ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE

Arthrose Cervicale

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE?

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE

Pour soigner l’arthrose il existe trois manières différentes selon la gravité. C’est à dire naturellement à l’aide de plantes et de massages, médicalement avec un traitement médical ou des séances de kinésithérapie et chirurgicale avec la pose d’une prothèse.

L’arthrose est une atteinte des cartilages provoquant des douleurs parfois vives et qui diminue la capacité de mouvement de l‘articulation atteinte pouvant aller jusqu’à une mobilité réduite. Elle peut toucher tout le monde et elle évolue plus ou moins vite selon les personnes atteintes il peut devenir une nécessité absolu de réduire la douleur et permettre de retrouver une certaine mobilité.

Pour la soigner naturellement il existe de nombreuses thérapies alternatives comme la kinésiologie, la physiothérapie, l’acupuncture ou la phytothérapie. Ces méthodes peuvent apporter une réelle amélioration dans les mouvements de l’articulation atteinte et réduire la douleur. Mais en aucun cas elle régénère l’articulation touchée.

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L'ARTHROSE

La perte de poids est aussi une méthode naturelle pour ressentir un soulagement et une aisance de l’articulation.

Les traitements médicaux pour soigner l’arthrose sont généralement composés d’antalgiques simples ou d’anti-inflammatoires. Au point de vue chirurgicale, il existe trois types d’interventions : la chirurgie préventive pour permettre de retrouver une bonne mobilité, la chirurgie conservatrice pour les hanches ou les genoux et la pose d’une prothèse pour remplacer l’articulation touchée.

Dans tous les cas, il est souhaitable que dès l’apparition et le diagnostic de la maladie il faut la soigner pour éviter que celle-ci n’évolue trop rapidement mais aussi pour éviter qu’elle ne soit trop douloureuse ou handicapante.

Livres conseils santé

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L'ARTHROSE Soulager l’Arthrose Naturellement
Soulager l’arthrose naturellement est une guide qui vous explique ce qu’est l’arthrose, vous en donne les localisations les plus fréquentes avec leurs symptômes
La meilleure façon de guérir l’Arthrose
Guide pratique pour mener la bataille contre votre arthrose et la gagner

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS pour le Club de Magasinage en ligne Produits Naturels, Écologiques et Mieux-Être.

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

«Nous jouons avec le feu»

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

Effet de serre, épuisement des ressources, disparition des espèces…
Pour le célèbre astrophysicien québécois, il est urgent d’agir.

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

EFFET de SERRE Disparition des Espèces HUBERT REEVES

Professeur, conseiller scientifique, conférencier, auteur d’innombrables ouvrages de vulgarisation, dont Patience dans l’azur, Poussières d’étoiles et, son dernier en date, L’espace prend la forme de mon regard, Hubert Reeves ne s’intéresse pas qu’au destin de l’univers. Depuis une dizaine d’années, le lauréat du prix Albert Einstein jette tout son poids de savant dans la bataille pour sauver notre planète. Il dresse ici un constat alarmant de l’état de la Terre et propose des solutions il y va de l’avenir de nos petits-enfants avant qu’il soit trop tard.

Catherine Galitzine: A travers vos livres et vos émissions de vulgarisation scientifique, vous avez fait rêver plusieurs générations, des jeunes et des moins jeunes, à propos des étoiles et des mystères de la vie. Et voilà qu’aujourd’hui vous nous ramenez sur Terre. Vous parrainez l’Observatoire du Saint-Laurent. Vous avez adopté la rivière Sainte-Anne, au sein du mouvement Eau-Secours contre la construction des barrages. Vous avez participé à un mouvement d’opposition à l’installation de mégaporcheries en Beauce. En France, à la tête d’une association de protection de la nature, vous manifestez contre les chasses illégales, vous interpellez les hommes politiques. Pourquoi cette conversion?

