques sont à craindre dans les pays pauvres, et les pays riches ne sont pas à l’abri: le gaz carbonique, les pluies acides traversent les frontières.

Autres problèmes associés à la pauvreté: l’extension des maladies infectieuses (malaria, sida) et la difficulté à obtenir des médicaments pour les traiter. L’industrie pharmaceutique néglige ce domaine de recherche, jugé non rentable. Entre 1975 et 1997, parmi les 1233 nouveaux médicaments mis au point sur la planète, 1 pour 100 seulement concernaient le traitement des maladies tropicales.

C.G.: Après avoir longtemps tergiversé, le Canada semble enfin disposé à ratifier le protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre…

H.R.: Il est très important que le Canada signe ce protocole. Il en va de l’avenir de nos enfants et petits-enfants.

C.G.: Comment se fait-il qu’au Québec les partis verts soient totalement absents de la scène politique?

H.R.: L’écologie doit d’abord être un contre-pouvoir face aux gouvernements. Il y a beaucoup de mouvements écologistes actifs au Québec. C’est ce qui compte le plus et qui a le plus de chance d’arriver à quelque chose de tangible.

C.G.: Parlez-nous de la Ligue pour la protection de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs (ROC), qui mène plusieurs opérations conjointes avec les mouvements québécois, notamment pour la sauvegarde des loups.

H.R.: La Ligue a été fondée par le grand humaniste et naturaliste français Théodore Monod, au cours des années 70, afin de préserver la nature, en particulier la faune sauvage.

A sa mort, on m’a offert de prendre sa succession. J’ai été honoré de cette invitation, et j’ai accepté parce que je crois qu’il faut sauver la biodiversité sur notre planète et changer le regard des hommes sur les animaux.

C.G.: Mais la disparition des espèces n’est-elle pas un phénomène naturel?

H.R.: Oui, bien sûr. Mais le problème, c’est l’accélération fulgurante du taux d’extinction. De l’avis des biologistes les plus compétents, ce taux serait aujourd’hui 1000 fois plus élevé qu’avant l’arrivée des humains sur la Terre. Plus de 30 pour 100 des espèces animales et végétales pourraient avoir disparu au milieu du xxie siècle.

A l’aide de documents distribués dans les écoles et d’un site web (http://www.roc.asso.fr/) sur la vie sauvage, nous espérons éduquer les hommes au respect de la vie. Un enfant qui a été sensibilisé à la beauté de la nature et de la vie animale sera moins enclin, plus tard, à tuer pour le plaisir.

C.G.: Qu’est-ce que le simple citoyen peut faire pour sauver la planète?

H.R.: D’une façon individuelle, protéger son environnement (tri des déchets, utilisation des transports en commun, par exemple). D’une façon collective, s’associer à des mouvements écologistes. Il faut une « mondialisation de l’écologie » pour s’opposer aux méfaits et aux pollutions provoqués par la mondialisation de l’économie.

Nous avons la responsabilité de notre environnement immédiat et nous devons enseigner ce principe à nos enfants.

Source:

THADA TROUBLE Hyperactivité de déficit de l’Attention SANTÉ Mise en Garde!

THADA TROUBLE Hyperactivité de déficit de l’Attention

SANTÉ THADA TROUBLE Hyperactivité Nouvelles mises en garde à propos de troubles cardiaques rares associés aux médicaments pour traiter le THADA

OTTAWA – Santé Canada a modifié les renseignements d’ordonnance et les renseignements concernant le patient qui s’appliquent à tous les médicaments utilisés pour contrôler le THADA (trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention) et avise les Canadiens de ne pas utiliser ces médicaments s’ils souffrent d’hypertension artérielle, d’artériosclérose ou d’hyperthyroïdie, ou encore d’une maladie ou d’une anomalie cardiaque.
THADA TROUBLE Hyperactivité

Les nouveaux renseignements d’ordonnance et les renseignements concernant le patient s’appliquent aux adultes et aux enfants.

Des étiquettes normalisées qui font état de risques de troubles cardiaques rares et de nouvelles recommandations destinées aux médecins s’ajoutent aux renseignements d’ordonnance pour les médicaments suivants et pour tout produit contenant ces médicaments :

ADDERALL XR®libération prolongée de sels mixtes d’amphétamine
ATTENADE™dextromethylphenidate [approuvé par Santé Canada, mais non commercialisé au Canada]
BIPHENTIN®libération contrôlée de méthylphénidate [approuvé par Santé Canada, mais non commercialisé au Canada]
CONCERTAâlibération prolongée de méthylphénidate
DEXEDRINE®dextroamphétamine
RITALIN®méthylphénidate
RITALIN SR®(libération prolongée de méthylphénidate)
STRATTERA®atomoxetine

Lorsqu’ils sont utilisés selon les indications, les médicaments pour traiter le THADA sont habituellement inoffensifs et bénéfiques. Il est préférable de consulter un médecin au sujet de l’un ou l’autre de ces médicaments.

Avant de prendre un de ces médicaments, le patient doit aviser son médecin s’il s’adonne à des activités ou exercices ardus, s’il prend d’autres médicaments pour traiter le THADA, s’il souffre de troubles cardiaques ou s’il y a des antécédents d’accident vasculaire cérébral dans la famille. Santé Canada insiste sur le fait que le patient ne doit pas cesser de prendre un médicament pour traiter le THADA sans d’abord consulter son médecin.

Tous les médicaments pour traiter THADA TROUBLE Hyperactivité stimulent le cœur et les vaisseaux sanguins (système cardiovasculaire). Les effets sont habituellement faibles ou modérés, mais chez certains patients, cette stimulation peut, dans de rares cas, provoquer un arrêt ou une crise cardiaque, voire une mort subite.

Les personnes qui prennent des médicaments pour traiter le THADA devraient consulter leur médecin si elles se posent des questions ou si elles sont incertaines.

Santé Canada continuera de surveiller l’innocuité de ces médicaments et d’informer les Canadiens s’il y a lieu. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la lettre de Santé Canada à l’intention des professionnels de la santé.

Pour signaler toute réaction indésirable présumée à un médicament pour traiter le THADA, veuillez communiquer avec le Programme canadien de surveillance des effets indésirables des médicaments (PCSEIM) de Santé Canada.
Téléphone : 866-234-2345   Télécopieur : 866-678-6789

PCSEIM
Direction des produits de santé commercialisés
Immeuble de la protection de la santé, pré Tunney, IA 0701C
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9

Courriel : cadrmp@hc-sc.gc.ca

Le consommateur qui désire se renseigner davantage au sujet du présent avis peut communiquer avec Santé Canada au (613) 957-2991 ou au 1-866-225-0709 (sans frais).

Source: http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2006/2006_35_f.html

CANCER du SEIN – Certaines lésions BÉNIGNES du SEIN présentent plus de risques.

CANCER du SEIN Certaines lésions BÉNIGNES du SEIN présentent plus de risques.

 CANCER du SEIN Certaines lésions bénignes du sein présentent plus de risques de cancer

 

Des femmes ayant certains types de lésions et grosseurs bénignes du sein ont un plus grand risque de développer un cancer des tissus mammaires, selon une étude publiée aux États-Unis.

CANCER du SEIN

Agence France-Presse

Washington

«Notre étude a montré un lien entre certains types de lésions bénignes du sein et le développement ultérieur d’un cancer mammaire», a indiqué Lynn Hartmann, une cancérologue de la Mayo Clinic qui a dirigé cette recherche dont les résultats paraissent dans le New England Journal of Medecine du 21 juillet.

«Des femmes dont les résultats d’une biopsie indiquent l’absence de cellules cancéreuses doivent néanmoins discuter avec leur médecin de la possibilité de risques accrus de cancer», a-t-elle ajouté.

Plus d’un million de femmes subissent chaque année, aux États-Unis, des biopsies d’adénomes ou de lésions du sein qui s’avèrent négatives.

Les chercheurs de la Mayo Clinic ont indiqué avoir de solides indications selon lesquelles les tumeurs bénignes les plus courantes qui ne prolifèrent pas ne présentent aucun risque de mutation cancéreuse, tant que ces femmes n’ont pas d’importants précédents familiaux.

Mais pour les lésions atypiques et dont les cellules prolifèrent, le Dr Hartman et ses collègues, estiment que davantage de recherches sont nécessaires pour mieux comprendre le processus cellulaire aboutissant à un cancer du sein.

Pour ce faire, cette équipe de chercheurs de la Mayo travaille pour évaluer les différents risques possibles de développement de cancer, dont l’âge au moment de la biopsie négative de la lésion, les antécédents familiaux de cancer du sein et la pathologie de la lésion bénigne, a-t-elle précisé dans un communiqué.

 

«Notre but est d’améliorer les prévisions de risques de cancer pour les femmes ayant différentes formes de tumeurs bénignes», a ajouté le Dr Hartmann.

La recherche a été conduite sur 9087 femmes de 18 à 85 ans ayant eu une biopsie négative de lésion du sein durant une période de 25 ans allant du 1er janvier 1967 au 31 décembre 1991.

Les informations concernant les antécédents familiaux ont été obtenus durant la période d’observation et dans les réponses aux questionnaires contenus dans les dossiers médicaux des femmes ayant participé à cette étude conservés à la Mayo Clinic de Rochester.

DANGER aux EMPOISONNEMENTS DANS VOTRE FOYER! Les Produits chimique domestiques dans nos maisons sont dangereux. Danger!

DANGER aux EMPOISONNEMENTS DANS VOTRE FOYER!

DANGER aux EMPOISONNEMENTS
SANTÉ FAITES-VOUS ATTENTION SUR LES PRÉVENTIONS DES EMPOISONNEMENTS DANS VOTRE MAISON?
Les Produits chimique domestiques dans nos maisons sont dangereux.

Nos maisons ne sont pas des installations industrielles ni des locaux d’entretien, c’est clair mais ils abritent un tas de substances qui peuvent à la longues nuire à notre santé.

DANGER aux EMPOISONNEMENTS DANS VOTRE FOYER!

AUGMENTER VOTRE SENSIBILISATION AUX EMPOISONNEMENTS

Nos maisons ne sont pas des installations industrielles ni des locaux d’entretien, c’est clair mais ils abritent un tas de substances qui peuvent à la longues nuirent a notre santé et être toxiques comme les médicaments, les cosmétiques,les produits automobiles et les produits de nettoyages domestiques.
Selon les études la majorité des ménages ignorent les dangers que ces substances toxiques peuvent représenter.
Donc, ils ne sont tout simplement pas prêts à prévenir les empoisonnements.

Par exemple en 2005 plus de 218,000 cas d’exposition à des produits de nettoyage domestique ont été signalés par les centres antipoisons des états Unis. Dans plus de la moitié des cas les victimes étaient des enfants agés de six ans et moins.

Pourquoi un si grand nombre de cas d’exposition? Parce que nous ne pensons toujours pas au risque d’une telle exposition!
Nous ne prenons pas cas  et par conséquence les mesures nécessaires pour prévenir tous ces empoisonnements!

CONSEILS RELATIFS À LA PRÉVENTION DES EMPOISONNEMENTS

Les centres antipoisons travaillent d’arrache pied pour la prévention face aux empoisonnements Elles cherchent à sensibiliser chaque foyer envers la prévention de tous ces produits toxiques qui risque de tuer vos enfants.

Voici quelques conseils relatifs à la prévention des empoisonnements qui s’appliqueront en tout temps:

  • Veillez à vous familiariser avec tous les produits existant dans votre foyer et qui représente un réel danger , un poison potentiel
  • Gardez impérativement tous les nettoyants, les médicaments, les cosmétiques, et les autres produits potentiellement toxiques hors de la portée des enfants.
  • Munissez vos armoires et placard de serrures ou de fermeture à l’épreuve des enfants surtout ceux contenant des produits toxiques dangereux pour vos enfants.
  • Suivez srupuleusement les instructions de vos étiquettes sur l’emballage des produits portant des mises en garde réelles tel que « Attention » « Avertissement »    » Danger  »  « Poison ».
  • Ne mélanger pas les nettoyants domestiques car cela pourrait entrainer des réactions dangereuses et des vapeurs extrêmement toxiques!
  • Évitez l’absorbtion de médicament quand votre enfant est en votre présence. Les enfants apprennent beaucoup en vous voyant et adorent imiter les adultes.
  • Gardez vos produits dans leur contenant originaux.Prendre un produits pour un autre est facile quand le contenant ne correspons pas et pourrait provoquer des accidents d’empoisonnements graves.
  • Afficher le numéro de téléphone du centre antipoison le plus près de chez vous sur votre frigo ou de votre téléphone. (Centre régional antipoison de l’Ontario : appels interurbains                1 800 267-1373         ou appels locaux d’Ottawa                613-737-1100        )

Si la prévention des empoisonnements dans votre foyer vous préocupe vous pouvez obtenir une mine de renseignemets ainsi d’un soutien adéquat.

