PRODUITS NATURELS ESSENTIELS et ÉCOLOGIQUES -Montréal-Laval-Quebec CANADA – USA

PRODUITS NATURELS ENVIRONNEMENTALES, ESSENTIELS et ÉCOLOGIQUES

PRODUITS NATURELS NETTOYANTS ÉCOLOGIQUES

Sécurisez votre foyer avec des produits Nettoyants sécuritaires fait d’ingrédients de hautes qualités botaniques, naturels et écologiques.

Produits Naturels Environnementale , pharmaceutiques,  corporels et alimentaires.

La consultation des divers articles de notre site soulève probablement en vous les questions suivantes:

  1. Existe-t-il des alternatives aux produits de consommation courante?
  2. Quelles sont les solutions possibles aux problématiques posées dans les documents et vidéos?

Informez-vous sur les produits que vous consommez.
Connaissez mieux les produits qui vous entourent!

Lisez les étiquettes! 

Voici la Large gamme des « Produits Naturels et écologique » de qualité exceptionnelle.
(500 produits) offerte dans 5 catégories de produits  essentielles.
Une belle option pour votre santé avec la conversion de presque tous vos produits essentiels.

Tous à des prix plus économique que dans la plupart des grandes surfaces.

Compléments alimentaires


  • Formules vitaminées
  • Boisson de substitut de repas
  • Tablettes nutritives
  • Tablettes de transformation de la graisse pour sportifs
  • Tisanes
  • Tablette aux fibres
  • Boissons énergisantes
  • et plus


    •Produits Menager
    Lessive et nettoyage


    • Produits de lessive
    • Détachant
    • Savon à lessive
    • Blanchisseur / intensificateur de couleurs
    • Assouplissant textile (liquide ou en feuilles)
    • Vaporisateur défroissant
    • Savon pour lave-vaisselle
    • Savon à vaisselle
    • Nettoyant pour verre et appareils ménagers
    • Nettoyant universel
    • Nettoyant pour le sol
    • Nettoyant pour salle de bain – baignoire – carrelage
    • Lustre-meuble
    • Désodorisant
    • Bougies parfumées


    Cosmétiques et soins de peau

    • COSMÉTIQUES
      • Fond de teint
      • Camoufleur
      • Poudre compacte ou libre
      • Mascara
      • Contour des yeux – crayon
      • Crayon à sourcils
      • Traitement pour les lèvres
      • Rouge à lèvres – Crème pour les lèvres
      • Brillant à lèvres
      • Crayon à lèvres
      • Boitiers de maquillage
      • Poudrier d’ombre à paupières plein
      • Fard à joues
      • Poudre bronzante
      • Vernis à ongle
    • SOINS DE LA PEAU
      • Nettoyant, tonifiant et hydratant (ensemble ou individuel)
      • Démaquillant
      • Sérum anti-vieillissant
      • Crèmes hydroxylées
      • Crème rafermissante
      • Complexe vitaminé
      • Démaquillant pour les yeux
      • Masque hydratant
      • Traitement exfoliant
      • Autobronzant


    Soins personnels 


    • BAIN ET CORPS:
      • Barres de savon
      • Savon liquide
      • Crème raffermissante pour les mains
      • Lotion raffermissante pour le corps
      • Lotion corporelle hydratante
      • Bain moussant hydratant
      • Vaporisateur hydratant pour le corps
      • Antisudorifique
      • Lotion après-rasage
      • Eau de toilette
      • Parfum
    • SOIN DES CHEVEUX
      • Shampooing
      • Revitalisant
      • Traitement constituant hebdomadaire
      • Gel coiffant
      • Aérosol coiffant
      • Mousse coiffante
    • SOINS DENTAIRES
      • Gel dentifrice au fluor
      • Lustre-dent
      • Rince-bouche concentré
      • Fil dentaire
    • POUR LES ENFANTS
      • Nettoyant pour les cheveux
      • Nettoyant pour le corps
      • Gel dentifrice étincelant
      • Brosse à dents pour enfants
      • Calmant pour enfants


         Pharmacie et premiers soins

        • Sirop contre la toux
        • Pastilles contre la toux
        • Crème hydratante
        • Onguent analgésique
        • Calmant ultra-fort
        • Huile Melaleuca 
        • Huile essentielle diverse 
        • Huile de bain
        • Thérapie de la peau
        • Baume pour les lèvres
        • Gel hydrantant après soleil avec vitamine E
        • et plus…
 

Livre

Le grand ménage naturel

Les recettes simples et économiques pour entretenir sa maison, sans produits chimiques.
Comment composer facilement ses produits d’entretien?
Des recettes sympas pour la planète et pour le portefeuille.


