MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX Calvitie Explications de la Perte des Cheveux Alopécie Hommes et Femmes.

Capixyl repousse capillaire

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX Calvitie Explications de la Perte des Cheveux Alopécie Hommes et Femmes.

MONAT Produits Capillaires aide à la CHUTE de CHEVEUX et à la repousse.
Vos cheveux sont en perte de vitalité? 
MONAT est une Révolution Capillaire!

Les PRODUITS Capillaires Naturels Monat qui grâce entre autres au Capixyl aide favorablement à stimuler la Repousse des cheveux et ainsi à freiner la chute des cheveux.

Monat leader mondial en seulement 8 ans d’existence!
Les Soins capillaires les plus vendus dans le Monde!

👉Achat Direct des Produits Monat directement sur le Site en Ligne Officiel

👉 FORMULAIRE d’ÉVALUATION CAPILLAIRE à la FIN de cette PAGE


Pourquoi une chute de cheveux subite ou lente? Quelle est la normalité de la perte des cheveux?


Voici de nombreuses questions que se posent les personnes qui se trouvent avec une chute de cheveux prématurée.
Nous perdons donc nos cheveux chaque jour.
Perdre 50 à 100 cheveux par jour est tout à fait normal.
Si la chute est plus importante il est vital de réagir, car il y a une origine, une cause bien précise qu’il ne faut surtout pas négliger.

Pourquoi naissons-nous avec tel ou tel capital cheveux ?

Les cheveux semblent peu influencés par le milieu extérieur.
La transmission de leurs principales caractéristiques est essentiellement génétique.
Cependant, comme les ongles, ils sont principalement constitués de protéines (kératine).
Leur santé est donc influencée par l’hygiène alimentaire de la personne

Explication de la vie d’un cheveu

Monat produits capillaires

Leur nombre : entre 90.000 et 150.000
Leur origine, leurs racines: ils sont issus des follicules ou bulbes pileux qui ont entre 15 et 25 cycles de vie
Chaque bulbe est annexé à la glande sébacée (qui se développe surtout après la puberté)
La transmission des caractéristiques d’une chevelure est essentiellement génétique
Le diamètre d’un cheveu varie entre 0,05 mm et 0,1 mm.
Chaque cycle de vie d’un cheveu est bien défini.

 


Les hommes :

  • Environ 65 % des hommes connaissent un problème de chute de cheveux
  • 38 % sont victimes de calvitie ou d’alopécie localisée deviendront partiellement chauves.
  • Ces chutes de cheveux peuvent débuter dès l’âge de 18 ans, elles atteignent un homme sur trois à trente ans, et près d’un homme sur deux aux alentours de la cinquantaine.

Les femmes :

  • Environ 70 % des femmes doivent faire face à un problème de chute de cheveux durant une période de leur vie.
    Elles sont généralement favorisées d’un point de vue hormonal jusqu’à la ménopause ou la pré ménopause.
  • Certaines femmes, plus sensibles d’un point de vue génétique, peuvent souffrir d’alopécie diffuse.
    Les cheveux, dans ce cas, s’affinent et se raréfient sur l’ensemble du cuir chevelu.

MONAT Produits Capillaires Chute des Cheveux

Le Traitement Intense Repair de MONAT contient l’ingrédient clé le Capixyl pour la santé du cuir chevelu et la repousse du cheveu.

MONAT PRODUITS CAPILLAIRES


Alopécie Androgénique qu’est-ce que c’est?

Une chute de cheveux liée à deux facteurs : un facteur hormonal, et un facteur héréditaire

Une sensibilité génétique du cuir chevelu aux androgènes (hormone masculine dont la principale concernée est, dans ce cas, la testostérone). Il s’agit donc d’une prédisposition de terrain.

Alopécie peut être plus communément appelée alopécie séborrhéique ou encore calvitie « classique » car elle touche 90 % des hommes souffrant d’alopécie

Elle s’installe lentement et de façon diffuse.

Les liens

L’alopécie est en lien direct avec les hormones masculines présentes dans le sang, mais se manifeste principalement au niveau du cuir chevelu.