Hubert Reeves: L’étude des étoiles et l’écologie ne sont pas incompatibles, bien au contraire. En tant qu’astrophysicien, on ne peut qu’être émerveillé devant la fabuleuse histoire de l’univers. Il a fallu 15 milliards d’années pour qu’apparaisse la vie sur la Terre, et voilà qu’aujourd’hui son avenir est en question. Devant toutes les menaces que l’homme fait planer, on s’interroge. Dans quel état sera notre planète dans quelques décennies? Nous ne le savons pas. Ce qui est fondamental est qu’on se pose la question. Fatalement, on devient écologiste.

C.G.: Vos craintes ne sont-elles pas excessives?

H.R.: Je dis simplement que nous sommes en train d’altérer la planète d’une façon qui pourrait la rendre inhabitable par l’homme. Depuis le début du xxe siècle, la température a augmenté d’environ un degré. Les effets de ce réchauffement sont déjà perceptibles : déstabilisation des climats, sécheresse, tornades plus fréquentes et plus violentes. Partout, la fonte des glaciers s’accélère.

C.G.: Certains experts contestent la réalité de ce réchauffement.

H.R.: La contestation est toujours importante. Mais elle doit être fondée sur des arguments valables. Une commission internationale (International Panel on Climate Change), qui rassemble plus de 2500 des meilleurs spécialistes de climatologie, étudie la question depuis plusieurs années. Elle reconnaît la réalité du réchauffement et la contribution majeure de l’activité humaine à ce phénomène. Il serait très imprudent de négliger ses conclusions.

D’après ses prévisions, la température augmenterait de deux à cinq degrés d’ici à un siècle. Il faut savoir que, pendant l’ère glaciaire, il y a 20 000 ans – époque à laquelle toute l’Europe était sous la glace –, la température n’était inférieure que de cinq degrés à la température actuelle. Une différence de cinq degrés à la hausse bouleverserait le climat d’une façon majeure et largement imprévisible. Au sens propre du terme, nous jouons avec le feu…

C.G.: Cela suffirait-il pour mettre la survie de l’humanité en danger?

H.R.: Ce n’est pas le seul problème! Il y en a bien d’autres tout aussi inquiétants… La moitié de la forêt de la planète a été détruite, et la destruction de l’autre moitié se poursuit à une vitesse accélérée. L’agriculture intensive stérilise les terres arables. Les pesticides empoisonnent l’air et l’eau. On pêche plus

de poisson qu’il ne s’en reproduit. Au Canada, 90 pour 100 des stocks de morue ont été éliminés. Depuis 10 ans, la pêche à la morue est interdite et, malgré cela, les jeunes sujets demeurent aussi rares sur les anciennes zones de pêche.

On s’achemine vers l’épuisement des énergies fossiles. Dans un siècle ou deux, au rythme de consommation actuel, il ne restera plus ni pétrole, ni gaz, ni charbon.

Force nous est de reconnaître que nous sommes plongés dans une crise majeure à l’échelle de la planète. Elle est comparable en gravité aux grandes crises géologiques du lointain passé de la Terre. Comme celle d’il y a 65 millions d’années, qui a entraîné la disparition d’une fraction importante des espèces vivantes (dont les célèbres dinosaures).

La Terre ne sera plus jamais comme elle était en 1900. Mais la vie est robuste. On peut lui faire confiance. Elle s’adaptera et, comme après chacune des crises précédentes, elle continuera à évoluer. La question pour nous est: l’espèce humaine y sera-t-elle encore? Et, si oui, dans quel état ? Ou bien serons-nous les dinosaures de la crise contemporaine? Nul ne peut le dire.

C.G.: Quelles sont les décisions à prendre d’urgence?

H.R.: Tout faire pour stopper l’accroissement de la température. Pour cela utiliser des sources d’énergie qui n’émettent pas de gaz carbonique.

Aujourd’hui, deux choix s’offrent à nous : consacrer des sommes colossales au développement du nucléaire ou investir massivement dans le solaire.