Pour des urgences et questions liées à l’empoisonnement appelez votre centre antipoison.
Pour obtenir les coordonnées du centre de prévention antipoison de votre province rendez-vous sur
www.capcc.ca

MICRO GREFFE Capillaire est maintenant devenue une Technique efficace et Esthétique TOUT SAVOIR sur les Greffes de Cheveux Techniques de Microgreffes Implants Capillaires et Implants de cheveux

MICRO GREFFE Capillaire est maintenant devenue une Technique efficace et Esthétique TOUT SAVOIR sur les Greffes de Cheveux Techniques de Microgreffes Implants Capillaires et Implants de cheveux

MICRO GREFFE Capillaire

Les micro greffes capillaires de cheveux : du diagnostic au résultat.

Tous les cheveux tombent… c’est normal. Ils tombent d’une manière cyclique, chacun d’eux passant par trois phases : naissance…vie… mort… comme tout élément vivant.

Ce cycle se produit 20 à 30 fois dans la vie d’un homme. Il est donc normal de trouver des cheveux sur l’oreiller ou sur le bord de la baignoire.
Mais la chute des cheveux devient anormale, pathologique et définitive lorsque le rythme de ces cycles s’accélère, que les 30 cycles sont « dévorés » trop vite… et c’est la calvitie car les cheveux tombent, ne repoussent plus, leur capital « renouvellement » ayant été totalement épuisé.

Cette accélération du cycle pileux est héréditaire et sous l’influence de certaines hormones, c’est pourquoi on parle d’alopécie androgénétique.
micro greffe capillaire

Certains cheveux tombent définitivement : au niveau des golfes temporaux, du sommet du crâne ou de la tonsure. Certains cheveux ne tombent jamais : au niveau de des tempes, de la couronne de la nuque car là, les cheveux sont « hormonalement préservés », ils poussent et pousseront la vie durant.

L’idée de transplantation capillaire est tout naturellement née de cette constatation scientifique : nous allons faire migrer les cheveux « éternels » vers les zones désertées.

L’intervention de micro greffe de cheveux

 

Définition

La micro greffe de cheveux est une technique de réimplantation de cheveux et de leurs bulbes sur des zones glabres ou ayant perdu leur densité capillaire. Les cheveux proviennent de zones du cuir chevelu bien fournies (c’est à dire de la «couronne hippocratique »). Ce qui leur assure une bonne résistance à l’action de la testostérone puisqu’ils conservent leur qualité initiale de longévité, en dépit de leur réimplantation.

La consultation préopératoire

Elle est essentielle pour la mise en place d’un relation de confiance entre patient et médecin et pour le choix de l’intervention à envisager.
Le médecin interroge le patient afin de connaître ses attentes, ses inquiétudes, mais aussi plus classiquement ses antécédents médicaux et familiaux.
L’examen clinique du patient permettra au médecin de définir la zone donneuse et la, ou les, zone(s) receveuse(s), ainsi que le nombre de greffons à prévoir en fonction de l’évolutivité de la calvitie, du nombre de séances et du résultat que le patient souhaite obtenir.
Le médecin énoncera clairement au patient ce qui est envisageable et ce qui ne l’est pas pour aboutir à une stratégie raisonnable et esthétiquement réussie à court, moyen et long terme. Le patient recevra un devis détaillé et un document précisant tous les risques inhérents à ce type de chirurgie.

L’intervention

Elle se réalise en ambulatoire, sous anesthésie locale et dans les conditions d’hygiène et de sécurité exigées par tout acte chirurgical.
Les cheveux sont prélevés à l’arrière du crâne sous forme d’une bandelette qui est immédiatement remise à l’équipe spécialement formée pour y découper les minuscules greffons (1 et 2 cheveux). Dans le même temps, le médecin suture la zone donneuse, ne laissant qu’une fine cicatrice cachée par la chevelure. Ensuite il réalise de micro-incisions qui accueillent enfin les micro-greffons.
Il réimplante ainsi de 1000 à 3000 greffons. L’intervention dure en moyenne 4 à 5 heures.


micro greffe capillaire


micro greffe capillaire

micro greffe capillaire

 

Les suites

Il est recommandé de se faire raccompagner. Les suites ne sont pas douloureuses, en dehors d’une sensation de tension du cuir chevelu parfois accompagnée d’un oedème passager.
De petits saignements peuvent apparaître, mais il n’est pas nécessaire d’effectuer de pansement.
Les shampooings peuvent être faits dès le lendemain sur les zones non traitées. Les zones traitées seront rincées délicatement au jet et pourront être lavées après 48 heures.
Le résultat final ne sera visible qu’après quelques mois, le temps que les cheveux réimplantés finissent de tomber et recommencent un cycle complet de croissance.
A Propos de l’Auteur :
Guy Menahem est spécialiste des greffes de cheveux : techniques de micro greffes et implants capillairesimplants de cheveuxgreffe de cheveux.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER – COMMENT nos PRODUITS d’entretien Ménager peuvent rendre nos enfants malades et même leur enlever la vie.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER COMMENT nos PRODUITS d’entretien Ménager peuvent rendre nos enfants malades et même leur enlever la vie.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

CHAPITRE 1

NOUS EMPOISONNONS NOS ENFANTS SANS LE SAVOIR
avec nos produits entretien ménager

par: Debra Lynn Dadd
PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

Comme parent, vous faites tout ce que vous pouvez pour vos enfants, pour protéger la vie, la santé et le bien-être de vos enfants, n’est-ce-pas ? Bien sûr que vous le faites. Vous leur fournissez de la nourriture nutritive, vous vous assurez qu’ils respirent de l’air frais, qu’ils font de l’exercice, vous leur enseignez à regarder avant de traverser la rue, enfin, vous les protégez des dangers évidents tels que les brulûres, les chutes, les décharges électriques, les noyades, etc…..

Il y a un autre danger que vous devez connaître: les produits toxiques et chimiques présents dans nos foyers. Les scientifiques et les médecins viennent de découvrir qu’il existe un rapport étroit entre notre santé et l’utilisation quotidienne des produits d’entretien chimiques dans nos maisons. Comme tout le monde, vous utilisez sûrement des dizaines de produits de nettoyage et d’entretien, achetés à l’épicerie, à la quincaillerie, etc., qui contiennent des éléments chimiques dangereux pour vous et vos enfants.

Depuis la deuxième guerre mondiale, il y a augmentation dramatique du nombre de produits chimiques, fabriqués par les hommes, que nous utilisons dans nos foyers. Dans un foyer normal, nous pouvons retrouver environ 63 produits dangereux contenant des centaines d’éléments chimiques. En même temps, nous observons une augmentation dramatique de problèmes de santé chroniques, surtout chez les enfants. Plusieurs sont atteints d’asthme, de problèmes d’apprentissage et de comportement, de cancer, etc. Comme tout le monde, vous connaissez sûrement un ou des enfants affectés par certaines de ces maladies. Des recherches nous indiquent que ce n’est pas par pure coincidence que l’augmentation des problèmes de santé arrive en même temps que l’augmentation de l’utilisation des produits chimiques dans nos maisons.

Dans ce petit exposé, nous vous démontrons les dangers des produits chimiques sur la santé et nous vous fournissons les moyens de protéger votre famille. En effet, c’est facile de protéger vos enfants lorsque vous avez l’information adéquate. Alors, allons-y pour l’information.

http://images.francetop.net/uploads/produits%20nettoyants%20toxiques_31696.jpg

L’AUGMENTATION DES MALADIES CHRONIQUES
CHEZ LES ADULTES ET LES ENFANTS

Avons-nous toujours été malades? Au début du 20è siècle, la proportion des gens atteints du cancer était de 1 sur 50. Aujourd’hui, 1 individu sur 3 sera atteint du cancer au cours de sa vie, sans compter les risques que cette proportion augmente à 1 sur 2 au cours du 21è siècle. Le cancer est la cause numéro 2 des décès chez les adultes et la cause numéro 1 chez les enfants. Depuis 1977, l’augmentation du nombre d’enfants atteints du cancer en Amérique dépasse le 1% par année.

Parlons de l’augmentation des naissances de bébés atteints de maladies chroniques. Au moins 150,000 bébés naissent chaque année avec des anomalies pour des raisons inconnues. Un autre 500 000 bébés meurent de grossesses non rendues à terme (fausse-couche) et un autre 24 000 dépassent le terme d’une grossesse ou meurent à la naissance. L’infertilité est en augmentation constante; au moins 2 millions de couples ne peuvent concevoir un enfant.

L’asthme était une maladie très rare. Maintenant, c’est très commun. Le nombre de cas d’asthme a triplé depuis les 20 dernières années; environ 20 à 30 millions de Nord-américains en seraient affectés. Chez les enfants, l’asthme a connu une agmentation de 40% depuis 1980. Les décès chez les enfants et les jeunes ont augmenté de 118% entre 1980 et 1993.

Le manque d’attention et de concentration chez les enfants et adultes est aussi en augmentation constante. En 1993, environ 4,5 millions d’enfants prenaient du Ritalin pendant un certain temps pour se calmer et pour favoriser leur apprentissage. En 1998, 11,4 millions de jeunes prenaient cette puissante drogue.

Ces statistiques nous démontrent que l’état de santé de nos enfants se dégrade de plus en plus. Les maladies qui n’existaient pas lorsque j’étais jeune sont maintenant monnaie courante. Il y en a tellement que presque tout le monde connaît au moins un enfant dans sa famille ou chez un ami proche qui souffre d’asthme, de cancer, de difficultés d’apprentissage et de comportement, d’hyperactivité, etc. Est-il possible que ces maladies dépendent de l’exposition aux produits toxiques et chimiques ?

Bien que d’autres facteurs soient en cause, plusieurs scientifiques font le lien entre ces maladies et l’exposition fréquente aux vapeurs des produits chimiques. L’augmentation des maladies chez les enfants est tellement dramatique que la nécessité d’un environnement sain pour eux est reconnue par le Congrès Américain et plusieurs de ses agences. En novembre 1966, l’Agence de Protection Environnementale des USA (EPA) annoncait pour la première fois que les enfants seraient considérés dans les nouvelles normes et procédures de l’Agence. En avril 1997, le Président Bill Clinton signa un ordre (no 13045) concernant un environnement sain pour les enfants. Les Agences fédérales américaines sur la Santé et La Sécurité doivent maintenant tenir compte de la Santé des enfants dans leurs normes et procédures

Les médecins insistent d’abord sur le fait que le dépistage des produits toxiques et le retrait des enfants à l’exposition de ces produits dans leur maison et à l’école est indispensable pour prévenir et guérir ces maladies. Ces médecins, scientifiques, et agences gouvernementales sont tous sensibilisés aux conséquences sur la santé des enfants exposés aux produits toxiques et chimiques. Cela ne vous concerne-t-il pas, vous aussi ?


NOS ENFANTS SONT LES COWBOYS D’UNE EXPÉRIENCE DANGEREUSE

Selon Hebert L. Needleman, M.D. et Philip J. Landrigan, M.D. dans leur livre Raising Children Toxic Free (Élever les enfants dans un milieu non toxique),  » Depuis 1950, au moins 70,000 nouveaux composés chimiques ont été inventés et dispersés dans notre environnement, introduits dans des nouveaux produits de consommation, des produits industriels et de la nouriture. Seulement une fraction de ces composés ont été vérifiés à savoir s’ils étaient toxiques pour les humains. Nous sommes les maîtres d’oeuvre, par défaut, d’une énorme clinique d’essais toxicologiques. Nos enfants et leurs enfants en sont les animaux d’expérimentation. »

Je ne crois pas que vous accepteriez de confier vos enfants à un laboratoire comme sujets expérimentaux pour la vérification de composantes chimiques et toxiques. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui lorsque nous achetons des produits d’entretien pour la maison qui contiennent des élements chimiques ou toxiques.

