SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER Prévention des Accidents et Empoisonnements dans votre Maison

SANTÉ VOTRE et VOTRE FOYER Prévention des et Empoisonnements dans votre maison

 

SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER Problèmes de sécurité à la maison
Préoccupations des parents et des fournisseurs de soins d’enfants de 12 à 24 mois

Comment les enfants se blessent-ils?SANTÉ VOTRE ENFANT et VOTRE FOYER

Les enfants grandissent, changent et acquièrent constamment de nouvelles habiletés. Bien que les bosses, ecchymoses et égratignures soient des conséquences normales de la vie d’un enfant actif, les blessures graves n’ont pas besoin de l’être, puisqu’elles sont prévisibles et évitables.

 

 

les blessures surviennent-elles?

  • Les services d’urgence des hôpitaux examinent chaque année près de 40 000 enfants et adolescents à la suite de blessures survenues au foyer.
  • Les enfants de moins de cinq ans sont les plus susceptibles d’être blessés parce qu’ils passent le plus de temps à domicile.

Quand surviennent la majorité des blessures?

  • Lorsque les parents ou les gardiennes d’enfants sont distraits : les jeunes enfants, surtout ceux qui ont moins de 3 ans, doivent faire l’objet d’une surveillance constante.
    • Lorsqu’ils acquièrent une nouvelle habileté : les enfants apprennent à mesure qu’ils grandissent — ils apprennent à rouler sur eux-mêmes, à grimper et à ramper. Si les parents ne sont pas prêts, ces explorations peuvent entraîner des blessures.
    • Lorsque les enfants ont faim ou sont fatigués : Avant de manger et avant le coucher, les enfants risquent de ne pas porter attention à ce qu’ils font.
    • Lorsque les enfants se trouvent dans un nouvel  : ils sont plus susceptibles de se blesser lorsqu’ils se trouvent dans un endroit qui ne leur est pas familier.

De façon générale, les blessures peuvent survenir n’importe quand — la supervision est donc essentielle.

Les faits :

  • Les chutes sont la cause la plus fréquente de blessures au foyer.
  • Les chutes causent plus de plaies ouvertes, de fractures et de traumatismes crâniens que tout autre type de blessure.
  • 39 % de toutes les blessures traitées au CHEO entre 1997 et 2001 étaient attribuables aux chutes.
  • Autres mécanismes de blessure : empoisonnement, échaudure et brûlure, étouffement et suffocation.
  • Les enfants d’un et deux ans représentaient 61 % des cas d’empoisonnement au CHEO entre 1997 et 2001.
  • La majorité de ces empoisonnements, soit 88 %, sont survenus à la maison ou dans un autre foyer personnel.
  • 40 % des enfants qui se sont présentés au CHEO entre 1997 et 2001 atteints de brûlures avaient de 12 à 24 mois.
  • 87 % des brûlures étaient causées par un contact avec un objet chaud ou un liquide chaud et 5 % des brûlures étaient des blessures par le feu ou les flammes.
  • La majorité de ces blessures (soit 87 %) sont survenues à la maison ou dans un autre foyer personnel.
  • Les noyades constituent la deuxième cause en importance des décès par blessure.
  • Chaque année, au Canada, 126 enfants et adolescents de moins de 20 ans et 314 autres enfants sont hospitalisés en raison d’une quasi-noyade.
  • Entre 1997 et 2001, 24 % des enfants qui se sont présentés au CHEO après s’être étouffés ou avoir avalé un objet avaient de 12 à 24 mois.

Quelles mesures peut-on prendre pour rendre le foyer plus sécuritaire?

De façon générale, vous pouvez contribuer à prévenir les blessures en suivant les conseils suivants :

  • Examinez votre maison du point de vue d’un enfant. Couchez-vous par terre et regardez en l’air : Voyez-vous des tiroirs que les petits enfants pourraient ouvrir? Y a-t-il des objets à leur portée avec lesquels ils pourraient s’étouffer? Y a-t-il des objets qu’ils pourraient faire tomber sur eux?
  • Anticipez les nouvelles habiletés de votre enfant. Prenez des précautions avant que les dangers se présentent. Par exemple, installez des dispositifs pour bloquer les armoires et les tiroirs avant que l’enfant ne soit assez grand pour les ouvrir. Installez des barrières dans le haut et le bas des escaliers avant qu’il ne sache ramper.