A mon avis, le nucléaire est le mauvais choix. Il n’émet pas de gaz carbonique, mais il produit des déchets radioactifs qu’il faudra ensuite gérer pendant des siècles. En ce sens, il hypothèque l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants. A nous le confort, à eux de payer la note! A condition encore qu’ils le puissent. Imaginons, par exemple, que l’Argentine ait misé sur le nucléaire. Aujourd’hui en faillite, ce pays n’aurait plus les moyens de démanteler ses réacteurs et de traiter ses déchets.
Personnellement, je choisis le solaire, une forme d’énergie sûre, propre et inépuisable.

C.G.: Mais l’énergie solaire pourra-t-elle répondre aux besoins de toute la planète?

H.R.: C’est là le grand défi du futur. Il n’y a pas d’impossibilité théorique à capter l’énergie suffisante. Il faudra beaucoup de développements technologiques. Dans plusieurs pays, l’énergie éolienne (les moulins à vent) est en expansion rapide. Elle se développe au Danemark, en Espagne, aux Etats-Unis et au Japon.

C.G.: Quelle autre décision est-il urgent de prendre?

H.R.: Il faut développer le ferroutage (transport combiné rail/route) et les transports en commun, parce qu’ils consomment moins d’énergie et provoquent moins d’accidents. Mais aussi parce que les trois quarts de la production de gaz carbonique responsable du réchauffement de la planète sont produits par les voitures et les camions.

Pour lutter contre la faim – qui, selon les Nations unies, progresse dans le monde –, il faut développer l’agriculture biologique, qui se passe de produits issus de la chimie. La combinaison de la sécheresse et de l’abus d’engrais et de pesticides rend les sols stériles. Dans bien des pays, la productivité à l’hectare des cultures de blé et de maïs est en diminution.

C.G.: Quel bilan faites-vous du Sommet sur le développement durable qui s’est tenu à Johannesburg en septembre?

H.R.: Les conclusions de ce sommet sont très décevantes dans la mesure où les vrais problèmes, comme l’effet de serre, l’épuisement des ressources naturelles et la protection des sites naturels, n’ont pas été réglés. Aujourd’hui, les gouvernements sont de plus en plus impuissants face à la mondialisation de l’économie. Il nous reste à compter sur les mouvements associatifs, sur la pression des organisations non gouvernementales et sur certaines entreprises qui prennent progressivement conscience du fait qu’il n’est pas dans leur intérêt de continuer dans cette voie.

Lors du précédent Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, il y a 10 ans, les participants avaient pris l’engagement d’augmenter considérablement l’aide aux pays démunis. Près de deux milliards d’individus vivent en effet aujourd’hui sous le seuil de pauvreté et, si l’on n’intervient pas, la moitié de la population terrestre pourrait être touchée. Or cette aide est tombée de moitié durant cette période!

C.G.: Quel rapport y a-t-il entre la pauvreté et les menaces écologistes?

H.R.: La misère ne conduit pas seulement à l’instabilité politique, elle peut entraîner la destruction de la nature. Lorsque les paysans brésiliens brûlent leurs forêts, ils font disparaître de précieux écosystèmes et augmentent l’effet de serre en rejetant du gaz carbonique dans l’atmosphère. Mais comment exiger d’eux qu’ils cessent de brûler du bois? Ils vous répondront qu’ils ont des enfants à nourrir. Les pauvres ne peuvent pas se payer le luxe d’être «écolos».

D’immenses catastrophes écologiques sont à craindre dans les pays pauvres, et les pays riches ne sont pas à l’abri: le gaz carbonique, les pluies acides traversent les frontières.

Autres problèmes associés à la pauvreté: l’extension des maladies infectieuses (malaria, sida) et la difficulté à obtenir des médicaments pour les traiter. L’industrie pharmaceutique néglige ce domaine de recherche, jugé non rentable. Entre 1975 et 1997, parmi les 1233 nouveaux médicaments mis au point sur la planète, 1 pour 100 seulement concernaient le traitement des maladies tropicales.