VOTRE MAISON EST LA SOURCE NO 1
D’ÉLÉMENTS CHIMIQUES TOXIQUES

C’est parce que nous passons 80% à 90% de notre temps à l’intérieur, et la plupart du temps dans nos maisons, que nous sommes ainsi exposés aux éléments chimiques toxiques. C’est particulièrement vrai pour les petits enfants et les personnes agées qui sortent moins souvent à l’extérieur.

Pourquoi nos maisons sont-elles si toxiques ? Au cours des 20 dernières annnées – la même période au cours de laquelle les maladies infantiles ont augmentées — il y a eu une augmentation alarmante d’éléments chimiques et toxiques dans les produits d’entretien ménager. De plus, nous avons rendu nos maisons hermétiques pour économiser de l’énergie. L’isolation et le calfeutrage de nos maisons sont excellents pour retenir l’air chaud ou l’air climatisé à l’intérieur. Cependant, ce manque de circulation de l’air vers l’extérieur constitue un piège pour l’air chimiquement pollué de nos maisons, d’où une plus grande concentration de pollution à l’intérieur qu’à l’extérieur. Selon une étude de l’Agence de Protection Environnemental (EPA), dans les régions urbaines, là où la pollution industrielle est forte, la concentration des toxines chimiques serait plus forte à l’intérieur qu’à l’extérieur des foyers. Dans certains cas, elle serait 10, 20, 30 ou même jusqu’à 70 fois plus forte.

En 1987, l’Agence de Protection Environnemental (EPA) entreprit l’ambitieux programme d’identifier les principaux problèmes environnementaux et de les comparer selon la gravité de leur situation. L’idée était que, même avec des ressources limitées, l’Agence devait concentrer ses recherches sur ces polluants qui constituent le plus grand risque de dommage à la société. Les pires risques se trouvent à l’intérieur des maisons et concernent surtout l’exposition aux vapeurs des produits d’entretien et de nettoyage.

Dans une autre étude d’une durée de 15 ans, on a trouvé que les femmes qui travaillent à la maison risquent d’avoir le cancer dans une proportion de 54% plus forte que les femmes travaillant dans un autre environnement.

L’étude conclua que l’augmentation des décès dûs au cancer dépend de l’exposition quotidienne aux vapeurs chimiques provenant des produits d’entretien ménager. De plus, les enfants exposés aux vapeurs de ces mêmes produits ménagers ont un plus grand risque d’être malades.

COMMENT JE ME SUIS INTÉRESSÉE À LA QUALITÉ DE L’AIR
DANS NOS MAISONS

En 1978, je souffrais de malaises au point d’en devenir handicapée. J’étais souvent déprimée, je mangeais jusqu’à me défoncer, je pleurais sans raison, je faiblissais sous la douche, je ne dormais pas la nuit et j’avais de la difficulté à m’éveiller le matin. J’étais toujours fatiguée et j’avais souvent mal à la tête.

Heureusement, j’ai rencontré un bon médecin qui identifia mon problème comme un affaiblissement de mon système immunitaire, résultat d’une exposition aux vapeurs toxiques des produits ménagers de mon foyer. Ce problème est maintenant connu sous le nom d’allergie aux produits chimiques. Je me souviens de mon incrédubilité, lorsque j’ai entendu cela pour la première fois.  »Il n’y a aucun produit toxique dans ma maison », dis-je,  »je suis un professeur de piano ! Qu’est-ce qu’il y a de toxique dans ma maison ? » Les produits que j’utilisais me semblaient sûrs, car ils sont en vente dans tous les magasins.

Alors, comme le seul moyen pour moi de réduire mes souffrances était de réduire mon exposition aux produits toxiques, je commençai à identifier chez moi ces produits.


J’ai découvert que j’étais moins fatiguée depuis que j’avais cessé d’utiliser les produits ménagers achetés dans les super-marchés. Mes maux de tête ont cessé lorsque j’ai arrêté de me parfumer. Ces succès m’ont encouragée à continuer à éliminer les autres produits toxiques dans ma maison, jusqu’à ce que je retrouve la santé.

J’ai alors réalisé que je pouvais retrouver ma santé en éliminant de chez moi tous les produits d’entretien ménager toxiques. C’est alors que j’ai commencé à écrire et à parler du sujet, à aviser les gens de ce danger et à laisser savoir à tout le monde qu’en utilisant des produits d’entretien ménager non-toxiques, nous pouvons prévenir plusieurs maladies et possiblement la mort.

Vous n’êtes sûrement pas sensibilisés aux risques potentiels qu’impliquent l’utilisation de la plupart des produits d’entretien ménager dans nos maisons, des produits de maquillage et d’entretien du corps. Je ne suis ni une chimiste, ni un médecin, seulement une femme à la maison et une consommatrice comme vous. Depuis environ 20 ans, je fais des recherches sur ce sujet et j’ai écrit au moins une demi-douzaine de livres sur les produits toxiques dans nos maisons. Je veux simplement que vous sachiez qu’aucun de nous, surtout pas les enfants, n’a besoin d’être malade à cause des produits toxiques dans nos maisons.

Peut-être ces informations sur les produits toxiques et la santé des enfants vous dérangent et vous choquent. Alors considérez-vous comme un parent responsable. C’est choquant et dérangeant de savoir que ces produits peuvent empoisonner nos enfants, les rendre malades et même les faire mourir, et qu’ils sont en vente libre dans tous les magasins. Je vous donne seulement l’information pour vous aider à prendre les bonnes décisions afin de protéger votre santé et celle de vos enfants.


LES BONNES NOUVELLES

Heureusement, pour chaque produit d’entretien ménager toxique, il existe une alternative sécuritaire. Il y a plusieurs compagnies consciencieuses qui offrent des produits d’entretien sécuritaires et fabriqués à base d’éléments naturels. Ils sont souvent plus efficaces et plus économiques que les produits en vente libre dans les super-marchés. Alors nous n’avons plus aucune raison de risquer davantage la santé et la vie de nos enfants.

http://www.bio-magazine.com/wp-content/uploads/2010/03/environnement1.jpg

Source:http://www.ns.ec.gc.ca/community/cap_where_can_i_find_pesticides/resource_f.html

SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER Prévention des Accidents et Empoisonnements dans votre Maison

SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER Prévention des Accidents et Empoisonnements dans votre maison

 

SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER Problèmes de sécurité à la maison
Préoccupations des parents et des fournisseurs de soins d’enfants de 12 à 24 mois

Comment les enfants se blessent-ils? SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER

Les enfants grandissent, changent et acquièrent constamment de nouvelles habiletés. Bien que les bosses, ecchymoses et égratignures soient des conséquences normales de la vie d’un enfant actif, les blessures graves n’ont pas besoin de l’être, puisqu’elles sont prévisibles et évitables.

 

 

les blessures surviennent-elles?

  • Les services d’urgence des hôpitaux examinent chaque année près de 40 000 enfants et adolescents à la suite de blessures survenues au foyer.
  • Les enfants de moins de cinq ans sont les plus susceptibles d’être blessés parce qu’ils passent le plus de temps à domicile.

Quand surviennent la majorité des blessures?

  • Lorsque les parents ou les gardiennes d’enfants sont distraits : les jeunes enfants, surtout ceux qui ont moins de 3 ans, doivent faire l’objet d’une surveillance constante.
    • Lorsqu’ils acquièrent une nouvelle habileté : les enfants apprennent à mesure qu’ils grandissent — ils apprennent à rouler sur eux-mêmes, à grimper et à ramper. Si les parents ne sont pas prêts, ces explorations peuvent entraîner des blessures.
    • Lorsque les enfants ont faim ou sont fatigués : Avant de manger et avant le coucher, les enfants risquent de ne pas porter attention à ce qu’ils font.
    • Lorsque les enfants se trouvent dans un nouvel environnement : ils sont plus susceptibles de se blesser lorsqu’ils se trouvent dans un endroit qui ne leur est pas familier.

De façon générale, les blessures peuvent survenir n’importe quand — la supervision est donc essentielle.

Les faits :

  • Les chutes sont la cause la plus fréquente de blessures au foyer.
  • Les chutes causent plus de plaies ouvertes, de fractures et de traumatismes crâniens que tout autre type de blessure.
  • 39 % de toutes les blessures traitées au CHEO entre 1997 et 2001 étaient attribuables aux chutes.
  • Autres mécanismes de blessure : empoisonnement, échaudure et brûlure, étouffement et suffocation.
  • Les enfants d’un et deux ans représentaient 61 % des cas d’empoisonnement au CHEO entre 1997 et 2001.
  • La majorité de ces empoisonnements, soit 88 %, sont survenus à la maison ou dans un autre foyer personnel.
  • 40 % des enfants qui se sont présentés au CHEO entre 1997 et 2001 atteints de brûlures avaient de 12 à 24 mois.
  • 87 % des brûlures étaient causées par un contact avec un objet chaud ou un liquide chaud et 5 % des brûlures étaient des blessures par le feu ou les flammes.
  • La majorité de ces blessures (soit 87 %) sont survenues à la maison ou dans un autre foyer personnel.
  • Les noyades constituent la deuxième cause en importance des décès par blessure.
  • Chaque année, au Canada, 126 enfants et adolescents de moins de 20 ans et 314 autres enfants sont hospitalisés en raison d’une quasi-noyade.
  • Entre 1997 et 2001, 24 % des enfants qui se sont présentés au CHEO après s’être étouffés ou avoir avalé un objet avaient de 12 à 24 mois.

Quelles mesures peut-on prendre pour rendre le foyer plus sécuritaire?

De façon générale, vous pouvez contribuer à prévenir les blessures en suivant les conseils suivants :

  • Examinez votre maison du point de vue d’un enfant. Couchez-vous par terre et regardez en l’air : Voyez-vous des tiroirs que les petits enfants pourraient ouvrir? Y a-t-il des objets à leur portée avec lesquels ils pourraient s’étouffer? Y a-t-il des objets qu’ils pourraient faire tomber sur eux?
  • Anticipez les nouvelles habiletés de votre enfant. Prenez des précautions avant que les dangers se présentent. Par exemple, installez des dispositifs pour bloquer les armoires et les tiroirs avant que l’enfant ne soit assez grand pour les ouvrir. Installez des barrières dans le haut et le bas des escaliers avant qu’il ne sache ramper.

Voici quelques mesures précises que vous pouvez prendre pour créer un milieu sûr pour votre enfant et réduire le risque de blessures.

    • Ne laissez jamais un enfant seul s’il se trouve dans un endroit élevé comme sur un lit, un sofa ou une table à langer. Si le téléphone sonne pendant que vous changez votre bébé, prenez-le dans vos bras pour aller répondre ou laissez le téléphone sonner.
    • Utilisez des barrières de sécurité approuvées pour bloquer l’accès de votre tout-petit aux escaliers. N’utilisez pas les barrières en accordéon, ancien style, qui forment un motif en diamant.
    • N’utilisez pas de marchettes. Elles sont dangereuses et sont maintenant interdites au Canada.
    • À mesure que votre enfant développe de nouvelles habiletés comme rouler, ramper et grimper, soyez très attentif aux dangers.
  • Prévention des chutes

    • Gardez les produits dangereux de manière sécuritaire, hors de la portée des enfants. Assurez-vous que les produits domestiques, les produits chimiques, les médicaments, les parfums, l’alcool et autres produits dangereux sont mis sous clé.
    • Apprenez le numéro de téléphone du centre antipoison local. Appelez-le si votre enfant avale accidentellement un médicament ou un poison. (Centre régional antipoison de l’Ontario : appels interurbains 1 800 267-1373 ou appels locaux d’Ottawa 613-737-1100)
  • Prévention des empoisonnements

    • Gardez les liquides chauds, comme le café et le thé, hors de la portée des enfants. Assurez-vous que l’enfant ne peut pas tirer sur une nappe et renverser un liquide chaud.
    • Conservez les allumettes et les briquets hors de la portée des enfants.
    • Placez les casseroles sur les ronds arrière de la cuisinière et tournez les poignées vers l’arrière.
    • Couvrez les prises électriques si rien n’y est branché.
    • Installez au moins un détecteur de fumée à chaque étage et dans toutes les aires ou l’on dort. Vérifiez-le chaque mois. Assurez-vous de changer la pile au moins une fois par année.
  • Prévention des brûlures

    Réglez la température de votre chauffe-eau à 49 ºC.
    La peau des enfants brûle facilement.