PRODUITS NATURELS MÉNAGER ÉCOLOGIQUE -Montréal-Laval-Quebec CANADA

Formulaire pour une Demande de Renseignement sur les produits Naturels et Écologiques

Cochez les cases qui correspondent à votre demande
Si nécessaire, inscrivez plus de détails à votre demande

Monique Toubeix
514-792-0281
Site web des produits naturels Écologiques 500 produits mis à jour

PRODUITS NATURELS MÉNAGER ÉCOLOGIQUE -Montréal-Laval-Quebec CANADA

PRODUITS NATURELS NETTOYER sans EMPOISONNER avec des PRODUITS de NETTOYAGE Naturels

PRODUITS NATURELS NETTOYER sans EMPOISONNER avec des PRODUITS de NETTOYAGE Naturels

PRODUIT NATUREL NETTOYER sans EMPOISONNER

ENTRETIEN MÉNAGER

Le grand ménage du printemps !
Ce rituel incontournable implique un nombre important de produits nettoyants. Or, leur propreté et leur fraîcheur sont illusoires. En réalité, ils contribuent à la pollution de l’air intérieur, sont toxiques lorsque ingérés et peuvent empoisonner ceux qui les inhalent ou les touchent. Et causent des dommages à l’environnement.

Il suffit de produits simples comme du savon (naturel), de l’eau, du bicarbonate de soude, du borax, du vinaigre et du jus de citron ainsi que d’un peu de jus de bras pour nettoyer sans dommage à l’environnement. De l’eau et du vinaigre pour laver les fenêtres, par exemple.

La liste est longue : plomb dans la peinture, solvants, teintures, chandelles, poêles à bois (particules fines), appareils de chauffage à l’huile ou au gaz (monoxyde de carbone)…

On se soucie pourtant très peu des produits nettoyants. Or, chaque famille en utilise en moyenne entre 20 et 40 litres par année. Il ne faut pas se surprendre si de plus en plus de compagnies d’entretien ménager passent aux produits bio.

Certains produits comme le Hertel + ou le Fantastik contiennent des éthers de glycol, qui peuvent être dommageables pour le fœtus et le système de reproduction. En fait, certains des produits qu’on utilise pour frotter, laver et désinfecter les comptoirs, la douche et les fenêtres ne devraient même pas franchir le seuil de la porte.

Pour les personnes plus sensibles, les effets peuvent être immédiats : irritation de la peau ou des yeux, problèmes respiratoires. Les effets de certains sont plus pernicieux parce qu’à long terme ou chroniques : cancer, asthme, allergies, etc.

Les produits pour nettoyer les drains, les toilettes et les fours sont les plus toxiques, car ils contiennent souvent de l’ammoniaque, des javellisants ou du chlore. Les fragrances des nettoyants sont souvent nuisibles. Sans parler des produits « hormonaux » dont on vérifie maintenant les effets perturbateurs dans les cours d’eau (chez les poissons).
D’autre contiennent tout simplement beaucoup de composantes à base de pétrole.

Les effets ne se limitent pas à polluer l’air que nous respirons. Une bonne proportion de tous ces produits se retrouvent… dans l’eau. Certains produits se dissolvent, mais d’autres subissent une altération qui peut être dangereuse pour la santé.

Quant aux produits de lessive, mais dans une moindre mesure depuis quelques années, ils contiennent des phosphates, qui contribuent à la prolifération des cyanobactéries (« algues bleues ») dans les cours d’eau.

Le gros problème avec tout ça, c’est qu’aucune réglementation n’oblige les fabricants à identifier les substances utilisées pour nous aider à faire un choix éclairé. Dans le doute, pourquoi ne pas s’abstenir ?

Vérifiez aussi sur votre lieu de travail. Tout le monde ne s’en portera que mieux. Même le patron y trouvera son compte si ça peut contribuer à faire diminuer l’absentéisme…

Vous voulez des conseils et des trucs ? L’Association pulmonaire du Canada (www.poumon.ca) en propose une liste très complète dans sa section « Protégez vos poumons ».