C.G.: Après avoir longtemps tergiversé, le Canada semble enfin disposé à ratifier le protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre…

H.R.: Il est très important que le Canada signe ce protocole. Il en va de l’avenir de nos enfants et petits-enfants.

C.G.: Comment se fait-il qu’au Québec les partis verts soient totalement absents de la scène politique?

H.R.: L’écologie doit d’abord être un contre-pouvoir face aux gouvernements. Il y a beaucoup de mouvements écologistes actifs au Québec. C’est ce qui compte le plus et qui a le plus de chance d’arriver à quelque chose de tangible.

C.G.: Parlez-nous de la Ligue pour la protection de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs (ROC), qui mène plusieurs opérations conjointes avec les mouvements québécois, notamment pour la sauvegarde des loups.

H.R.: La Ligue a été fondée par le grand humaniste et naturaliste français Théodore Monod, au cours des années 70, afin de préserver la nature, en particulier la faune sauvage.

A sa mort, on m’a offert de prendre sa succession. J’ai été honoré de cette invitation, et j’ai accepté parce que je crois qu’il faut sauver la biodiversité sur notre planète et changer le regard des hommes sur les animaux.

C.G.: Mais la disparition des espèces n’est-elle pas un phénomène naturel?

H.R.: Oui, bien sûr. Mais le problème, c’est l’accélération fulgurante du taux d’extinction. De l’avis des biologistes les plus compétents, ce taux serait aujourd’hui 1000 fois plus élevé qu’avant l’arrivée des humains sur la Terre. Plus de 30 pour 100 des espèces animales et végétales pourraient avoir disparu au milieu du xxie siècle.

A l’aide de documents distribués dans les écoles et d’un site web (http://www.roc.asso.fr/) sur la vie sauvage, nous espérons éduquer les hommes au respect de la vie. Un enfant qui a été sensibilisé à la beauté de la nature et de la vie animale sera moins enclin, plus tard, à tuer pour le plaisir.

C.G.: Qu’est-ce que le simple citoyen peut faire pour sauver la planète?

H.R.: D’une façon individuelle, protéger son environnement (tri des déchets, utilisation des transports en commun, par exemple). D’une façon collective, s’associer à des mouvements écologistes. Il faut une « mondialisation de l’écologie » pour s’opposer aux méfaits et aux pollutions provoqués par la mondialisation de l’économie.

Nous avons la responsabilité de notre environnement immédiat et nous devons enseigner ce principe à nos enfants.

Source:

VINAIGRE DES QUATRE VOLEURS Antiseptique naturel. RECETTES du VINAIGRE DES 4 VOLEURS

VINAIGRE DES QUATRE VOLEURS Antiseptique Naturel
RECETTES du VINAIGRE DES 4 VOLEURS

Vinaigre des quatre voleurs un remède naturel efficace depuis des siècles

VINAIGRE DES QUATRE VOLEURS Antiseptique naturel Recette du VINAIGRE DES 4 VOLEURS

Le Vinaigre des quatre Voleurs est utilisé comme une panacée depuis des siècles

Le vinaigre des 4 voleurs a été signalé pour la première fois à Toulouse au cours d’une épidémie de Peste de 1628 à 1631. « Quatre Voleurs » furent pris sur le fait alors qu’ils dévalisaient des pestiférés. Ils révélèrent leur secret contre la promesse d’avoir la vie sauve. Après quoi, ils furent pendus haut et court !

En 1720, la Grande Peste frappait Marseille et des fripons utilisèrent le même procédé que leurs prédécesseurs toulousains pour piller en toute impunité. Ces voleurs se frottaient les parties du corps exposées (mains, visage) avec cette préparation avant de dépouiller les pestiférés. Eux aussi donnèrent leur secret aux juges mais ils eurent la vie sauve.