Ce sont les bulbes pileux des zones frontales, pariétales (tempes) et du sommet du crâne qui sont les plus sensibles à ces perturbations hormonales.

L’alopécie Androgénique est apparue chez les femmes il y a une vingtaine d’années.
Depuis, elle en touche un nombre sans cesse croissant.

Chez la femme, l’Alopécie Androgénique consiste en un affinement du cheveu.

Elle est moins spectaculaire que chez l’homme et se concentre sur le dessus du crâne ou sur la raie.

Le corps de l’homme produit des androgènes tout comme celui de la femme (20 fois moins que chez l’homme).
L’ensemble des androgènes est sécrété par les gonades (testicules et ovaires, 40 %) et les glandes surrénales (60 %).

Ces hormones possèdent de nombreuses fonctions organiques, mais pour les deux sexes et s’il y a une sensibilité génétique, elles accélèrent et raccourcissent le cycle de vie des follicules pileux.

Dans le cas d’une hypersensibilité génétique, les cheveux deviennent de plus en plus fins et plus courts.

Ensuite, les bulbes épuisés se rétrécissent, ne produisant plus qu’un fin duvet, c’est ce qui mène à la calvitie

Les antécédents familiaux sont un facteur essentiel pour déterminer une alopécie androgénique.

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de cheveux

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX CALVITIE EXPLICATIONS de la Chute et Perte de Cheveux Alopécie HOMMES et FEMMES.

Explications de la chute de cheveux d’un point de vue physiologique 

Au niveau du cuir chevelu, la testostérone se transforme en d’hydre testostérone (DHT) sous l’influence d’une enzyme, la 5α-réductase.

La DHT stimule les glandes sébacées qui augmentent leur production de sébum.
Cet effet est particulièrement visible à l’adolescence.
Le sébum qui stagne dans le follicule pileux va progressivement l’obstruer.
Dès lors, le cuir chevelu s’épaissit, ce qui empêche les vaisseaux sanguins de bien nourrir le bulbe.

Une autre action négative connue de la DHT est d’abréger la phase de croissance du cheveu et de son cycle vital. Ce qui rend le cheveu plus mince et plus fragile.


Les gènes

C’est la transmission des gènes d’alopécies par la mère ou par le père, ou par les deux, aussi bien chez le garçon que chez la fille, qui provoque cette prédisposition génétique.

Ces gènes stimulent l’activité de la 5 a-réductase, qui à son tour entraîne une sécrétion beaucoup plus importante de DHT.

Il faut donc bien comprendre que dans ce cas, ce n’est pas la quantité de testostérone sécrétée qui est en cause, mais bien la façon « anormale » dont elle est utilisée et convertie par les follicules pileux génétiquement programmés.

Autrement dit, il ne s’agit pas d’un trouble hormonal, mais d’une anomalie des récepteurs des bulbes.

S’il n’existe aucune prédisposition génétique, les deux substances s’associent sans conséquence et ne gênent en rien le développement physiologique normal du cheveu.

MONAT PRODUITS Capillaires Naturel et Vegan favorise la repousse des cheveux et freine la CHUTE de cheveux des Femmes et des Hommes

Alopécie androgénique chez la femme

Les antécédents familiaux constituent un facteur essentiel pour poser le diagnostic d’une alopécie androgénique.

Mais plus de 20 % des femmes atteintes n’ont pas d’antécédents dans leur famille et présentent pourtant les signes cliniques de cette alopécie. Environ 30 % de femmes souffrent d’alopécie androgénique.

Cette prédisposition est liée à une hypersensibilité aux androgènes et à l’hyperactivité de l’enzyme, la 5α-réductase.
Comme chez l’homme dans ce cas, il sera impératif d’agir localement (au niveau du cuir chevelu) sur la production d’androgène et de 5α-réductase.


Les premiers signes

Il est très important d’agir dès les premiers signes de chute anormale, car une fois le capital cheveu épuisé aucun retour en arrière ne sera jamais plus possible.
Un soin en application externe peut améliorer l’aspect des cheveux, cependant il ne suffira pas à garantir l’intégrité des follicules pileux.
Un traitement interne ponctuel, qui pourra au besoin être renouvelé à certains moments de la vie, est absolument indispensable. Il est cependant très important de connaître le type de chute auquel la personne est confrontée afin de choisir le traitement anti chute le mieux adapté.