ENTRETIEN MÉNAGER Produits Naturels

Nettoyer sans s’empoisonner

Le Soleil

Québec

Livres

Recettes et Remèdes de Nos Grands-Mères + 7 Bonus

Voici comment remplacer les produits chimiques et artificiels (coûteux et nocifs) du quotidien par de puissants produits naturels sains, faciles à trouver, redoutablement efficaces et très économiques

 

Le Grand Ménage au Naturel

Les recettes simples et économiques pour entretenir sa maison, sans produits chimiques. Comment composer facilement ses produits d’entretien ?Des recettes sympas pour la planète et pour le portefeuil.

 

Le guide des huiles essentielles

Ce guide va vous permettre d’améliorer votre bien-être et soigner les maux physiques et psychologiques avec les huiles essenteilles pour en finir avec les produits chimiques.

  
 
  
 

Pour des Produits de Ménage Naturels Écologique, Sécuritaire a base d’huile essentie

Nous avons le plus gros Club de Magasinage (500) de produits naturels de l’Amérique du Nord! 
Pour la Santé,  le Mieux-être, les produits Ménagers Écologiques Environnementaux et de Beauté qui inclus le Maquillage et les soins de la Peau.

Cochez 1 ou plusieurs produits
Précisez votre Pays

EAU de JAVEL – SANTÉ L’EAU de JAVEL et les Produits Domestiques

EAU de JAVEL – SANTÉ L’EAU de JAVEL et les Produits Domestiques

Eau de Javel – L’eau de Javel, en user sans en abuser

D’ou vient l’eau de Javel ?

EAU de JAVEL - SANTÉ L'EAU de JAVEL
EAU de JAVEL

On doit la découverte de L’EAU de JAVEL des hypochlorites au Comte Claude, Louis BERTHOLLET (1748-1822) – Chimiste français, médecin de formation. Il mit au point l’eau de Javel en 1789 pour les lavandières des bords de Seine à Javel, petit village aux portes de Paris à l’époque.
L’eau de Javel est composée d’une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium de formule NaOCl. Sa concentration s’exprime en degrés chlorométriques (°Chl). On trouve dans le commerce des solutions prêtes à l’emploi de 10 à 15 °Chl et de l’eau de Javel concentrée à 47 °Chl à utiliser en dilution.
Ces produits peuvent également contenir des détergents et des parfums. L’eau de Javel a des propriétés détachantes, blanchissantes, désinfectantes et désodorisantes. En qualité de biocide, elle est active à l’égard des bactéries, des virus, des champignons et des algues. Elle est utilisée dans les toilettes, les sanitaires, les poubelles, sur les sols, mais également en rinçage de lessive.

L’utilisation intensive d’eau de Javel est-elle justifiée ?

Influencés par la publicité, nous nous efforçons de tout désinfecter, nettoyer aujourd’hui ne suffit plus! La chasse aux microbes est devenue une véritable obsession. Il faut traquer poussières, bactéries et virus à grand renfort d’eau de Javel et maintenant, nec plus ultra, sur des airs de lavande et autres senteurs vivifiantes. La gamme des produits d’entretien s’est élargie avec les produits « 2 en 1 »: Ces détergents qui cumulent une action nettoyante et une action désinfectante grâce à l’adjonction d’eau de Javel.
Nous sommes en passe de devenir des « Javelmaniaques ».
Il est grand temps de revenir à une utilisation raisonnable de l’eau de Javel. Une désinfection ponctuelle ou un bon vieux rinçage pour blanchir les torchons, tout cela reste dans le concevable.
Pourchasser et traquer tous les microbes n’est pas seulement inutile, c’est aussi nuisible pour l’environnement voir même dangereux pour la santé.
Industriellement, l’utilisation massive d’eau de Javel, que ce soit pour les traitements de désodorisation, les traitements des eaux ou autres procédés de désinfection utilisés dans les piscines par exemple, ne va pas tarder à devenir un problème de société.
Qui se souvient des jadis bienfaits de l’ozone, devenu aujourd’hui indésirable?…
N’en sera-t-il pas bientôt de même pour cette bonne vieille eau de Javel?

Que peut-on reprocher à l’eau de Javel ?