    • Ne laissez jamais votre enfant seul près de l’eau, que ce soit près d’une piscine, sur une plage ou dans une baignoire. Les enfants peuvent se noyer dans à peine 4 cm (1-1/2 pouce) d’eau.
    • Les piscines à domicile devraient être entourées d’une clôture dont la porte se ferme et se bloque d’elle-même à l’aide d’un loquet intérieur. Le loquet devrait se trouver hors de la portée des enfants et être verrouillé lorsque la piscine n’est pas utilisée. (Reportez-vous aux règlements municipaux pour vous renseigner sur les mesures à respecter en composant le 613-580-2424).
    • Apprenez le RCR pour les enfants et les bébés (Cours sur le RCR et le secourisme de l’Ambulance Saint-Jean : appels locaux – 613-722-2002)
  • Prévention des noyades

    • Gardez les objets de petite taille hors de la portée des enfants. Ils représentent un risque d’étouffement.
    • Ne donnez pas aux enfants de moins de 4 ans des aliments sur lesquels ils pourraient s’étouffer comme des carottes ou du céleri cru. Même les petits aliments ronds peuvent présenter un risque, comme les noix, le maïs soufflé et les bonbons durs.
    • Les jouets ne sont pas toujours sûrs pour tous les enfants. Pour les jeunes bébés, évitez les jouets qui ont des pièces qu’ils pourraient avaler ou inhaler ou qui ont des rebords tranchants. Lisez les étiquettes de mise en garde. Les jouets portant une étiquette sur laquelle on peut lire : « Ne convient pas aux enfants de moins de trois ans » présentent un risque de suffocation.
  • Prévention de l’étouffement et de la suffocation

Pour obtenir plus de renseignements sur l’un de ces sujets, veuillez communiquer avec votre bureau de santé local (à Ottawa, composez le 613-580-6744).

Sources d’information :

Site Web  www.safekidscanada.com
Société canadienne de pédiatrie – Little Well Beings Handbook for Health in Family Daycare et son site Web

Maison ÉCOLOGIQUE SANTÉ ÉCOLOGIQUE pour la Santé de ses Occupants

Maison ÉCOLOGIQUE pour la santé de ses occupants – Écologie

MAISON ÉCOLOGIQUE Nous sommes aujourd’hui certains que la pollution de l’air de nos maisons à un impact très important sur la santé de ses occupants. Nous respirons toute la journée un véritable cocktail de produits chimiques qui affectent notre système immunitaire et provoque des dommages permanents aux foetus, aux jeunes enfants et aux personnes âgées. Il est impossible de trouver « LE » produit responsable parmi les milliers de produits chimiques dégagés par les produits de nettoyages, les matériaux de construction, les appareils électroménagers, les parfums, les vêtements ainsi que les produits de « soins personnels » comme les déodorants ou les huiles de bains.

PAR ORDRE D’IMPORTANCE, LES SOLUTIONS CONSISTENT À:

1- LIMITER LE NOMBRE DE PRODUITS CHIMIQUES QUI ENTRENT DANS NOS MAISONS

2- BIEN AÉRER NOTRE MAISON POUR RÉTABLIR LA QUALITÉ DE L’AIR

3- UTILISER AU BESOIN, ET SELON L’ÉTAT DE SANTÉ DES OCCUPANTS, DES SYSTÈMES ÉLECTRIQUES ET MÉCANIQUES APPROPRIÉS POUR CONTRER LES SITUATIONS NÉFASTES À NOTRE SANTÉ.
Réduire les polluants intérieurs
Les polluants chimiques qui se retrouvent dans l’air de nos maisons proviennent principalement des produits de nettoyages, des matériaux de construction et du mobilier.
LES PRODUITS DE NETTOYAGE COURANTS CONTIENNENT UN TRÈS GRAND NOMBRE DE PRODUITS TOXIQUES OU POTENTIELLEMENT CANCÉROGÈNES.

Il faut donc les remplacer par des produits nettoyants plus naturels et arrêter de vouloir tuer tout ce qui est vivant dans notre maison sous prétexte de vouloir tout stériliser.
Pour les matériaux de construction de la maison, la majorité causent surtout des problèmes durant les six premiers mois après leur pose. Durant ces premiers mois, des composés organiques volatils sont dégagés par les enduits et les colles utilisés pour la fabrication des produits comme les agglomérés de bois.
Les produits chimiques entrant dans la composition des matériaux comme les isolants sont potentiellement cancérogènes.
On devrait surtout porter attention aux additifs chimiques incorporés dans les peintures, vernis, colles, produits de bois, béton, tapis, carreaux acoustiques et planchers de vinyles entrant dans notre maison.
Pour le mobilier en tissus, les rideaux et les tapis, les produits anti-taches sont généralement déconseillés car ils se détachent lentement des surfaces et se retrouvent dans l’air que vous respirez. Choisissez plutôt des couleurs plus foncées ou avec motifs qui rendront les taches « potentielles » moins apparentes.

Ventiler mécaniquement
Une des façons d’améliorer la qualité de l’air intérieur est de le remplacer par de l’air extérieur moins pollué. En effet, l’air intérieur de nos maisons est toujours beaucoup plus pollué que l’air extérieur car très peu de maisons sont munies de véritables systèmes d’épuration de l’air avec rayons UV et filtration HEPA.
La ventilation mécanique permet aussi de réduire le taux de radon dans l’air, un gaz cancérigène qui provient de certains sols au Québec.

L’échange d’air doit toutefois être contrôlé afin de ne pas trop assécher l’air de la maison et de ne pas coûter une fortune en chauffage. Cette ventilation mécanique se fait par les ventilateurs de salle de bains et par les hottes de cuisine mais aussi par un système central d’échangeur d’air avec récupérateur de chaleur.

La prise d’air extérieur se doit aussi d’être éloignée d’une terrasse en bois traité à l’arseniate de cuivre chromaté… un produit cancérogène aujourd’hui interdit de vente au Canada. Les produits utilisés à l’extérieur, comme les pesticides, peuvent aussi avoir un impact sur la qualité de l’air intérieur de votre maison… sans parler du fait que vos enfants marchent dedans!

Traiter l’air extérieur et intérieur
Pour améliorer la qualité de l’air en provenance de l’extérieur, il est possible de faire passer cet air dans un filtre HEPA pour en enlever les poussières fines responsables de nombreuses allergies. L’air intérieur peut aussi passer dans ses systèmes de filtration pour être constamment débarassé de ces poussières.

Pour décontaminer l’air de ses virus et bactéries sans produits chimiques dommageables, il est possible de les traiter à l’aide de rayons ultra-violets. Les UV ne tuent pas les virus mais les rends stériles. Ils oxydent aussi les spores de moisissures toxiques et les rendent inofensives. Ce procédé reprend des principes naturels, l’exposition aux UV du soleil détruit aussi bon nombre de virus et bactéries.
Réduire les champs électromagnétiques
Les champs électro-magnétiques dégagés par les appareils électriques peuvent nuire à la santé s’ils sont trop élevés. Plusieurs études font un lien entre les champs électromagnétiques et la leucémie infantile. En milieu de travail, les femmes enceintes ne doivent pas être exposées à des champs électromagnétiques de plus de 2 milligauss et peuvent demander un retrait préventif à cet effet.
Or, la majorité des systèmes de planchers radiants installés dans les années 90 et bon nombre de produits encore installés aujourd’hui dégagent jusqu’à 100 milligauss…et les poupons passent leurs journées à ramper dessus!
Actuellement, les études sont incomplètes à ce sujet mais par mesure préventive choisissez les produits ayant un champs maximal de 4 milligauss au niveau du plancher.

Réduire les produits chimiques dans l’eau
Dans les puits personnels, les systèmes de traitement d’eau potable sont souvent nuisibles à la santé: pour réduire le calcium dans l’eau on ajoute du sel (mauvais pour les artères), pour réduire le fer on ajoute du permanganate de potassium (qui épaissit le sang), sans compter que les bonbonnes de filtration peuvent se transformer en nids de bactéries.
Le chlore ajouté dans l’eau des spas et des piscines est absorbé en partie par inhalation et par la peau. Ceci explique le très haut taux d’asthme qu’on retrouve chez les nageurs de compétition qui baignent dans le chlore durant de nombreuses heures par jour.
Il existe aussi des solutions saines à ces problèmes qui sont tout aussi économiques.

Dans les aqueducs municipaux, l’eau potable est débarrassée des excédents de calcaire, de fer, de magnésium, de souffre et d’autres minéraux qui causent des inconvénients d’entretien et des odeurs. Toutefois on retrouve encore des traces de 600 produits chimiques dans l’eau de Montréal. Ces produits s’additionnent à ceux que nous respirons et que nous ingérons dans l’alimentation commerciale et même sur nos fruits et légumes frais. Voilà pourquoi, ici aussi, il serait bon de réduire cet apport de produits chimiques dans notre corps par l’utilisation d’un système de filtration adéquat.
Produits chimiques et hygiène personnel
Plusieurs personnes sont fortement allergiques aux composés organiques volatiles (COV) des parfums. Dans plusieurs grandes entreprises, les parfums sont d’ailleurs interdits pour les employés. Le choix de produits de soins personnels les plus naturels possibles sont à privilégier.
Du point de vue de l’utilisateur il faut savoir que bon nombre de produits d’hygiène commerciaux contiennent des produits inquiétants pour leur propre santé. Les déodorants, les shampoings, savons, détersifs, parfums, crèmes, huiles parfumées, produits de maquillages, poudres, se retrouvent en contact direct avec votre peau qui les absorbe en partie.
Après le lavage dans une lessiveuse, les sous-vêtements contiennent encore beaucoup de détersif qui reste en contact permanent avec votre peau lorsque vous les portez. Dans ce cas, une lessiveuse frontale, ayant un pouvoir essorant plus puissant que les lessiveuse standard, enlève beaucoup plus de détergent et réduit les irritations cutanées.
Les vêtements nettoyés à sec sont aussi la source de COV polluants et irritants dans l’air de votre maison. À utiliser avec retenue.

EN CONCLUSION
Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à des produits comme les parfums ou des phénomènes physiques comme les champs électromagnétiques. Ce sont malheureusement les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant déjà de maladies qui sont les plus affectées par un habitat malsain. Agissons de manière responsable envers ces personnes plus fragiles qui habitent avec nous. Il n’y a aucune raison de les sacrifier. Parmi les solutions proposées, prenez celles qui vous conviennent…mais agissez.

 

LIVRES

E-book cholestérol 101

Découvrez tous trucs et astuces pour enfin gagner la bataille du cholestérol

 

Comment réduire votre cholestérol

ENFANTS – NOUS EMPOISONNONS NOS ENFANTS CESSONS D’EMPOISONNER NOS ENFANTS SANS LE SAVOIR

ENFANTS – NOUS EMPOISONNONS NOS ENFANTS CESSONS D’EMPOISONNER NOS ENFANTS SANS LE SAVOIR

ENFANTS – NOUS EMPOISONNONS NOS ENFANTS CESSONS D’EMPOISONNER NOS ENFANTS SANS LE SAVOIR

Comment nos produits d ‘entretien ménager peuvent rendre nos enfants malades et même leur enlever la vie.

par: Debra Lynn Dadd

Comme parent, vous faites tout ce que vous pouvez pour vos enfants, pour protéger la vie, la santé et le bien-être de vos enfants, n’est-ce-pas ? Bien sûr que vous le faites. Vous leur fournissez de la nourriture nutritive, vous vous assurez qu’ils respirent de l’air frais, qu’ils font de l’exercice, vous leur enseignez à regarder avant de traverser la rue, enfin, vous les protégez des dangers évidents tels que les brulûres, les chutes, les décharges électriques, les noyades, etc…

Il y a un autre danger que vous devez connaître: les produits toxiques et chimiques présents dans nos foyers. Les scientifiques et les médecins viennent de découvrir qu’il existe un rapport étroit entre notre santé et l’utilisation quotidienne des produits d’entretien chimiques dans nos maisons. Comme tout le monde, vous utilisez sûrement des dizaines de produits de nettoyage et d’entretien, achetés à l’épicerie, à la quincaillerie, etc., qui contiennent des éléments chimiques dangereux pour vous et vos enfants.