Preuve de son efficacité, le vinaigre des quatre voleurs fut reconnu en pharmacologie et inscrit au codex dés 1748. Ce vinaigre médicinal fut longtemps vendu en pharmacie comme antiseptique naturel.

Son utilisation au cours des siècles a permis de lui découvrir de très nombreuses vertus.

Toujours célèbre, le vinaigre des quatre voleurs trouve aussi bien sa place dans une pharmacie naturelle que pour l’hygiène quotidienne et familiale. Il est toujours utilisé lors des risques de contagions !

Utilisation et vertus traditionnelles du Vinaigre des quatre Voleurs :

Ses propriétés purifiante, nettoyante, apaisante et adoucissante constituent une alternative efficace et naturelle pour tous les soins de la peau, des cheveux, du cuir chevelu et des muqueuses. Le vinaigre des 4 voleurs est doux, il n’irrite pas la peau et permet un usage sur les peaux sensibles dont le visage.

Nettoyant :

  • Le vinaigre des quatre voleurs s’utilise pur pour nettoyer les peaux grasses
  • Dilué en lotion nettoyante pour éviter l’usage de détergent ou pour le nettoyage des peaux sensibles
  • Pour assainir, apaiser et adoucir la peau. Le vinaigre des quatre voleurs est idéal pour diminuer l’acné notamment l’acné juvénile, les irritations, démangeaisons, aphtes, piqûres d’insectes …)

Tonique :

  • En friction sur les tempes, le front et les poignets, le vinaigre des quatre voleurs aide à tonifier
    en cas de faiblesse ou fatigue
  • En lotion tonique pour une agréable sensation de bien être et de fraîcheur

Soin capillaire :

  • Le vinaigre des quatre voleurs est idéal pour adoucir et faire briller les cheveux
  • Pour assainir le cuir chevelu (cheveux gras, pellicules) et le revitaliser
  • Pour redonner du gonflant à la chevelure entre 2 lavages
  • Pour éviter le lavage quotidien et la sensation de cheveux sales et les démangeaisons
  • Le vinaigre des quatre voleurs est aussi efficace pour éliminer les poux et les lentes
  • Préventif anti-poux

Pour aider à soulager certaines douleurs :

  • Les propriétés anti-inflammatoires du vinaigre des quatre voleurs sont bénéfiques pour apaiser les douleurs articulaires
  • En friction ou compresse (dilué) sur les tempes et le front pour aider à soulager les maux de tête.

Antiseptique et cicatrisant :

  • Une application du vinaigre des quatre voleurs suivie d’un pansement gras avec l’huile de Millepertuis (pour favoriser un processus naturel et éviter de dessécher la plaie) aidera à la cicatrisation des plaies difficiles.
  • Pour désinfecter

En période hivernale :

  • Des compresses d’eau chaude imbibées de vinaigre des quatre voleurs sur la poitrine pourront  aider à soulager les encombrements respiratoires.
  • Pour aseptiser les parties du corps exposées, telles que les mains ou le visage.
  • En inhalation ou encore quelques gouttes dans un verre d’eau

 

Conseils d’utilisation :

Le vinaigre des 4 voleurs est à utiliser :

  • Pur ou dilué en lotion, friction, compresse, bain…
  • Dilué pour une application sur les muqueuses
  • Dilué aussi si effet trop piquant sur acné, irritations…
  • Dilué pour nettoyer les bobos des enfants

Conservation: Recommandée à l’abri de la lumière. Le vinaigre des quatre voleurs à une durée de conservation supérieur à 30 mois. Il est recommandé de l’utiliser dans les 18 mois qui suivent l’ouverture du flacon

Composition biologique : Plantes : absinthe, lavande, romarin, sarriette, sauge, ail, cannelle écorce, girofle clous / Camphre naturel

Composition INCI : (International Nomenclature of Cosmétic Ingrédients): NB :Langage anglais et scientifique – Nom botanique latin pour les plantes

Acetum / Artemisia absinthium, lavandula augustifolia, rosmarinus, satureia hortensis, salvia officinalis, allium sativum, cinnamomum cassia, eugenia caryophyllus / Camphor