L’eau de Javel contient du chlore très facilement libérable (labile pour les chimistes). Lors de son utilisation puis de son rejet avec les eaux usées, le chlore libéré se combinera facilement avec certaines molécules organiques pour former des « organochlorés », composés toxiques, persistants et qui peuvent donc avoir un effet cumulatif dans les chaînes alimentaires. Certains d’entre eux sont cancérigènes et/ou mutagènes.
Si les eaux usées sont évacuées vers une fosse septique, l’apport régulier d’eau de Javel peut compromettre les équilibres biologiques de la fosse et donc son bon fonctionnement.
Le stockage et l’utilisation d’eau de Javel à la maison comportent des risques. En effet, ce produit est souvent à l’origine d’accidents domestiques.
Utilisée en mélange avec des produits d’entretien contenant un acide (détartrant, nettoyant pour sanitaires, antirouille, …), causera instantanément un dégagement de chlore gazeux qui provoquera des effets désastreux tels que l’irritation des muqueuses et des yeux, des maux de tête, des nausées, … Cela peut aller jusqu’au développement d’un œdème pulmonaire très grave avec risque de complications infectieuses.
Si l’eau de Javel entre en contact avec de l’ammoniaque, c’est un ensemble gazeux constitué de mono, di et tri chloramine qui se formera et qui risquera de provoquer un oedème aigu du poumon immédiat ou retardé nécessitant une hospitalisation.
La monochloramine est classée comme substance pouvant être cancérogène pour l’humain en raison de la prise en considération des divers facteurs: effets immunotoxiques possibles chez les rats, méthémoglobinémie et hémolyse chez des patients dialysés, augmentation des niveaux d’apoliprotéine B du plasma chez l’homme, etc.
Des effets mutagènes sont rapportés dans des études sur le rat.
L’essentiel de la pollution dans l’atmosphère des halls de piscines est dû aux chloramines et plus particulièrement à la trichloramine ou trichlorure d’azote (NCl3), formées par les réactions des composés azotés provenant des polluants apportés par les nageurs (urines, sueurs, cosmétiques) avec les composés chlorés utilisés pour la désinfection des eaux.
L’évaluation du risque chimique et sa maîtrise ultérieure se basent sur les données de la métrologie atmosphérique. La valeur limite de « confort  » pour laquelle on n’enregistre généralement pas de plainte des salariés vis à vis des effets irritants oculaires et respiratoires est de 0,5 mg/m³ en équivalent NCl3.
Il n’existe pas à ce jour de valeur limite d’exposition (VLE).
Les centres Antipoison relatent de nombreux accidents dus à l’eau de Javel dont les victimes sont des enfants qui ont ingéré, par mégarde, de l’eau de Javel. Heureusement, ces accidents sont rarement mortels.

Quelques conseils

  • Pour l’entretien de la maison évitons l’utilisation d’eau de Javel. Un nettoyage régulier des pièces d’habitation suffit généralement (y compris pour les W-C). Mieux vaut dépoussiérer et nettoyer régulièrement avec de l’eau chaude et un bon détergent que de décrasser et désinfecter une fois de temps en temps à l’eau de Javel.
  • Pour enlever une tache sur un vêtement, des produits non chlorés existent dans le commerce qui agissent aussi bien sans risque pour l’environnement et qui ne provoquent pas de décoloration des textiles.
  • Si une désinfection ponctuelle s’avère nécessaire, ne jamais mélanger l’eau de Javel à d’autres produits d’entretien (ammoniaque, détartrant pour W-C, ou tout autre acide, …): ne pas les utiliser simultanément.
    Faire un rinçage abondant entre chaque produit en cas d’utilisation l’un après l’autre. Attention, verser de l’eau de Javel dans une cuvette de W-C ou dans une litière à chats où subsiste de l’urine peut être dangereux (risque de dégagement gazeux d’ammoniac).
    ce produit doit être rangé hors de portée des enfants.
  • Acheter un produit dilué plutôt qu’un produit concentré. En effet, les produits concentrés sont toujours plus agressifs en cas d’accident.
    En cas d’accident par l’eau de Javel, contacter le Centre Antipoison le plus proche appeler et un médecin.
  • En cas de contact oculaire, effectuer un rinçage immédiat à l’eau courante sous faible pression pendant au moins 15 minutes et consulter un médecin.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER – COMMENT nos PRODUITS d’entretien Ménager peuvent rendre nos enfants malades et même leur enlever la vie.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER COMMENT nos PRODUITS d’entretien Ménager peuvent rendre nos enfants malades et même leur enlever la vie.