L’alopécie androgénique est très facile à diagnostiquer chez la femme.

Les cheveux sont clairsemés uniquement sur le dessus du crâne et parfois sur les tempes.
Alors que la chevelure de la nuque et des tempes reste dense et bien fournie.
Cette alopécie commence par un élargissement de la raie médiane.
Les cheveux deviennent plus fins et cela va parfois de pair avec une hyper séborrhée. C’est irréversible si l’on ne traite pas le problème.

La sévérité des symptômes varie beaucoup d’une femme à l’autre et semble n’avoir aucun lien avec l’âge même si certaines périodes (grossesse, pré ménopause, ménopause) de la vie d’une femme soient plus propices à l’apparition ou à l’aggravation de ce trouble.

L’importance de l’alopécie

L’alopécie est en lien direct avec la sensibilité plus ou moins prononcée du cuir chevelu aux androgènes.

L’évolution de l’alopécie androgénique chez la femme est plus lente que chez l’homme. Dans les cas les plus sévères, les zones fragilisées peuvent se dégarnir de manière importante, mais heureusement jamais totalement.

En effet, les femmes sécrétant beaucoup plus d’hormones féminines que d’hormones masculines, leurs œstrogènes (hormones féminines) atténuent les effets des androgènes et prolongent la durée des cycles pilaires.

Il est essentiel d’agir dès les premiers signes de chute anormale, car une fois le capital « bulbe » épuisé, il sera plus difficilement possible, voire impossible de retrouver une belle chevelure.

MONAT PRODUITS Capillaires Naturels Végétaliens

IRT Intense Repair Traitement Concentré en Capixyl

MONAT PRODUITS Capillaires CHUTE de CHEVEUX CALVITIE EXPLICATIONS de la Chute et Perte de Cheveux Alopécie HOMMES et FEMMES.
Black System pour homme de Monat


Alopécie Androgénique chez l’homme

Il s’agit de l’alopécie la plus courante chez l’homme.

Elle touche aussi bien de jeunes hommes dès l’âge de 20-22 ans (20 %) que des hommes de la quarantaine 50 % des hommes à partir de 50 ans souffrent d’alopécie androgénique.

Cette alopécie vient d’une prédisposition héréditaire c’est-à-dire qu’elle se transmet généralement de père en fils.

Cela ne signifie pas que tous les hommes souffrant d’alopécie androgénique auront un enfant prédisposé à ce type d’alopécie.

Celle-ci est liée à l’hyperactivité de l’enzyme, la 5α-réductase, qu’il est essentiel de réguler, mais qu’il est impossible d’inhiber totalement puisqu’elle est inévitablement liée à la production de testostérone.

On reconnaît la chute de cheveu androgénique par sa localisation.

Les zones dégarnies sont le haut du front (golfes bilatéraux) ou le sommet du crâne, dans cette zone la chute débute généralement par une tonsure, alors que la nuque et les tempes restent denses et bien fournies.

Cette chute trouve son origine dans l’hyperactivité de la 5 alpha réductase.

Cette enzyme va convertir, de manière locale et excessive, la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Le taux trop élevé de DHT aura pour conséquence de raccourcir la phase de croissance du cheveu.

Les Cycles pilaires et le DHT

La durée de chaque cycle pilaire va considérablement diminuer et passer de quelques années à quelques mois.
Les cycles pilaires, normalement programmés pour durer toute une vie, vont dès lors s’épuiser beaucoup plus rapidement. L’excès de DHT provoque généralement une augmentation de l’activité des glandes sébacées voisines des bulbes pileux.

Cet excès de séborrhée va peu à peu obstruer les pores du bulbe qui petit à petit étouffera.
Parallèlement, le cuir chevelu n’est plus bien vascularisé, ni nourri.
L’ensemble de ces phénomènes va entraîner une atrophie des bulbes, ce qui entraîne tout d’abord un éclaircissement des cheveux, et ensuite, une disparition progressive et totale des cheveux sur des zones de plus en plus étendues du cuir chevelu.