Depuis la deuxième guerre mondiale, il y a augmentation dramatique du nombre de produits chimiques, fabriqués par les hommes, que nous utilisons dans nos foyers.

Dans un foyer normal, nous pouvons retrouver environ 63 produits dangereux contenant des centaines d’éléments chimiques. En même temps, nous observons une augmentation dramatique de problèmes de santé chroniques, surtout chez les enfants. Plusieurs sont atteints d’asthme, de problèmes d’apprentissage et de comportement, de cancer, etc. Comme tout le monde, vous connaissez sûrement un ou des enfants affectés par certaines de ces maladies.

Des recherches nous indiquent que ce n’est pas par pure coincidence que l’augmentation des problèmes de santé arrive en même temps que l’augmentation de l’utilisation des produits chimiques dans nos maisons. Dans ce petit exposé, nous vous démontrons les dangers des produits chimiques sur la santé et nous vous fournissons les moyens de protéger votre famille. En effet, c’est facile de protéger vos enfants lorsque vous avez l’information adéquate. Alors, allons-y pour l’information.

L’AUGMENTATION DES MALADIES CHRONIQUES CHEZ LES ADULTES ET LES ENFANTS

Avons-nous toujours été malades? Au début du 20è siècle, la proportion des gens atteints du cancer était de 1 sur 50. Aujourd’hui, 1 individu sur 3 sera atteint du cancer au cours de sa vie, sans compter les risques que cette proportion augmente à 1 sur 2 au cours du 21è siècle. Le cancer est la cause numéro 2 des décès chez les adultes et la cause numéro 1 chez les enfants. Depuis 1977, l’augmentation du nombre d’enfants atteints du cancer en Amérique dépasse le 1% par année. Parlons de l’augmentation des naissances de bébés atteints de maladies chroniques. Au moins 150,000 bébés naissent chaque année avec des anomalies pour des raisons inconnues.

Un autre 500 000 bébés meurent de grossesses non rendues à terme (fausse-couche) et un autre 24 000 dépassent le terme d’une grossesse ou meurent à la naissance. L’infertilité est en augmentation constante; au moins 2 millions de couples ne peuvent concevoir un enfant. L’asthme était une maladie très rare. Maintenant, c’est très commun. Le nombre de cas d’asthme a triplé depuis les 20 dernières années; environ 20 à 30 millions de Nord-américains en seraient affectés.

Chez les enfants, l’asthme a connu une agmentation de 40% depuis 1980. Les décès chez les enfants et les jeunes ont augmenté de 118% entre 1980 et 1993. Le manque d’attention et de concentration chez les enfants et adultes est aussi en augmentation constante. En 1993, environ 4,5 millions d’enfants prenaient du Ritalin pendant un certain temps pour se calmer et pour favoriser leur apprentissage. En 1998, 11,4 millions de jeunes prenaient cette puissante drogue.

Ces statistiques nous démontrent que l’état de santé de nos enfants se dégrade de plus en plus. Les maladies qui n’existaient pas lorsque j’étais jeune sont maintenant monnaie courante. Il y en a tellement que presque tout le monde connaît au moins un enfant dans sa famille ou chez un ami proche qui souffre d’asthme, de cancer, de difficultés d’apprentissage et de comportement, d’hyperactivité, etc. Est-il possible que ces maladies dépendent de l’exposition aux produits toxiques et chimiques?

Bien que d’autres facteurs soient en cause, plusieurs scientifiques font le lien entre ces maladies et l’exposition fréquente aux vapeurs des produits chimiques. L’augmentation des maladies chez les enfants est tellement dramatique que la nécessité d’un environnement sain pour eux est reconnue par le Congrès Américain et plusieurs de ses agences. En novembre 1966, l’Agence de Protection Environnementale des USA (EPA) annoncait pour la première fois que les enfants seraient considérés dans les nouvelles normes et procédures de l’Agence.

En avril 1997, le Président Bill Clinton signa un ordre (no 13045) concernant un environnement sain pour les enfants. Les Agences fédérales américaines sur la Santé et La Sécurité doivent maintenant tenir compte de la Santé des enfants dans leurs normes et procédures.

Les médecins insistent d’abord sur le fait que le dépistage des produits toxiques et le retrait des enfants à l’exposition de ces produits dans leur maison et à l’école est indispensable pour prévenir et guérir ces maladies. Ces médecins, scientifiques, et agences gouvernementales sont tous sensibilisés aux conséquences sur la santé des enfants exposés aux produits toxiques et chimiques. Cela ne vous concerne-t-il pas, vous aussi ?  

NOS ENFANTS SONT LES COWBOYS D’UNE EXPÉRIENCE DANGEREUSE

Selon Hebert L. Needleman, M.D. et Philip J. Landrigan, M.D. dans leur livre Raising Children Toxic Free (Élever les enfants dans un milieu non toxique)
Depuis 1950, au moins 70,000 nouveaux composés chimiques ont été inventés et dispersés dans notre environnement, introduits dans des nouveaux produits de consommation, des produits industriels et de la nouriture. Seulement une fraction de ces composés ont été vérifiés à savoir s’ils étaient toxiques pour les humains. Nous sommes les maîtres d’oeuvre, par défaut, d’une énorme clinique d’essais toxicologiques. Nos enfants et leurs enfants en sont les animaux d’expérimentation. » Je ne crois pas que vous accepteriez de confier vos enfants à un laboratoire comme sujets expérimentaux pour la vérification de composantes chimiques et toxiques. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui lorsque nous achetons des produits d’entretien pour la maison qui contiennent des élements chimiques ou toxiques.

VOTRE MAISON EST LA SOURCE NO 1 D’ÉLÉMENTS CHIMIQUES TOXIQUES

C’est parce que nous passons 80% à 90% de notre temps à l’intérieur, et la plupart du temps dans nos maisons, que nous sommes ainsi exposés aux éléments chimiques toxiques. C’est particulièrement vrai pour les petits enfants et les personnes agées qui sortent moins souvent à l’extérieur.

Pourquoi nos maisons sont-elles si toxiques ? Au cours des 20 dernières annnées – la même période au cours de laquelle les maladies infantiles ont augmentées — il y a eu une augmentation alarmante d’éléments chimiques et toxiques dans les produits d’entretien ménager. De plus, nous avons rendu nos maisons hermétiques pour économiser de l’énergie. L’isolation et le calfeutrage de nos maisons sont excellents pour retenir l’air chaud ou l’air climatisé à l’intérieur. Cependant, ce manque de circulation de l’air vers l’extérieur constitue un piège pour l’air chimiquement pollué de nos maisons, d’où une plus grande concentration de pollution à l’intérieur qu’à l’extérieur. Selon une étude de l’Agence de Protection Environnemental (EPA), dans les régions urbaines, là où la pollution industrielle est forte, la concentration des toxines chimiques serait plus forte à l’intérieur qu’à l’extérieur des foyers.
Dans certains cas, elle serait 10, 20, 30 ou même jusqu’à 70 fois plus forte.
En 1987, l’Agence de Protection Environnemental (EPA) entreprit l’ambitieux programme d’identifier les principaux problèmes environnementaux et de les comparer selon la gravité de leur situation.

L’idée était que, même avec des ressources limitées, l’Agence devait concentrer ses recherches sur ces polluants qui constituent le plus grand risque de dommage à la société. Les pires risques se trouvent à l’intérieur des maisons et concernent surtout l’exposition aux vapeurs des produits d’entretien et de nettoyage. Dans une autre étude d’une durée de 15 ans, on a trouvé que les femmes qui travaillent à la maison risquent d’avoir le cancer dans une proportion de 54% plus forte que les femmes travaillant dans un autre environnement. L’étude conclua que l’augmentation des décès dûs au cancer dépend de l’exposition quotidienne aux vapeurs chimiques provenant des produits d’entretien ménager. De plus, les enfants exposés aux vapeurs de ces mêmes produits ménagers ont un plus grand risque d’être malades.  

 

COMMENT JE ME SUIS INTÉRESSÉE À LA QUALITÉ DE L’AIR DANS NOS MAISONS.

En 1978, je souffrais de malaises au point d’en devenir handicapée.
J’étais souvent déprimée, je mangeais jusqu’à me défoncer, je pleurais sans raison, je faiblissais sous la douche, je ne dormais pas la nuit et j’avais de la difficulté à m’éveiller le matin. J’étais toujours fatiguée et j’avais souvent mal à la tête. Heureusement, j’ai rencontré un bon médecin qui identifia mon problème comme un affaiblissement de mon système immunitaire, résultat d’une exposition aux vapeurs toxiques des produits ménagers de mon foyer. Ce problème est maintenant connu sous le nom d’allergie aux produits chimiques.

Je me souviens de mon incrédubilité, lorsque j’ai entendu cela pour la première fois.  »Il n’y a aucun produit toxique dans ma maison », dis-je,  »je suis un professeur de piano ! Qu’est-ce qu’il y a de toxique dans ma maison ? » Les produits que j’utilisais me semblaient sûrs, car ils sont en vente dans tous les magasins. Alors, comme le seul moyen pour moi de réduire mes souffrances était de réduire mon exposition aux produits toxiques, je commençai à identifier chez moi ces produits. J’ai découvert que j’étais moins fatiguée depuis que j’avais cessé d’utiliser les produits ménagers achetés dans les super-marchés. Mes maux de tête ont cessé lorsque j’ai arrêté de me parfumer.
Ces succès m’ont encouragée à continuer à éliminer les autres produits toxiques dans ma maison, jusqu’à ce que je retrouve la santé.
J’ai alors réalisé que je pouvais retrouver ma santé en éliminant de chez moi tous les produits d’entretien ménager toxiques. C’est alors que j’ai commencé à écrire et à parler du sujet, à aviser les gens de ce danger et à laisser savoir à tout le monde qu’en utilisant des produits d’entretien ménager non-toxiques, nous pouvons prévenir plusieurs maladies et possiblement la mort. Vous n’êtes sûrement pas sensibilisés aux risques potentiels qu’impliquent l’utilisation de la plupart des produits d’entretien ménager dans nos maisons, des produits de maquillage et d’entretien du corps. Je ne suis ni une chimiste, ni un médecin, seulement une femme à la maison et une consommatrice comme vous. Depuis environ 20 ans, je fais des recherches sur ce sujet et j’ai écrit au moins une demi-douzaine de livres sur les produits toxiques dans nos maisons. Je veux simplement que vous sachiez qu’aucun de nous, surtout pas les enfants, n’a besoin d’être malade à cause des produits toxiques dans nos maisons.

Peut-être ces informations sur les produits toxiques et la santé des enfants vous dérangent et vous choquent. Alors considérez-vous comme un parent responsable.

C’est choquant et dérangeant de savoir que ces produits peuvent empoisonner nos enfants, les rendre malades et même les faire mourir, et qu’ils sont en vente libre dans tous les magasins. Je vous donne seulement l’information pour vous aider à prendre les bonnes décisions afin de protéger votre santé et celle de vos enfants.  

 

LES BONNES NOUVELLES

Heureusement, pour chaque produit d’entretien ménager toxique, il existe une alternative sécuritaire. Il y a plusieurs compagnies consciencieuses qui offrent des produits d’entretien sécuritaires et fabriqués à base d’éléments naturels. Ils sont souvent plus efficaces et plus économiques que les produits en vente libre dans les super-marchés. Alors nous n’avons plus aucune raison de risquer davantage la santé et la vie de nos enfants.
 