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

CHAPITRE 1

NOUS EMPOISONNONS NOS ENFANTS SANS LE SAVOIR
avec nos produits entretien ménager

par: Debra Lynn Dadd
PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

PRODUITS ENTRETIEN MÉNAGER

Comme parent, vous faites tout ce que vous pouvez pour vos enfants, pour protéger la vie, la santé et le bien-être de vos enfants, n’est-ce-pas ? Bien sûr que vous le faites. Vous leur fournissez de la nourriture nutritive, vous vous assurez qu’ils respirent de l’air frais, qu’ils font de l’exercice, vous leur enseignez à regarder avant de traverser la rue, enfin, vous les protégez des dangers évidents tels que les brulûres, les chutes, les décharges électriques, les noyades, etc…..

Il y a un autre danger que vous devez connaître: les produits toxiques et chimiques présents dans nos foyers. Les scientifiques et les médecins viennent de découvrir qu’il existe un rapport étroit entre notre santé et l’utilisation quotidienne des produits d’entretien chimiques dans nos maisons. Comme tout le monde, vous utilisez sûrement des dizaines de produits de nettoyage et d’entretien, achetés à l’épicerie, à la quincaillerie, etc., qui contiennent des éléments chimiques dangereux pour vous et vos enfants.

Depuis la deuxième guerre mondiale, il y a augmentation dramatique du nombre de produits chimiques, fabriqués par les hommes, que nous utilisons dans nos foyers. Dans un foyer normal, nous pouvons retrouver environ 63 produits dangereux contenant des centaines d’éléments chimiques. En même temps, nous observons une augmentation dramatique de problèmes de santé chroniques, surtout chez les enfants. Plusieurs sont atteints d’asthme, de problèmes d’apprentissage et de comportement, de cancer, etc. Comme tout le monde, vous connaissez sûrement un ou des enfants affectés par certaines de ces maladies. Des recherches nous indiquent que ce n’est pas par pure coincidence que l’augmentation des problèmes de santé arrive en même temps que l’augmentation de l’utilisation des produits chimiques dans nos maisons.

Dans ce petit exposé, nous vous démontrons les dangers des produits chimiques sur la santé et nous vous fournissons les moyens de protéger votre famille. En effet, c’est facile de protéger vos enfants lorsque vous avez l’information adéquate. Alors, allons-y pour l’information.

http://images.francetop.net/uploads/produits%20nettoyants%20toxiques_31696.jpg

L’AUGMENTATION DES MALADIES CHRONIQUES
CHEZ LES ADULTES ET LES ENFANTS

Avons-nous toujours été malades? Au début du 20è siècle, la proportion des gens atteints du cancer était de 1 sur 50. Aujourd’hui, 1 individu sur 3 sera atteint du cancer au cours de sa vie, sans compter les risques que cette proportion augmente à 1 sur 2 au cours du 21è siècle. Le cancer est la cause numéro 2 des décès chez les adultes et la cause numéro 1 chez les enfants. Depuis 1977, l’augmentation du nombre d’enfants atteints du cancer en Amérique dépasse le 1% par année.

Parlons de l’augmentation des naissances de bébés atteints de maladies chroniques. Au moins 150,000 bébés naissent chaque année avec des anomalies pour des raisons inconnues. Un autre 500 000 bébés meurent de grossesses non rendues à terme (fausse-couche) et un autre 24 000 dépassent le terme d’une grossesse ou meurent à la naissance. L’infertilité est en augmentation constante; au moins 2 millions de couples ne peuvent concevoir un enfant.

L’asthme était une maladie très rare. Maintenant, c’est très commun. Le nombre de cas d’asthme a triplé depuis les 20 dernières années; environ 20 à 30 millions de Nord-américains en seraient affectés. Chez les enfants, l’asthme a connu une agmentation de 40% depuis 1980. Les décès chez les enfants et les jeunes ont augmenté de 118% entre 1980 et 1993.

Le manque d’attention et de concentration chez les enfants et adultes est aussi en augmentation constante. En 1993, environ 4,5 millions d’enfants prenaient du Ritalin pendant un certain temps pour se calmer et pour favoriser leur apprentissage. En 1998, 11,4 millions de jeunes prenaient cette puissante drogue.