MONAT SCIENCE

MONAT Produits Capillaires ANTI CHUTE de CHEVEUX


L’alopécie dite séborrhéique

Il ne s’agit pas d’une alopécie en tant que telle, mais plutôt d’un facteur aggravant ou favorisant.
En effet, l’excès de sébum est sécrété en excès par les glandes voisines des bulbes pileux.

Le sébum (graisse) obstrue le pore du bulbe par lequel pousse le cheveu.
Le bulbe étouffe et a tendance à s’atrophier.
Si ce phénomène s’associe au déséquilibre hormonal local, on entre dans le schéma de l’alopécie androgénique.

Le stress!

Toutes les personnes chauves n’ont pas développé d’office une séborrhée, et les cheveux gras ne tombent pas inéluctablement.

Chez les femmes, comme chez les hommes prédisposés, le stress favorise l’excès de séborrhée, les états pelliculaires et les démangeaisons du cuir chevelu.

L’effluvium télogène

C’est une forme de calvitie, chez l’homme ou chez la femme, qui se manifeste par des chutes de cheveux démesurées et soudaines sur la totalité du cuir chevelu.

L’étendue de la chute des cheveux de l’effluvium télogène se distingue de l’alopécie androgénique.
Elle ne concerne que certaines zones bien définies du cuir chevelu

Une minorité d’hommes est concernée.

Ce type d’alopécie est occasionné par des carences, des facteurs extérieurs ou des troubles de l’organisme.
Elle apparaît par exemple lors de maladies générales graves, de stress important consécutif à des interventions chirurgicales.
Aussi à des blessures, des fièvres, des régimes alimentaires trop sévères, des carences en fer, etc.

Ces pertes de cheveux abondantes (par poignées parfois) sont normalement réversibles dès que l’on détecte et supprime l’élément déclencheur de la chute.

Les causes de l’effluvium télogène.

La grossesse, l’accouchement, les changements de saison, interventions chirurgicales importantes, pathologies prolongées, chocs affectifs intenses, l’arrêt de prise de contraceptif, etc. Dans certains cas, les chutes de cheveux par effluvium télogène peuvent être durables ou le devenir si elles ne sont pas bien traitées.
Il faut être particulièrement vigilant lors d’états dépressifs prolongés ou lors de stress permanent, lors de prise de médicaments à long terme.

L’alimentation!

Il faut surveiller les troubles du métabolisme dus à un régime alimentaire draconien ou à une anorexie.

Lors de la chute de cheveux abondante et répandue sur l’ensemble du cuir chevelu, il ne faut pas écarter certaines causes possibles et sournoises.
Les carences en zinc, en magnésium, en calcium ou en en fer, ainsi que d’éventuels problèmes thyroïdiens ou hormonaux peuvent en être la cause.

S’il vous semble que vos cheveux sont trop fins, sans tenue ou ternes, rien ne vous empêche d’effectuer une cure de 3 mois de nutriments et vitamines spécifiques. Cela redonnera définitivement tonus, brillance et santé à votre chevelure.

Quand faut il s’inquiéter?

Homme ou femme, il est tout à fait normal de perdre des cheveux chaque jour.
Il s’agit comme pour tout autre tissu, d’une régénérescence ou d’un renouvellement de nos cellules.
Ainsi, qu’une élimination des cellules mortes ou trop âgées.

Cependant, si ce processus s’accélère ou s’aggrave de quelque manière que ce soit, il est nécessaire de réagir très vite.
Éviter l’épuisement de votre capital « bulbe pileux » qui, rappelons le, est limité.

Perdre chaque jour une cinquantaine de cheveux est tout à fait normal!

Si vous perdez entre 50 à 100 cheveux par jour, il n’y a rien d’alarmant.
Cependant,  il faut, même en prévention, entreprendre les actions nécessaires en fonction du type de chute de cheveux. 
La perte de plus de 100 cheveux est considérée comme alarmante. Il ne faut pas laisser s’installer ou perdurer le problème.