Recette du Vinaigre des 4 voleurs

Sert pour la désinfection, la décontamination, le nettoyage des plaies

20 g de romarin 20 g de lavande
20 g de sauge 30 g de cannelle
20 g de thym 30 g de acore vrai
20 g de menthe 30 g de girofle
20 g d’absinthe 30 g d’ail
20 g de rue 5 g de camphre

Mettre le tout dans 1.5 litre de vin blanc, laisser macérer durant 10 jours et filtrer. Conserver au frais et à l’abri de la lumière

Infectieuses (maladies) ou infections intestinales

1 ère recette
Le secret, c’était le fameux vinaigre, macération aromatique dont ils se frottaient le corps, et buvaient tous les jours.

Voici la formule : 20 g de grande absinthe (Artemisia absinthium); 20 g de petite absinthe (Artemisia pontica); 40 g de romarin (Rosmarinus officinale); 40 g de sauge (Salvia officinale); 40 g de menthe (Mentha); 40 g de rue fétide (Ruta graveolens); 40 g de lavande (Lavandula vera); 5 g d’acore aromatique (Acorus calamus); 5 g de cannelle (Cinnamomum zeyianicum); 5 g de girofle (Syzygium aromaticum); 5 g de muscade (Myristica fragrans); 5 g d’ail(Allium sativum).

A laisser macérer dix jours (au soleil si possible) dans 2,5 litres de vinaigre. Ecrasez bien les plantes dans le jus, puis passez. Ajouter 10 g de camphre naturel à dissoudre avant dans quelques gouttes d’acide acétique. A faire préparer par le pharmacien, et s’en frictionner tous les jours. C’est une belle panoplie d’herbes désinfectantes! Les voleurs furent tout de même pendus… La même histoire se répète à Marseille en 1720; mais, là, les magistrats laissent la vie sauve aux nouveaux voleurs, et affichent la recette dans les rues.

2 ème recette
Faites grand usage dans la cuisine d’ail, de girofle et de cannelle. Mangez-en tous les jours si vous craignez la contagion. La muscade aussi, mais seulement à très petite dose (une pincée râpée), parce qu’elle est toxique : on peut mourir d’avoir mangé une noix entière, en une seule fois. Utilisez toutes les essences citées plus haut en bains, ou pour désinfecter l’atmosphère (quelques gouttes sur une ampoule électrique allumée).

Livre conseils santé

Les Miracles du Vinaigre Pour Votre Santé

Contrairement au vinaigre blanc, qui est un produit distillé et entièrement synthétique, le vinaigre de cidre est une mine d’or thérapeutique.

 

70 Vinaigrettes santé

70 recettes de vinaigrettes sans gras à base d’aliments frais et nutritifs. Un livre de recettes sur l’alimentation vivante de Frédéric Patenaude.

LESSIVE BIOLOGIQUE Des Produits Naturels pour une Protection Sure !

LESSIVE BIOLOGIQUE

LESSIVE BIOLOGIQUE Des Produits Naturels pour une protection sure!

LESSIVE BIOLOGIQUE pour une protection sure !

 

La « lessive biologique » est la solution pour une belle peau que se soit des bébés, des enfants ou des adultes, mais aussi et surtout pour la protection et l’avenir de notre planète.LESSIVE BIOLOGIQUE

La lessive biologique est avant tout une façon de protéger l’environnement en utilisant des produits naturels. Les produits naturels, contrairement à certaines idées véhiculées, sont tout aussi efficaces qu’un produit chimique. Les composants ajoutés à la lessive comme les phosphates n’ont aucune incidence sur la propreté du linge tandis qu’ils ont un impact négatif sur l’environnement.

Une lessive biologique n’est pas qu’un produit qui prend soin de l’environnement, elle prend soin aussi du linge et de la peau de toute la famille! Nous avons besoin d’un linge propre, sain, mais aussi qui ne provoque aucune allergie due à la lessive. Pour cela il n’est pas nécessaire de faire appel à des produits de lessives complexes,remplis de parfum qui peuvent nuire à la santé.