Ces statistiques nous démontrent que l’état de santé de nos enfants se dégrade de plus en plus. Les maladies qui n’existaient pas lorsque j’étais jeune sont maintenant monnaie courante. Il y en a tellement que presque tout le monde connaît au moins un enfant dans sa famille ou chez un ami proche qui souffre d’asthme, de cancer, de difficultés d’apprentissage et de comportement, d’hyperactivité, etc. Est-il possible que ces maladies dépendent de l’exposition aux produits toxiques et chimiques ?

Bien que d’autres facteurs soient en cause, plusieurs scientifiques font le lien entre ces maladies et l’exposition fréquente aux vapeurs des produits chimiques. L’augmentation des maladies chez les enfants est tellement dramatique que la nécessité d’un environnement sain pour eux est reconnue par le Congrès Américain et plusieurs de ses agences. En novembre 1966, l’Agence de Protection Environnementale des USA (EPA) annoncait pour la première fois que les enfants seraient considérés dans les nouvelles normes et procédures de l’Agence. En avril 1997, le Président Bill Clinton signa un ordre (no 13045) concernant un environnement sain pour les enfants. Les Agences fédérales américaines sur la Santé et La Sécurité doivent maintenant tenir compte de la Santé des enfants dans leurs normes et procédures

Les médecins insistent d’abord sur le fait que le dépistage des produits toxiques et le retrait des enfants à l’exposition de ces produits dans leur maison et à l’école est indispensable pour prévenir et guérir ces maladies. Ces médecins, scientifiques, et agences gouvernementales sont tous sensibilisés aux conséquences sur la santé des enfants exposés aux produits toxiques et chimiques. Cela ne vous concerne-t-il pas, vous aussi ?


NOS ENFANTS SONT LES COWBOYS D’UNE EXPÉRIENCE DANGEREUSE

Selon Hebert L. Needleman, M.D. et Philip J. Landrigan, M.D. dans leur livre Raising Children Toxic Free (Élever les enfants dans un milieu non toxique),  » Depuis 1950, au moins 70,000 nouveaux composés chimiques ont été inventés et dispersés dans notre environnement, introduits dans des nouveaux produits de consommation, des produits industriels et de la nouriture. Seulement une fraction de ces composés ont été vérifiés à savoir s’ils étaient toxiques pour les humains. Nous sommes les maîtres d’oeuvre, par défaut, d’une énorme clinique d’essais toxicologiques. Nos enfants et leurs enfants en sont les animaux d’expérimentation. »

Je ne crois pas que vous accepteriez de confier vos enfants à un laboratoire comme sujets expérimentaux pour la vérification de composantes chimiques et toxiques. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui lorsque nous achetons des produits d’entretien pour la maison qui contiennent des élements chimiques ou toxiques.

VOTRE MAISON EST LA SOURCE NO 1
D’ÉLÉMENTS CHIMIQUES TOXIQUES

C’est parce que nous passons 80% à 90% de notre temps à l’intérieur, et la plupart du temps dans nos maisons, que nous sommes ainsi exposés aux éléments chimiques toxiques. C’est particulièrement vrai pour les petits enfants et les personnes agées qui sortent moins souvent à l’extérieur.

Pourquoi nos maisons sont-elles si toxiques ? Au cours des 20 dernières annnées – la même période au cours de laquelle les maladies infantiles ont augmentées — il y a eu une augmentation alarmante d’éléments chimiques et toxiques dans les produits d’entretien ménager. De plus, nous avons rendu nos maisons hermétiques pour économiser de l’énergie. L’isolation et le calfeutrage de nos maisons sont excellents pour retenir l’air chaud ou l’air climatisé à l’intérieur. Cependant, ce manque de circulation de l’air vers l’extérieur constitue un piège pour l’air chimiquement pollué de nos maisons, d’où une plus grande concentration de pollution à l’intérieur qu’à l’extérieur. Selon une étude de l’Agence de Protection Environnemental (EPA), dans les régions urbaines, là où la pollution industrielle est forte, la concentration des toxines chimiques serait plus forte à l’intérieur qu’à l’extérieur des foyers. Dans certains cas, elle serait 10, 20, 30 ou même jusqu’à 70 fois plus forte.

En 1987, l’Agence de Protection Environnemental (EPA) entreprit l’ambitieux programme d’identifier les principaux problèmes environnementaux et de les comparer selon la gravité de leur situation. L’idée était que, même avec des ressources limitées, l’Agence devait concentrer ses recherches sur ces polluants qui constituent le plus grand risque de dommage à la société. Les pires risques se trouvent à l’intérieur des maisons et concernent surtout l’exposition aux vapeurs des produits d’entretien et de nettoyage.