CHAPITRE 2 Les produits toxiques et le corps humain

Quand j’ai appris que je pouvais avoir dans ma maison des produits toxiques, ma première réaction a été :  »Oh, non! Comment est-ce que je peux identifier les produits qui sont toxiques et ceux qui sont sécuritaires ? » Je n’avais aucune connaissance en chimie. C’était complètement nouveau pour moi. J’ai cependant appris comment ces produits toxiques ont détérioré ma santé.

Je voudrais partager avec vous, dans les prochaines pages, ce que j’ai appris. Mon plus grand souhait, c’est que vous réalisiez que certains produits dans votre maison peuvent nuire à votre santé et à celle de vos enfants. Heureusement, vous pouvez les remplacer par des produits sûrs et sécuritaires pour votre famille.   Comment les substances toxiques pénètrent dans votre corps Il existe 3 moyens de s’intoxiquer ou de s’empoisonner :

· Par ingestion (en mangeant ou en buvant certaines substances)
· Par respiration des vapeurs toxiques
· Par absoprtion par la peau.

Ingestion

L’ingestion (manger ou boire une substance) est le moyen le plus évident et le plus rapide de s’empoisonner et même de mourir. Les petits enfants sont spécialement les plus vulnérables à l’empoisonnement par ingestion des produits chimiques. À cause de leur curiosité naturelle, il apprennent en mettant dans leur bouche tout ce qu’ils trouvent. C’est pour eux un bon moyen d’apprentissage; mais dans une maison moderne pleine de produits ménagers chimiques, j’aime mieux ne pas penser à ce qui pourrait leur arriver.

Les enfants ne connaissent pas la différence entre un produit chimique à senteur de fruits et une bouteille de limonade; les 2 produits ont souvent la même odeur. L’ammoniaque ressemble à du jus de pomme. Une boule-à-mite pour tuer les insectes ressemble à du bonbon.

Plusieurs savons à vaisselle ressemblent à du jus de fruits, sentent les fruits, sont étiqueté avec des dessins de fruits et en plus leur bouchon (non-sécuritaire) est du même type qu’un bouchon de Gatorade. Enfin, les petits enfants ne peuvent pas lire les avertissements sur les contenants.

Faites le tour de votre maison, et vérifiez si certains contenants de produits toxiques sont à la portée des enfants. Plusieurs produits que vous croyez sécuritaires ne le sont pas nécessairement pour les petits enfants; les parfums, le rince-bouche, le shampoing, le lave-vitre (windex), le savon à vaisselle, etc. peuvent être poisons pour un enfant qui en boit.

Cherchez tout ce qu’un enfant peut mettre dans sa bouche : poison à rat, boules-à-mite, médicaments, etc. Supposez que vous êtes un enfant, vous ne pouvez différencier un produit toxique d’un produit non-toxique, et tout va dans votre bouche. Tout ce que vous ne devez pas manger ou boire devrait être hors de la portée des enfants.

Le petit Pierre avait 1 an. Il grimpa sur le comptoir pour surveiller sa mère vider le lave-vaisselle. Il trempa son petit doigt dans le détergent chloridé, mit son doigt dans sa bouche, couvert de détergent Electrosol mouillé mais non dilué.

Aussitôt, sa figure devint rouge et très enflée; l’intérieur de sa bouche et sa langue furent brulés. Heureusement, dans les minutes qui suivirent, il fut transporté et traité d’urgence à l’hôpital et en ressortit après quelques jours. Une petite fille mangea aussi ce même détergent à lave-vaisselle, d’après ce qu’a raconté la mère de Pierre, et ils ont dû lui faire 7 opérations pour sauver son œsophage brûlé. Un autre petit garçon de 3 ans, Jasson Withley, a souffert le martyr après avoir avalé 3 onces de revitalisant à cheveux. Il est mort 2 semaines plus tard. Le liquide contenait de l’ammoniaque. Adrian Gonzales, un petit bébé de 7 mois, renversa un contenant ouvert de Javex pour le linge, que sa mère avait oublié sur le plancher. Il s’est ensuite traîné dans le liquide, fut brûlé au 3ème degré sur 50% de la surface de son corps, et se brûla les poumons par les vapeurs. Il est décédé après 3 jours de souffrance. Je sais que ces histoires sont effrayantes et que cela ne peut arriver chez vous. Pourtant, à chaque année, 5 à 10 millions de cas d’empoisonnements par accident sont rapportés au Centre de Contrôle des Poisons aux États-Unis. Plusieurs cas sont fatals, et la majorité des victimes sont des enfants. Parmi les enfants de 5 ans et moins, les empoisonnements les plus fréquents sont causé par les produits d’entretien ménager et les produits de soins personnels. Quels produits avez-vous dans l’armoire sous l’évier ? Eau de Javel ? Ammoniaque (Windex) ? Détergent à vaisselle ? Et dans la salle de bain ? Colorant à cheveux ? Parfums ? Rince-bouche ?

Tous ces produits peuvent tuer un enfant. Garderiez-vous un fusil chargé dans votre armoire sous l’évier, à la portée des petits enfants? Bien sûr que non! Selon le Conseil de Sécurité Nationale des États-Unis, plus d’enfants en bas de 4 ans meurent d’empoisonnement que de blessures causées par des armes à feu. Ces statistisques sont épouvantables.

Nous prenons pour acquis qu’un fusil est plus meurtrier que les produits d’entretien ménager.

Nos gouvernements exigent un permis pour acheter et posséder un fusil, tandis que les produits toxiques tueurs d’enfants sont en vente libre dans les surper-marchés.


Inhalation

L’empoisonnement par inhalation (respiration des vapeurs) est plus fréquent, et peut être plus nocif que l’ingestion. Je veux dire que l’empoisonnement graduel que les enfants subissent sont la plupart du temps causés par la présence de vapeurs de produits toxiques. Les vapeurs toxiques peuvent se répandre dans l’air même si les produits chimiques sont enfermés dans des contenants hermétiques. Vous en doutez ? Promenez-vous simplement dans les allées de produits d’entretien ménager de votre super-marché, et sentez les vapeurs…. même si tous les contenants sont hermétiquement fermés. Quand vous inhalez des vapeurs toxiques, les poisons vont directement dans le sang et atteignent rapidement le cerveau, le cœur, le foie et les reins. Vous pouvez ressentir des maux de tête, des douleurs aux muscles, et une légère perte de conscience. Certaines vapeurs peuvent irriter la gorge, le nez, les poumons et même provoquer l’infection des sinus. Les enfants peuvent respirer des vapeurs toxiques pendant que vous faites le nettoyage, même si vous gardez ces produits hors de leur portée. Des résidus de produits toxiques peuvent se retrouver dans le linge frais lavé puis dans les draps de lit, les taies d’oreillers et autres tissus, et ils peuvent être inhalés par les enfants pendant leur sommeil sans que ceux-ci ne s’en aperçoivent.


Absorption

L’absorption (respiration d’une substance par la peau) est le moyen le plus sournois d’empoisonnement. Il était normal de croire que la peau est un élément protecteur, imperméable. Nous savons maintenant que tout élément chimique en contact avec la peau peut être absorbé et propagé dans tout le corps. La peau est tellement absorbante qu’on utilise aujourd’hui des pansements (patchs) de nicotine, de crème analgésique et d’autres produits médicaux pour nourrir le sang. Des exemples évidents d’absorption de produits toxiques par la peau sont l’application sur la peau de certaines lotions, parfums, produits de maquillage, certaines crèmes, certains nettoyeurs pour les mains, et aussi lorsque votre peau est en contact avec une surface traitée chimiquement. Ce phénomène problématique existe aussi chez les enfants.  

Dangers immédiats versus dangers retardés

Les produits d’entretien toxiques n’empoisonnement pas nécessairement dans l’immédiat, c’est surtout à long terme, par expositions répétées.  

Empoisonnements sérieux

Les empoisonnements sérieux et graves se produisent lorsque nous sommes en contact direct avec un produit toxique et requiert des soins immédiats. Ils peuvent causer des problèmes de santé graves immédiats, permanents, et ils peuvent même entraîner la mort. C’est le pourquoi de l’existence des Centres Anti-poisons.  

Empoisonnements chroniques

Les empoisonnements chroniques sont le résultat d’expositions fréquentes aux produits toxiques, sur une longue période de temps. Les effets à long terme sont le cancer, les allergies, les modifications génétiques et les malformations de naissance. C’est pourquoi les effets à long terme des produits toxiques et chimiques sont plus difficiles à évaluer et plus sournois. Fumer seulement une cigarette par jour ne donne pas le cancer immédiatement. Il en est de même, si vous vous exposez occasionnellement aux produits toxiques; vous ne serez pas empoisonnés à court terme.

Cependant, si vous fumez pendant plusieurs années, vous pouvez développer un cancer. C’est de même si vous utilisez tous les jours des produits d’entretien ménager toxiques, vous pouvez développer des problèmes graves de santé, des cancers, et cela vaut de même pour vos enfants. Si nous ne voyons pas les effets immédiats, cela ne veut pas dire que rien ne peut arriver. Lentement, jour après jour, notre corps et le corps de nos enfants, s’empoisonnent graduellement. Il faut tenir compte également de l’accumulation totale des différentes toxines avec lesquels nous sommes en contact.

Au cours d’une journée, nous sommes exposés aux vapeurs chimiques de notre revitalisant pour cheveux, de notre parfum, de notre savon à linge dans nos tissus, de notre lave-vitre, etc. Toute cette soupe chimique dans notre corps est presque impossible à évaluer. Des études ont démontré clairement que le mélange de plusieurs produits chimiques peuvent devenir très dommagables pour notre santé.

Le Dr. Benjamin Ershoff, de l’Institut des Etudes Nutritionnelles de la Californie, donna à des rats différentes combinaisons de 3 additifs alimentaires : cyclamate de sodium, essences alimentaires, et polyoxyethelene sorbitan nonostearate. D’abord, il nourrit les rats avec les 3 éléments séparés et rien n’arriva. Ensuite, il essaya avec les 2 premiers éléments mélangés, et les rats cessèrent de croître, perdirent leurs poils et développèrent une diharrée. Enfin, avec les 3 éléments simultanés, ils maigrirent rapidement et moururent 2 semaines pplus tard.

Notez que les 3 éléments nutritifs n’étaient pas aussi toxiques que les produits d’entretien ménager. On peut imaginer ce qui doit se passer dans notre corps et le corps de nos petits enfants exposés tous les jours à la toxicité de différents produits d’entretien ménager.

Pourquoi devons-nous nous préoccuper des produits d’entretien ménager toxiques

Plusieurs personnes me disent qu’ils ne sont pas malades et me demandent pourquoi ils s’en feraient. Tout le monde devrait s’inquiéter, car les produits d’entretien ménager toxiques sont reconnus comme dangereux et nuisibles même pour un peuple en santé. Nous ne connaissons pas les effets à long terme des produits chimiques sur la santé. Souvenez-vous combien d’années les scientifiques ont pris pour découvrir les effets néfastes de la nicotine sur la santé, surtout en ce qui concerne le cancer. Nous ne connaissons pas les effets de la combinaison des différents produits de consommation sur notre santé.

Par exemple, l’inhalation des vapeurs toxiques des produits d’entretien, mélangés avec les pesticides que vous venez de manger avec vos fruits et légumes, et les résidus de chlore et d’acide déposés dans votre verre d’eau lavé avec du détergent, que vous venez de boire après un exercice physique.
Nous avons tendance à penser que cela ne peut nous arriver. En réalité, une fois que les substances toxiques ont pénétré dans notre corps, elles ont tendance à y demeurer, surtout dans les parties grasses et spongieuses. Une étude portant sur ce même sujet a démontré que 100% des personnes qui ont des toxines dans leurs graisses, c’est à cause de l’utilisation des contenants de styrofoam et des plats en plastique, pour boire, manger, et réchauffer les aliments et les repas. Une grande partie de ces toxines provient également des vapeurs de déodorisants (dichlorobenzene) utilisés dans nos maisons.