Si la planète et votre peau vous préoccupent réellement, vous devez changer vos habitudes d’achat pour faire de meilleurs choix autant pour votre santé que pour notre environnement.. Pour commencer, changez votre lessive traditionnelle pour une lessive biologique facilement trouvable et à des prix se rapprochant de ceux d’une lessive traditionnelle.

La protection de l’environnement est devenue un problème mondial que les associations et les états mondiaux tentent de faire comprendre à tout le monde. Changer sa lessive pour une lessive biologique est un grand pas vers un monde plus écologique et plus en santé!

Initiation au Jardinage Bio
Comment créer son jardin bio ,le cultiver ,et savourer ses propres fruits et légumes
Créez votre jardin nourricier
Apprenez comment créer un jardin productif, récolter des produits sains et bios et savoir les conserver
L’art de fabriquer du savon.
Vous Êtes à Quelques Minutes de Découvrir ma Méthode Infaillible Pour Créer, Étape par Étape, Vos Propres Savons Bios Parfumés et Qui Font des Merveilles Pour Votre Corps.
Formation en Relaxation Bio-dynamique sur Table
A réaliser de chez vous avec seulement 3 sections et 11 vidéo. Cette pratique vous apporte l’ensemble de la formation de 4 jours (en stage) sur Table de la relaxation bio-dynamique

 

Demandez plus d’infos sur les produits Melaleuca

Ask More Informations about Melaleuca Products

Les Enfants Vulnérables aux Toxines! Comment Pourquoi?

Les Enfants Vulnérables aux Toxines!

Les Enfants Vulnérables aux Toxines! Notre Monde est une Soupe Toxique
Les Enfants Vulnérables aux Toxines!

Environ 80,000 produit chimiques synthétiques ont été développés afin d’être mis sur le marché. La majorité d’entre eux n’existaient pas avant les années 1940. 

Plus de 1500 nouveaux produits chimiques sont mis en marché chaque année.

Le Toxics Release Inventory ( Programme d’Inventaire des produits Toxiques ) pour l’année 1997 a révélé qu’un total de 2.58 milliards de livres de produits toxiques ont été mis en circulation par les installations obligées de se rapporter. Ce nombre exclut les produit toxiques qui sont incorporés aux autres produits ainsi que les pesticides, qui représentent à eux seuls 4.5 milliards de livres.

Des 15,000 produits chimiques qui sont enregistrés auprès de l’Agence de Protection Environnementale en tant que produit voués à l’usage commercial.
Ont avait alors testé la toxicité de moins de la moitié d’entre eux, et ont avait testé la toxicité pour les organismes en développement de moins de 20 % des produits.

Des tests visant à déterminer la neuro-toxicité développementale ont été soumis à l’EPA pour 12 produits seulement, en date de décembre 1998. Ces test ne sont pas requis par l’EPA.

Aucun produit n’a encore été testé quand aux effets sur notre santé lorsque survient une interaction avec un autre produit chimique. En outre, nous sommes tous exposés à des douzaines sinon des centaines de produits chimiques chaque jour.

Avec l’évolution des procédés d’analyses, nous pouvons constater que des quantités de plus en plus infimes peuvent êtres nocives, particulièrement dans le cas des populations plus vulnérables tels les enfants. Par exemple, le taux acceptable de plomb dans le sang est passé de 60 micro grammes / décilitre (ug/dl) en 1960 à 10 ug/dl en 1990. Les études en cours présentement suggèrent qu’il n’y aurait peut-être pas de quantité identifiable qui serait sécuritaire pour le cerveau en développement. 

Les Enfants Vulnérables aux Toxines

Proportionnellement à leur poids, les enfants mangent, boivent et respirent beaucoup plus que les adultes et absorbent donc une plus grande quantité de toxines de leur environnement.
Par exemple, proportionnellement toujours, les enfants boivent sept fois plus d’eau et respirent sept fois plus d’air que les adultes.