Dans une autre étude d’une durée de 15 ans, on a trouvé que les femmes qui travaillent à la maison risquent d’avoir le cancer dans une proportion de 54% plus forte que les femmes travaillant dans un autre environnement.

L’étude conclua que l’augmentation des décès dûs au cancer dépend de l’exposition quotidienne aux vapeurs chimiques provenant des produits d’entretien ménager. De plus, les enfants exposés aux vapeurs de ces mêmes produits ménagers ont un plus grand risque d’être malades.

COMMENT JE ME SUIS INTÉRESSÉE À LA QUALITÉ DE L’AIR
DANS NOS MAISONS

En 1978, je souffrais de malaises au point d’en devenir handicapée. J’étais souvent déprimée, je mangeais jusqu’à me défoncer, je pleurais sans raison, je faiblissais sous la douche, je ne dormais pas la nuit et j’avais de la difficulté à m’éveiller le matin. J’étais toujours fatiguée et j’avais souvent mal à la tête.

Heureusement, j’ai rencontré un bon médecin qui identifia mon problème comme un affaiblissement de mon système immunitaire, résultat d’une exposition aux vapeurs toxiques des produits ménagers de mon foyer. Ce problème est maintenant connu sous le nom d’allergie aux produits chimiques. Je me souviens de mon incrédubilité, lorsque j’ai entendu cela pour la première fois.  »Il n’y a aucun produit toxique dans ma maison », dis-je,  »je suis un professeur de piano ! Qu’est-ce qu’il y a de toxique dans ma maison ? » Les produits que j’utilisais me semblaient sûrs, car ils sont en vente dans tous les magasins.

Alors, comme le seul moyen pour moi de réduire mes souffrances était de réduire mon exposition aux produits toxiques, je commençai à identifier chez moi ces produits.


J’ai découvert que j’étais moins fatiguée depuis que j’avais cessé d’utiliser les produits ménagers achetés dans les super-marchés. Mes maux de tête ont cessé lorsque j’ai arrêté de me parfumer. Ces succès m’ont encouragée à continuer à éliminer les autres produits toxiques dans ma maison, jusqu’à ce que je retrouve la santé.

J’ai alors réalisé que je pouvais retrouver ma santé en éliminant de chez moi tous les produits d’entretien ménager toxiques. C’est alors que j’ai commencé à écrire et à parler du sujet, à aviser les gens de ce danger et à laisser savoir à tout le monde qu’en utilisant des produits d’entretien ménager non-toxiques, nous pouvons prévenir plusieurs maladies et possiblement la mort.

Vous n’êtes sûrement pas sensibilisés aux risques potentiels qu’impliquent l’utilisation de la plupart des produits d’entretien ménager dans nos maisons, des produits de maquillage et d’entretien du corps. Je ne suis ni une chimiste, ni un médecin, seulement une femme à la maison et une consommatrice comme vous. Depuis environ 20 ans, je fais des recherches sur ce sujet et j’ai écrit au moins une demi-douzaine de livres sur les produits toxiques dans nos maisons. Je veux simplement que vous sachiez qu’aucun de nous, surtout pas les enfants, n’a besoin d’être malade à cause des produits toxiques dans nos maisons.

Peut-être ces informations sur les produits toxiques et la santé des enfants vous dérangent et vous choquent. Alors considérez-vous comme un parent responsable. C’est choquant et dérangeant de savoir que ces produits peuvent empoisonner nos enfants, les rendre malades et même les faire mourir, et qu’ils sont en vente libre dans tous les magasins. Je vous donne seulement l’information pour vous aider à prendre les bonnes décisions afin de protéger votre santé et celle de vos enfants.


LES BONNES NOUVELLES

Heureusement, pour chaque produit d’entretien ménager toxique, il existe une alternative sécuritaire. Il y a plusieurs compagnies consciencieuses qui offrent des produits d’entretien sécuritaires et fabriqués à base d’éléments naturels. Ils sont souvent plus efficaces et plus économiques que les produits en vente libre dans les super-marchés. Alors nous n’avons plus aucune raison de risquer davantage la santé et la vie de nos enfants.

http://www.bio-magazine.com/wp-content/uploads/2010/03/environnement1.jpg

Source:http://www.ns.ec.gc.ca/community/cap_where_can_i_find_pesticides/resource_f.html

BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES

BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES

BÉBÉS Victimes de Contamination
BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES
Bien avant sa naissance, alors qu’il est encore dans l’utérus de sa mère, un bébé est aujourd’hui exposé à des centaines de produits toxiques.