CHAPITRE 3 Pourquoi les enfants sont-ils plus à risque?

Les produits d’entretien toxiques sont en tout temps un risque pour toute personne qui y est exposée. Les enfants sont plus à risque que les adultes à cause de leur grande vulnérabilité.

Les enfants sont en plein développement physiologique

Depuis l’état foetal jusqu’à l’adolescence, les enfants sont physiologiquement très différents des adultes. Ils sont dans un état dynamique de croissance et de développement et la multiplication de leurs cellules se fait à une vitesse effroyable. À leur naissance, leur système nerveux, respiratoire, reproducteur, et immunitaire sont loin d’être développés.

À cause du développement de leur métabolisme, l’élimination des toxines dans leur corps n’est pas aussi efficace que celle d’un adulte, ce qui les rend plus vulnérables. Parce que le système immunitaire des enfants est moins développé, leur protection contre les produits toxiques est moins efficace que celle des adultes. Dans le cas de plusieurs toxines, les mécanismes biochimiques de désintoxication ne se développent que plus tard lorsque adultes. Le danger est plus grand d’endommager les cellules en développement que les cellules déjà matures, surtout celles du système nerveux central. Au cours de leur développement, de l’état fœtal à l’adolescence, les enfants sont particulièrement vulnérables aux dangers environnementaux. Ils peuvent développer des troubles de santé permanents. De petites quantités de neuro-toxines qui sont sans effet dommageable sur les adultes peuvent, à elles seules, altérer le système nerveux des enfants en développement.

Les enfants absorbent plus de polluants

Les enfants boivent plus d’eau, mangent plus de nourriture, et respirent plus d’air par unité de poids que les adultes. Aussi, leur corps est envahi davantage de polluants. Aussi, la consommation moyenne quotidienne de lait maternel pour un enfant équivaut à un verre de 58 onces pour un adulte. Donc, entre 1 et 5 ans, l’enfant consomme plus de nourriture par unité de poids qu’un adulte, le rendant ainsi plus exposé aux pesticides et autres contaminants présents dans la nourriture.

Les enfants mettent tout dans leur bouche

Les enfants mettent leurs doigts et autres objets dans leur bouche plus souvent que les adultes, transférant ainsi dans leur corps plus de substances étrangères. Parce que les enfants sont plus petits et qu’ils jouent souvent dans des endroits moins propres comme sur des planchers, ils sont plus exposés aux substances polluantes que les adultes. Imaginez un enfant qui rampe sur un plancher qui vient d’être lavé avec un produit toxique. C’est particulièrement problématique lorsque les jouets des enfants sont lavés avec de l’eau de javel qui contient du chlore. Dun côté, c’est une bonne idée de désinfecter les jouets que les enfants mettent dans leur bouche; cependant, ces produits toxiques empoisonnent les enfants lentement mais sûrement.

Les enfants absorbent plus de polluants

L’organisme des enfants absorbe une plus grande proportion de polluants par la voie intestinale et les poumons.

Par exemple, il absorbe environ la moitié de ce qu’ils avalent tandis que pour les adultes, son organisme en absorbe seulement 10%. Aujourd’hui, les enfants sont plus exposés aux produits chimiques et toxiques que l’étaient leurs parents, au cours de leur croissance. Parce que ces enfants sont exposés aux toxines plus tôt que les adultes, ils ont plus de temps pour développer des maladies qui sont causées par leur environnement et dont les symptômes demeurent longtemps latents, comme le cancer par exemple.

 

SANTÉ CANCER ANTI-TRANSPIRANTS- La vérité sur les Anti-transpirants et le cancer du Sein

SANTÉ CANCER ANTI-TRANSPIRANTS La VÉRITÉ sur les Anti-transpirants et le CANCER du Sein

LES ANTI-TRANSPIRANTS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ?

 

Comment fonctionnent les anti-transpirants

Les anti-transpirants, comme les déodorants, permettent d’éliminer les odeurs corporelles par la diffusion d’agents parfumants. En plus de cette fonction, ils ont la capacité de réduire la transpiration notamment au niveau des aisselles. Ceci est possible grâce à la présence des sels d’aluminium dans leur composition. En effet, ces derniers vont former une sorte de film très fin sur les glandes, permettant ainsi de limiter la transpiration momentanément. Ils sont utiles pour procurer un meilleur bien-être, surtout pour les personnes ayant des problèmes de transpiration. Les anti-transpirants agissent de façon ponctuelle, ainsi, après une certaine durée le film se résorbe et les glandes reprennent leur fonctionnement normal.

Les antitranspirants sont disponibles sous forme de roll-on, de stick ou de spray pour une facilité d’application. Ils sont efficaces pour empêcher la formation des auréoles sous les aisselles. On parle surtout des aisselles car c’est la zone où la sueur a tendance à s’accumuler. De plus, c’est l’utilisation des antitranspirants sous les aisselles qui crée le plus de polémique. Cependant, il existe également des produits compables pour les pieds. Les grands producteurs d’antitranspirant sont unanimes sur le fait que les antitranspirants ne présentent aucun danger pour la santé malgré les rumeurs dont ils font l’objet.

La majorité des anti-transpirants disponibles dans le commerce et en pharmacie utilisent des sels d’aluminium et de zirconium pour réguler la transpiration au niveau des aisselles. Bien évidemment, un produit qui bloque la transpiration, l’ennemie de millions de personnes dès que les beaux jours arrivent est révolutionnaire. Mais aussi sujet à suspicion car la transpiration est un mécanisme naturel de régulation de la température corporelle.

Le corps humain a seulement quelques zones susceptibles d’éliminer les toxines : derrière les genoux, derrière les oreilles, l’entre-jambe et les aisselles. Les toxines sont éliminées sous forme de transpiration.

Les anti-tranpirants empêchent cette transpiration donc évitent la mission corporelle d’élimination au travers des aisselles. Ces toxines ne disparaissent pas. Elles sont stockées dans les glandes lymphatiques qui se trouvent sous des bras. La plupart des cancers du sein prennent origine dans cette région. Les hommes sont moins sensibles à ce type de maladie car ils utilisent moins d’antitranspirants et surtout ils ne s’épilent pas. Le produit n’est pas en contact direct sur la peau.
Dans une revue systématique des études portant sur ce sujet, le Dr Philippa Darbre de l’université de Reading (Royaume-Uni) postule qu’«il est raisonnable de se demander si l’aluminium peut influencer le cancer du sein».

Les produits chimiques qui possèdent des actions semblables à celles des œstrogènes (hormones féminines) pourraient influencer le risque de cancer du sein. Et il existe des preuves de plus en plus nombreuses montrant que les sels d’aluminium (représentant jusqu’à 25 % de la composition d’un anti-transpirant) pourraient passer la barrière de la peau, pour pénétrer dans l’organisme où ils pourraient imiter l’action des œstrogènes. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, la chercheuse précise que l’aluminium n’est pas le seul métal à action oestrogénique dont on devrait se méfier : le cadmium présent dans le tabac et introduit via la fumée de cigarette pourrait également se retrouver dans les tissus mammaires pour favoriser l’apparition d’une tumeur. «Chacun de ces composés pris isolément pourrait ne pas avoir un effet très puissant mais nous avons besoin de savoir ce qu’il se passe lorsqu’un certain nombre d’entre eux agissent ensemble – et c’est ce qui pourrait avoir un effet significatif sur des maladies comme le cancer du sein» conclut le Dr Darbre.

La pierre d’Alun, d’origine naturelle est un excellent astringent et antiseptique. Elle a l’avantage de ne pas couvrir l’odeur par une autre, elle ne vous empêche pas de transpirer, elle évite tout simplement la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs, et la structure particulière des molécules fait que celles-ci ne peuvent pénétrer la peau.

Certaines lésions bénignes du sein présentent plus de risques de cancer

Agence France-Presse

Washington

Des femmes ayant certains types de lésions et grosseurs bénignes du sein ont un plus grand risque de développer un cancer des tissus mammaires, selon une étude publiée aux États-Unis.

«Notre étude a montré un lien entre certains types de lésions bénignes du sein et le développement ultérieur d’un cancer mammaire», a indiqué Lynn Hartmann, une cancérologue de la Mayo Clinic qui a dirigé cette recherche dont les résultats paraissent dans le New England Journal of Medecine du 21 juillet.

«Des femmes dont les résultats d’une biopsie indiquent l’absence de cellules cancéreuses doivent néanmoins discuter avec leur médecin de la possibilité de risques accrus de cancer», a-t-elle ajouté.

Plus d’un million de femmes subissent chaque année, aux États-Unis, des biopsies d’adénomes ou de lésions du sein qui s’avèrent négatives.

Les chercheurs de la Mayo Clinic ont indiqué avoir de solides indications selon lesquelles les tumeurs bénignes les plus courantes qui ne prolifèrent pas ne présentent aucun risque de mutation cancéreuse, tant que ces femmes n’ont pas d’importants précédents familiaux.

Mais pour les lésions atypiques et dont les cellules prolifèrent, le Dr Hartman et ses collègues, estiment que davantage de recherches sont nécessaires pour mieux comprendre le processus cellulaire aboutissant à un cancer du sein.

Pour ce faire, cette équipe de chercheurs de la Mayo travaille pour évaluer les différents risques possibles de développement de cancer, dont l’âge au moment de la biopsie négative de la lésion, les antécédents familiaux de cancer du sein et la pathologie de la lésion bénigne, a-t-elle précisé dans un communiqué.

«Notre but est d’améliorer les prévisions de risques de cancer pour les femmes ayant différentes formes de tumeurs bénignes», a ajouté le Dr Hartmann.

La recherche a été conduite sur 9087 femmes de 18 à 85 ans ayant eu une biopsie négative de lésion du sein durant une période de 25 ans allant du 1er janvier 1967 au 31 décembre 1991.

Les informations concernant les antécédents familiaux ont été obtenus durant la période d’observation et dans les réponses aux questionnaires contenus dans les dossiers médicaux des femmes ayant participé à cette étude conservés à la Mayo Clinic de Rochester.

DORMIR Comment BIEN DORMIR Histoire et Sociologie du SOMMEIL

DORMIR Comment BIEN DORMIR Histoire et Sociologie du SOMMEIL

DORMIR Histoire et sociologie du sommeil 

Dormir

En effet, pourquoi faut-il dormir? De tous les primates, l’homme dort le moins longtemps. Thomas Edison soutenait, il y a près d’un siècle, que l’invention de l’électricité et de la lumière artificielle rend le sommeil inutile.

1. « Quatre Belges sur dix dorment mal »

source: Het Nieuwsblad

De fait, la plupart des hommes ne doivent plus aller se coucher parce qu’il fait trop noir pour aller à la chasse ou pour ramasser la nourriture sans danger. Certes, grâce à la lumière artificielle, les usines peuvent travailler en continu, les magasins peuvent rester ouverts 24h/24, la vie nocturne bouillonne et même à la maison, l’on peut faire un tas de choses intéressantes la nuit sans devoir dormir.

En effet, pourquoi faut-il toujours que nous dormions? Pourquoi “perdons-nous” un tiers de notre vie à quelque chose qui ressemble à la “mort”? Quel en est l’avantage?

Dormeurs courts chroniquesNapoléon Bonaparte restait attentif jour et nuit, et souffrait par conséquent d’un manque chronique de sommeil. Il dormait uniquement des sommeils courts de quelques heures au plus.
Thomas Edison, l’inventeur de la lumière artificielle, estimait que le sommeil était “une déplorable régression vers le comportement primitif d’un homme des cavernes.”
Albert Einstein s’endormait fréquemment ; tant la nuit que le jour, il s’assoupissait régulièrement. Il soutenait que ce rythme de sommeil stimulait sa créativité.

2. Histoire de l’évolution

Et pourtant, quelque chose nous oblige à dormir. La fatigue de nos muscles et de notre esprit crée-t-elle le besoin de dormir? Ou nos gènes dirigent-ils un rythme circadien de 24 heures qui nous commande d’aller nous coucher? Les sciences n’ont pas encore trouvé la réponse.
En tant qu’homo sapiens, nous avons connu une longue évolution. Aujourd’hui nous avons toujours le corps du chasseur-collectionneur, y compris le coccyx. Depuis bien avant l’apparition du premier homo habilis jusqu’à récemment, l’homme était extrêmement vulnérable quand la nuit tombait. Il vivait solitairement ou en groupe, mais il fallait à tout moment rester vigilant.