Un véritable traitement d’attaque avec des produits naturels et spécifiques, devrait dès lors être entrepris le plus rapidement possible.

Réagissez vite !

Des soins capillaires performants et adaptés existent pour hommes ou femmes de tout âge.

Les traitements contre la chute de cheveux sont performants s’ils agissent sur les différentes facettes du problème.
D’une part, il est essentiel de stimuler les fonctions vitales du cheveu afin de compenser les diverses causes de chutes. 
D’autre part, par des soins externes (shampoing, lotion, massage, etc.). Il faut détoxiquer et assainir le cuir chevelu. Cela aura pour effet d’éliminer les toxines et les cellules mortes.

De plus, il est indispensable d’activer la vasodilatation du cuir chevelu afin de favoriser la circulation du sang vers les racines des cheveux.

L’amélioration de la circulation locale du cuir chevelu facilite l’apport de vitamines, minéraux et acides aminés.

Cette minéralisation du cheveu par voie interne stimule la repousse.

L’idéal est, bien entendu, en parallèle, de surveiller étroitement votre hygiène de vie.

Lorsque l’organisme est négligé, les premières cellules à en subir les conséquences sont les cellules à renouvellement rapide, comme celles des cheveux ou de la peau.

Surveillez votre alimentation au quotidien, cela ne ferra que potentialiser les effets du traitement antichute.

Dans tous les cas de chute de cheveux, des massages avec de légères pressions au cuir chevelu quelques minutes par jour, stimulent la repousse. D’autant mieux s’ils sont associés à des traitements performants.

QUI SUIS-JE?

Je me présente, Monique Toubeix, Styliste et Conseillère en Soins Capillaires/Beauté et
Bien -Être Naturels pour la compagnie MONAT Québec Canada , Usa et Europe.

Monique Toubeix Certifiée Conseillère MONAT
Monique Toubeix

Mon parcours

Je suis passionnée de santé beauté capillaire et d’esthétique depuis mon plus jeune âge.

J’obtiens mon diplôme de compétences à l’école Supérieure des Métiers d’arts Commerciaux de Montréal.

Spécialisée comme visagiste/styliste, Esthétique, Trichologie et Bio/Chimie.

J’exerce mon métier dans les salons, La Coupe Montréal / New York, Jacques Dessange Paris/ Montréal et Carita Paris.

Durant 10 ans, je participe à une rubrique de Relooking de la tête aux pieds, pour les magazines »Clin d’Œil »et l’Essentiel » en collaboration avec Macha Colas auteur du Livre: »La jeunesse et beauté par la gymnastique facial ».

Malheureusement, je développe à force de mouvements répétitifs, deux capsulites et trois tendinites aux deux bras. Je dois ralentir mon travail de styliste au risque de paralysée.

MONAT se présente sur ma route et j’y adhère par curiosité juste pour voir.
5 mois plus tard après avoir constaté l’efficacité des produits, je devient consultante indépendante et ma nouvelle entreprise comme consultante fait partie de ma vie depuis 2017!
Cette décision de me joindre a une entreprise comme Monat me permet de continuer à soutenir et conseiller une certaine clientèle pour leur santé capillaire.

Pourquoi avoir choisi une entreprise Monat?

J’ai moi-même une grosse perte de cheveux suite au stress, une dermite qui en fini pas et un débalancement hormonal « ménopause »
J’ai développé une extrême sensibilité aux produits qui contient du silicone, parabène et formaldéhyde.
Cela m’occasionne de terrible démangeaisons avec une dermite séborrhéique sèche l’hiver et grasse l’été. Mon cuir chevelu à toujours souffert d’un déséquilibre de PH, même avec tous les excellents produits que j’avais en salon.

Monat fait sa réputation sur l’excellence de ses ingrédients qui sont de très haute qualité et qui sont naturels. L’efficacité des produits pour la santé de cuir chevelu et la repousse ont prouvés et j’avais besoin de rééquilibrer le PH et soulager l’irritation au cuir chevelu et autour de mon visage.