Voici quelques mesures précises que vous pouvez prendre pour créer un milieu sûr pour votre enfant et réduire le risque de blessures.

    • Ne laissez jamais un enfant seul s’il se trouve dans un endroit élevé comme sur un , un sofa ou une table à langer. Si le téléphone sonne pendant que vous changez votre bébé, prenez-le dans vos bras pour aller répondre ou laissez le téléphone sonner.
    • Utilisez des barrières de sécurité approuvées pour bloquer l’accès de votre tout-petit aux escaliers. N’utilisez pas les barrières en accordéon, ancien style, qui forment un motif en diamant.
    • N’utilisez pas de marchettes. Elles sont dangereuses et sont maintenant interdites au Canada.
    • À mesure que votre enfant développe de nouvelles habiletés comme rouler, ramper et grimper, soyez très attentif aux dangers.
  • Prévention des chutes

    • Gardez les produits dangereux de manière sécuritaire, hors de la portée des enfants. Assurez-vous que les produits domestiques, les produits chimiques, les , les parfums, l’alcool et autres produits dangereux sont mis sous clé.
    • Apprenez le numéro de téléphone du centre antipoison local. Appelez-le si votre enfant avale accidentellement un médicament ou un poison. (Centre régional antipoison de l’Ontario : appels interurbains 1 800 267-1373 ou appels locaux d’Ottawa 613-737-1100)
  • Prévention des empoisonnements

    • Gardez les liquides chauds, comme le café et le thé, hors de la portée des enfants. Assurez-vous que l’enfant ne peut pas tirer sur une nappe et renverser un liquide chaud.
    • Conservez les allumettes et les briquets hors de la portée des enfants.
    • Placez les casseroles sur les ronds arrière de la cuisinière et tournez les poignées vers l’arrière.
    • Couvrez les prises électriques si rien n’y est branché.
    • Installez au moins un détecteur de fumée à chaque étage et dans toutes les aires ou l’on dort. Vérifiez-le chaque mois. Assurez-vous de changer la pile au moins une fois par année.
  • Prévention des brûlures

    Réglez la température de votre chauffe-eau à 49 ºC.
    La peau des enfants brûle facilement.

    • Ne laissez jamais votre enfant seul près de l’eau, que ce soit près d’une piscine, sur une plage ou dans une baignoire. Les enfants peuvent se noyer dans à peine 4 cm (1-1/2 pouce) d’eau.
    • Les piscines à domicile devraient être entourées d’une clôture dont la porte se ferme et se bloque d’elle-même à l’aide d’un loquet intérieur. Le loquet devrait se trouver hors de la portée des enfants et être verrouillé lorsque la piscine n’est pas utilisée. (Reportez-vous aux règlements municipaux pour vous renseigner sur les mesures à respecter en composant le 613-580-2424).
    • Apprenez le RCR pour les enfants et les bébés (Cours sur le RCR et le secourisme de l’Ambulance Saint-Jean : appels locaux – 613-722-2002)
  • Prévention des noyades

    • Gardez les objets de petite taille hors de la portée des enfants. Ils représentent un risque d’étouffement.
    • Ne donnez pas aux enfants de moins de 4 ans des aliments sur lesquels ils pourraient s’étouffer comme des carottes ou du céleri cru. Même les petits aliments ronds peuvent présenter un risque, comme les noix, le maïs soufflé et les bonbons durs.
    • Les jouets ne sont pas toujours sûrs pour tous les enfants. Pour les jeunes bébés, évitez les jouets qui ont des pièces qu’ils pourraient avaler ou inhaler ou qui ont des rebords tranchants. Lisez les étiquettes de mise en garde. Les jouets portant une étiquette sur laquelle on peut lire : « Ne convient pas aux enfants de moins de trois ans » présentent un risque de suffocation.
  • Prévention de l’étouffement et de la suffocation

Pour obtenir plus de renseignements sur l’un de ces sujets, veuillez communiquer avec votre bureau de santé local (à Ottawa, composez le 613-580-6744).

Sources d’information :

Site Web  www.safekidscanada.com
Société canadienne de pédiatrie – Little Well Beings Handbook for Health in Family Daycare et son site Web

Monat Global Soins Capillaires Naturel Repousse et Anti Chute des Cheveux