Les Enfants Vulnérables aux Toxines! Comment Pourquoi?

Tout au cours de leur développement biologique et physique, plus particulièrement avant leur naissance et au stage de nouveau-né, ils sont extrêmement fragiles aux dommages causés par les substances toxiques.

Par exemple, l’exposition à des doses uniques et infimes de certains pesticides lors de certaines journées critiques de leur développement peuvent créer un impact permanent sur leurs fonctions neurologiques et physiques, allant des difficultés d’apprentissage tel le Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité et problèmes de reproduction. 

Plusieurs produits neurotoxiques tels le mercure, la dioxine et les PBC forment des bio accumulations dans les lipides de notre corps et se transmettent de la mère à l’enfant in utero et par l’entremise du lait maternel.

Les Maladies Infantiles Chroniques connaissent une Croissance Dramatique

 Le taux de cancer chez les enfants a augmenté de 26 % entre 1975 et 1998. 

Le taux de cancer des testicules chez les jeunes hommes a augmenté de 60 % et le taux d’hypospadias (anomalie congénitale caractérisée par une ouverture anormale de la face de l’urètre) chez les nouveau-nés mâles ont doublé entre 1968 et 1993.

Le pourcentage d’enfants atteints d’asthme aux États-Unis a doublé, passant de 3.6% à 7.5% entre 1980 et 1995. En 2001, 8.7% (6.3 millions) de tous les enfants Américains étaient atteints d’asthme.

On estime que près de 12 millions d’enfants Américains (17%) en bas de l’âge de 18 ans souffrent d’un
ou plusieurs troubles de développement, d’apprentissage ou de comportement.

Le taux d’autisme a doublé aux États-Unis entre 1966 et 1997.

Entre 1997 et 2000, 6.7% des enfants entre l’âge de 5 et 17 ans ont été diagnostiqués comme souffrant
de Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité.

Un million d’enfants Américains ont un taux de plomb dans le sang de plus de 10 ug/dl, ce qui affect
leur comportement et leur capacité d’apprentissage. 36% de ces enfants sont Afro-Américains et vivent dans des centres urbains.

Les Enfants Atteints de Maladie ont un Impact Social Énorme

L’impact qu’ont les troubles de développement et d’apprentissage sur les enfants et leurs familles est immense. Tant les parents que les professeurs, les dirigeants des écoles et les communautés déboursent constamment des sommes de plus en plus importantes en plus d’une quantité d’heures et d’énergie incalculables à tenter d’aider les jeunes à acquérir des habiletés qui autrefois leur venait plus naturellement.
Par exemple, la facture pour les programmes spéciaux d’éducations pour les enfants atteints de troubles d’apprentissage s’élevait à 77.3 milliards, soit une moyenne de 12,474$ par étudiant pour l’année scolaire

Ce chiffre représente 22% des dépenses totales dans le domaine de l’éducation primaire et secondaire aux États-Unis. Le coût total moyen par étudiant est ordinairement de 6,556. 

Les enfants atteints de ces troubles de développement ont de meilleures chances de devenir délinquants, de s’adonner à l’usage des drogues, de commettre des crimes à l’âge adulte et ont également un plus haut taux de suicide et de maladies mentales. 31% des enfants atteints de troubles d’apprentissage seront mis en état d’arrestation dans les 3 à 5 années qui suivront la fin de leurs études secondaires. 50% des délinquants juvéniles qui ont été soumis aux tests ont été diagnostiqués avec un trouble d’apprentissage qui n’avait jamais été détecté auparavant.
Le coût d’emprisonnement pour un seul détenu juvénile varie entre 35,000$et 60,000$ par année. 

Le coût total pour la société des troubles déficitaires neuro-développementaux s’élève entre 81,5 milliards et 167 milliards de dollars par an