Quand il fallait dormir, l’homme devait se cacher et se protéger le plus possible. Il s’installait donc dans des grottes ou sur des endroits élevés d’où il était possible de surveiller l’entrée. Comme nos ancêtres s’occupaient à nourrir le feu, à veiller et à d’autres activités de survie, ils comprenaient intuitivement qu’il n’était pas possible de ne faire qu’un somme pendant plusieurs heures. Leur nuit fut plusieurs fois interrompue par des moments actifs. De nos jours, il existe encore des populations primitives qui dorment plusieurs sommeils courts pendant la nuit. En s’organisant en groupes et en hiérarchies, la veillée nocturne pouvait être limitée à un groupe restreint, tandis que les autres évoluaient lentement vers le sommeil social moderne dans lequel les sommeils courts sont enchaînés dans une nuit pendant laquelle, de préférence, l’on ne se réveille pas.

Nous nous endormons sous l’influence d’émanations qui montent de l’estomac.
Aristote, philosophe grec

3. Habitudes de sommeil

Dans le monde occidental, nous dormons en général un sommeil qui se compose de 5 cycles, qui à leur tour, sont subdivisés en plusieurs stades. En étudiant le comportement du sommeil en dehors du continent européen et pendant mes nombreux voyages d’étude, j’ai pu constater que de nombreuses populations ont des habitudes de sommeil tout à fait différentes.

En termes de comportement du sommeil, il était frappant de voir que les populations qui vivent le plus près de la nature ne dorment pas toute la nuit, mais interrompent la nuit par des moment actifs. Il est tout aussi important de noter que le climat joue un rôle aussi important que l’obscurité quand nous voulons expliquer le phénomène assez répandu de la “sieste”. Même en Chine, la plupart des usines et l’administration ne travaillent pas à midi. Au Japon, le petit somme qui se tient à midi derrière le bureau est encore très populaire de nos jours. Bombay déborde d’activité à 5 heures du matin et à 11 heures du soir les habitants d’Abidjan se mettent en train.

4. L’endroit où l’on dort

Tout le monde ne dort pas son besoin de sommeil de la même façon; des sommes fréquents et courts dispersés au cours de toute la journée, tant sur le sol, une banquette, une chaise ou dans un lit sont plus fréquents que notre sommeil social moderne de 11 heures du soir à 7 heures du matin dans un lit bien fait. Dans le monde occidental, nous avons évolué pour passer des dormeurs dans un abri ou une grotte à des dormeurs dans des chambres protégées ou des chambres dans une tour où les gens et les familles dirigeaient les pieds vers le feu et cherchaient la chaleur et la protection mutuelle. Ils dormaient dans des lits qui les protégeaient de l’humidité, du froid et de la vermine. Généralement, ces lits se composaient de peaux ou de sacs remplis de matières élastiques et de couvertures qui étaient même posées sur le coffre abritant les possessions les plus précieuses.

Les Grecs et les Romains vivaient et mangeaient sur leur lit. Au Moyen Age, les vaillants guerriers dormaient en position assise en tenue de combat pour passer immédiatement à l’action, tandis que les hommes, les femmes et les enfants s’enfouissaient tous confortablement sous les couvertures en tenue d’Adam. Avec la pudibonderie caractérisant l’époque victorienne et les nouvelles idées sur l’hygiène, les chemises de nuit, les bonnets de nuit, les chambres à coucher individuelles et les lits ont fait leur apparition. Les rois français recevaient leurs ressortissants depuis leur lit, en position mi-assise/mi-couchée.

5. La façon dont on dort

Aujourd’hui, 70% de la population partage encore son lit avec une autre personne. Depuis une centaine d’années, la civilisation occidentale a évolué pour arriver aux chambres séparées dans lesquelles les parents et les enfants peuvent se retirer.

Depuis l’invention du matelas à ressorts métalliques et le sommier, nous dormons tout à fait horizontalement, et les coussins ont peu à peu fait place aux lits modernes plus ou moins justifiés du point de vue de l‘hygiène.

6. Les femmes dorment sur le côté, les hommes dorment sur le côté/ventre

Un sondage effectué en 1996 parmi quelque 2 000 de mes clients a révélé que 78% des femmes dorment sur le côté et que 72% des hommes dorment à moitié sur le côté et à moitié sur le ventre. Cela paraît logique puisque la plupart des femmes saines étaient jadis constamment enceintes et pouvaient difficilement prendre une autre position tout en offrant une meilleure protection au foetus.

Les hommes sont en effet mieux protégés par le dos et peuvent se redresser plus rapidement à partir de cette position. D’autres études montrent que 15% dorment sur le dos, 24% sur le côté gauche, 47% sur le côté droit et 14% sur le ventre.

Mais nous sommes couchés le plus souvent sur le dos. Non seulement à cause des matelas trop durs qui dérangent notre profil de sommeil, mais avec la literie qui se métamorphose en lit-siège, le roi télévision est entré dans la chambre à coucher. Jour et nuit, nous avons de la lumière, de la communication digitalisée, un réseau informatif mondial, et même pendant la nuit, nous avons accès à toute forme d’amusement et de loisirs … même dans la chambre à coucher.

Le roi dort sur le dos, le sage sur le flanc et le riche sur le ventre

7. Dette de sommeil

Nous travaillons et voyageons pendant la nuit et nous sentons que nous accumulons un genre de déficit de sommeil. Nous pouvons peut-être fonctionner 24 heures sur 24, sans perdre trop de temps en dormant. En comparaissant les évolutions technologiques du siècle passé à notre évolution totale, ces évolutions technologiques se sont réalisées en une seule seconde, tandis que notre corps a pris 30 000 ans pour évoluer de l’homo sapiens à l’homme moderne.

Depuis l’invention de la lampe à incandescence en 1936, nous pouvons, d’un point de vue technique, travailler de nuit, nous pouvons de plus en plus vivre en toute hâte et nous pouvons même trouver de l’information et des loisirs au beau milieu de la nuit.

Nombres d’heures de sommeil par 24 heures
Âne 3
Cheval 3
Vache 4
Dauphin 7
Porc 8
Chien 9
Chimpanzé 10
Gorille 12
Chat 15
Chauve-souris 20

8. Le grand manque de sommeil

Mais pouvons-nous ainsi rogner sur notre besoin de sommeil? Est-ce que nous perdons vraiment un tiers de notre vie en dormant? Plus j’en sais au sujet du sommeil, plus je me rends compte que nos problèmes actuels sont plutôt dus à un déficit de sommeil qu’au gaspillage de temps en dormant. D’une part, le plus grand mal de nos jours est de dormir mal, mais d’autre part la société moderne et technologique et nos espérances de vie plus élevées exigent que nous profitions de façon optimale, même plus qu’avant, de notre sommeil.

Dans des laboratoires du sommeil partout au monde, des déficits de sommeil ont été créés sous des conditions de laboratoire pour étudier le comportement des sujets. Ces études montrent toutes que même un petit déficit de sommeil nous fait fonctionner moins efficacement. Les petits sommes survenus entre-temps sont en effet la plus grande cause d’accidents, tant au travail que sur la toute.

Vous devez donc savoir pourquoi il est si important de dormir !

GreenSleep


CONSEILS pour BIEN DORMIR – CONSEILS pour une Bonne Nuit de « SOMMEIL »

CONSEILS pour BIEN DORMIR

Conseils pour bien dormir

Conseils pour bien dormir

Conseils pour bien dormir « CONSEILS » pour une bonne nuit de sommeil
Une nuit de sommeil idéal voici 10 conseils pour bien dormir

conseils pour bien dormir

Des recherches en laboratoire démontrent que le nombre d’interruptions détermine la qualité du sommeil
Un sommeil idéal signifie ne pas être dérangé ou l’être moins possible par des stimuli externes ou internes. Les cycles de sommeil profond et de sommeil paradoxal permettent de guérir votre corps et votre âme. Les cycles de sommeil profond devraient durer le plus longtemps possible. Chaque année, de plus en plus de recherches sur le sommeil indiquent que la seule façon de recouvrer l’équilibre et la santé est d’obtenir un état de relaxation physique pendant le sommeil.

Élémentaire, n’est-ce pas? Alors pourquoi tant de personnes souffrent-elles de manque de sommeil?

Voici 10 conseils pour remédier  votre manque de sommeil.

– Adopter des horaires de sommeil réguliers
Eviter des heures de coucher et de lever trop variables facilite le sommeil. Se lever tous les jours à la même heure, même le week-end, permet de garder le même rythme de veille et de sommeil.

– Se réveiller à son rythme
Le réveil doit être dynamique pour bien éveiller son corps : lumière forte, exercices d’étirement, petit déjeuner complet.

– Pratiquer un exercice physique en journée
Pratiquer un exercice physique régulier dans la journée favorise l’endormissement. Cependant, mieux vaut éviter de pratiquer un exercice physique en soirée, en particulier avant d’aller dormir.

– Faire une courte sieste en début d’après-midi
En fermant les yeux 5 à 20 minutes en relâchant le corps, le sommeil vient rapidement si le besoin est là. Une sieste permet de maintenir la vigilance le reste de la journée.
conseils pour bien dormir
– Eviter les excitants après 15 heures

Café, thé, cola, et vitamine C retardent l’endormissement et augmentent les réveils nocturnes. Eviter l’alcool et le tabac le soir. La nicotine retarde l’endormissement, augmente les réveils nocturnes et rend le sommeil plus léger. L’alcool favorise l’instabilité du sommeil avec des éveils nocturnes fréquents. De plus, c’est un facteur aggravant des problèmes respiratoires nocturnes, comme l’apnée ou les ronflements.

– Eviter les somnifères

Ils sont à prendre sur avis médical uniquement.

– Faire un dîner léger, au moins 2 heures avant le coucher
Privilégier les aliments à base de glucides lents (pommes de terre, riz, pain, pâtes), qui favorisent le sommeil car ilspermettent une meilleure régulation des apports tout au long de la nuit. Les produits laitiers sont également conseillés le soir. Eviter les fritures et les graisses cuites. Mieux vaut ne pas manquer le repas du soir sous peine de risquer une fringale en seconde moitié de nuit.

– Se ménager un environnement favorable au sommeil
Maintenir une température dans la chambre aux alentours 18°C et bien l’aérer. Faire l’obscurité dans la chambre, qui favorise le sommeil profond. L’hormone du sommeil, la mélatonine, est secrétée dans l’obscurité. Prendre soin de sa literie et la changer régulièrement. Le lit doit être un espace exclusivement réservé au sommeil, à l’exception de l’activité sexuelle.

– Favoriser les activités calmes et la relaxation en fin de journée
Eviter un travail intellectuel juste avant le sommeil. La lumière vive, le travail ou les jeux sur ordinateur entraînent desdifficultés d’endormissement. Au moins 30 minutes avant le sommeil, réserver une période de calme et de relaxation. Instaurer son propre rituel d’endormissement permet de s’endormir en douceur, naturellement.

– Se coucher dès les premiers signaux de sommeil

Bâillements, paupières lourdes, yeux qui piquent, clignements des yeux sont signes qu’il est temps d’aller dormir. Inutile de les anticiper, mais une fois ces signaux ressentis, il ne faut pas tarder à se coucher, sinon l’envie de dormir passe au bout d’une quinzaine de minutes et ne reviendra qu’au prochain cycle, 90 minutes plus tard

– Prendre le temps de s’endormir

Si après 15 minutes, le sommeil ne vient pas et que son attente est pénible, il est préférable de se lever et de pratiquer une activité calme. Le besoin de sommeil reviendra au prochain cycle.

Enfin, mieux vaut identifier son besoin de sommeil et adapter son rythme de vie en conséquence. En cas de difficulté à s’endormir, un agenda du sommeil peut permettre d’observer son rythme.

Source
Green Sleep et la Depeche