De plus en plus de bébés victimes de contamination

L’exposition aux centaines de produits toxiques fabriqués par l’industrie chimique commence, chez l’enfant à naître, dans l’utérus, selon les résultats d’une étude américaine dont l’impact médiatique et politique dépassait déjà grandement hier l’importance scientifique.

À la demande de l’Environmental Working Group (EWG), groupe écologiste, deux laboratoires ont détecté au total 287 produits chimiques dans des échantillons de sang de cordon ombilical. De ces produits, 180 sont cancérigènes, 217 sont neurotoxiques et 208 peuvent causer des malformations congénitales.

Les produits font partie de neuf grandes familles chimiques, comme les pesticides organochlorés, les dioxines et furannes, les biphényles polychlorés (BPC), les biphényles polybromés (PBDE) et les produits perfluorés, comme le Teflon.

La recherche a porté sur 10 échantillons choisis au hasard dans la banque de la Croix-Rouge. C’est peu, mais les résultats ont été publiés accompagnés d’une lettre d’appui de 10 pédiatres éminents. Plusieurs politiciens américains en ont profité pour demander une réglementation beaucoup plus sévère deplus lues, hier, sur Internet.

Bien que basée sur un faible échantillonnage, la recherche d’EWG va dans le sens de plusieurs autres études, dont certaines réalisées au Québec. Cette recherche, comme d’autres avant elle, souligne surtout le manque total de données toxicologiques sur les dizaines de milliers de produits chimiques inventés et mis sur le marché depuis 60 ans.

«Pour moi, ce n’est pas nouveau, dit le Dr Éric Dewailly, dede santé publique du Québec. Ils ont fait 10 échantillons de sang de cordon et j’en ai fait 3000 au Québec depuis 10 ans. Pratiquement tout passe de la mère au bébé.»

Ce qui est nouveau, c’est l’augmentation fulgurante des capacités techniques de détection des produits chimiques, dit-il. «Les appareils sont devenus très puissants: c’est comme détecter une banane entre la Terre et la Lune, dit-il. Ils ont trouvé 300 produits, mais ils auraient pu en trouver 1500.»

Le Dr Dewailly est un pionnier de la toxicologie au Québec. C’est lui qui a effectué les premières recherches sur la contamination de nombreuses études, notamment sur la contamination chimique du lait maternel au Québec.

Si les capacités de détection explosent, les connaissances sur la toxicité des produits chimiques piétinent, dit-il. «On croule sous l’ampleur de la tâche. Nos outils d’évaluation de risque ne sont plus à la hauteur. On n’a aucune idée de la toxicité de la plupart de ces produits. On est dans un cul-de-sac.»

La tâche est d’autant plus ardue qu’il est impossible d’étudier les interactions entre tous ces produits. «On a un résultat qu’on n’est pas capable d’interpréter, dit-il. Ces produits agissent ensemble comme un mélange complexe.»

Il ne croit pas pour autant que la présence des produits soit nécessairement néfaste. «Ce serait mieux s’il n’y avait rien, bien sûr, mais il faut se demander s’ils sont toxiques aux doses observées», dit-il.

Quoi qu’il en soit, de telles études et l’incertitude qui règne sur la toxicité des produits chimiques apportent de l’eau au moulin de groupes qui demandent une réglementation plus stricte dede l’Association pour les maladies environnementales, les hypersensibilités et les allergies du Québec. Ce sont les premières générations à être massivement exposées à des produits chimiques dès leur naissance.»

Au Canada, le gouvernement fédéral a lancé une revue de 26 000 produits chimiques et a dû ajouter cette année 90 millions au budget annuel de 29 millions de ce programme. Malgré tout, estime M. Gaudet, le travail ne sera pas fini avant 2025. «Pendant ce temps, les problèmes de santé chez les enfants augmentent, comme l’autisme, les troubles d’attention», dit-il. L’industrie chimique. La nouvelle était parmi les l’Institut national chez les Inuits, et il a publié l’industrie. «Ce qu’on ne sait pas, c’est l’avenir.
La Presse