Mes cheveux sont naturels avec des mèches décolorées, ils sont fins et boucles naturellement. Ma routine est simple. Je commence par utiliser l’huile Rejuvenique de Monat qui est entièrement naturel pour rétablir l’hydratation et le PH de mon cuir chevelu.

Suivi du shampoing et du revitalisant correspondant à mon profil capillaire et bien sur le traitement au Capixyl qui a fait sa réputation pour la repousse et qui était dans mon cas, indispensable.

Les 2 semaines suivantes, mes démangeaisons avaient disparus et ma chute de cheveux diminuée de moitié. Elle a stoppée complètement en 1 mois d’utilisation des soins. J’ai vue la partie de mon vertex (dessus de tête) et de mes tempes frontales avoir de nouvelles repousses.
Je remonte mes cheveux en chignon. Ma nuque commençait à perdre sérieusement des cheveux et à ma grande surprise, j’ai retrouvé ma densité capillaire comme auparavant.

Malgré mon de balancement hormonal, et mes mèches décolorés, j’ai plus de cheveux aujourd’hui que lorsque j’avais 30 ans!!

J’ai le bon soin pour vos problèmes capillaires

J’offre mon expertise peut importe les problèmes capillaires que vous ayez.
Je peux vous aider à retrouver grâce aux soins MONAT, des cheveux fournis, brillants et plus denses.

Que vous ayez des cheveux secs ou gras, abîmés par le soleil ou par les produits de coloration ou décoloration.
Vous avez de l’alopécie, du psoriasis, une chute de cheveux sévère, une chimiothérapie.
Vous voulez de la repousse, une chevelure plus dense ou plus longs qui poussent plus rapidement. Peu importe vos besoins, laissez-moi vous aider avec les produits adaptés pour vos besoins.

Sans obligation de votre part, je vous invite à remplir en toute confidentialité le formulaire ci-dessous afin de mieux cibler votre état capillaire.

Je répond personnellement à tous, dans les plus brefs délais.

Pour plus de rapidité ou d’Informations  par téléphone au 514-792-0281 ou par Texto.

MONAT SOINS des CHEVEUX CANADA, QUEBEC- CHUTE de CHEVEUX, Conseils et Vente
FORMULAIRE d’ANALYSE CAPILLAIRE par Monique Toubeix MONAT"
Pour avoir un meilleur aperçu de votre profil capillaires, Remplissez tous les * en rouge et autres espaces qui s’appliquent à vous.
Cochez plusieurs cases si nécessaire
Cochez plusieurs réponses si nécessaire
Cochez toutes les réponses qui se rapporte à vos cheveux actuels
Inscrivez vos commentaires sur vos cheveux
Indiquez le moyen de communication de votre choix.
Téléphone, Messenger, Texto…
Cochez vos choix
Sélectionnez votre Pays

POLLUANTS CHIMIQUES Responsables de CANCERS

POLLUANTS CHIMIQUES Responsables de CANCERS



POLLUANTS CHIMIQUES Responsables de CANCERS
Les produits chimiques fabriqués par l’Homme sont en bonne partie à l’origine de l’épidémie de cancers qui affecteront 41 pour cent des hommes et 38 pour cent des femmes durant leur vie, affirme une étude rendue publique mercredi.

POLLUANTS CHIMIQUES Responsables de CANCERS

Selon l’étude effectuée par le «Canadian Centre for Policy Alternatives», un groupe de réflexion, l’hérédité et certains facteurs de risque comme le tabagisme et l’alimentation ne suffisent pas à expliquer l’augmentation rapide du nombre de cancers depuis dix ans.


Ainsi, de 1970 à 1998, le nombre de cancers a augmenté de 35 pour cent chez les hommes et de 27 pour cent chez les femmes, même après avoir tenu compte du vieillissement de la population, précisent les auteurs de l’étude, Lissa Donner et Robert Chernomas.
D’autre part, les cancers autres que celui du poumon ont augmenté de 23,9 pour cent chez les hommes et de 17,1 pour cent chez les femmes pendant la même période.


Et les chiffres sont encore plus effrayants quand on regarde plus loin dans le passé. En 1921, par exemple, le cancer était une cause de décès pour 6,6 pour cent des hommes et 8,8 pour cent des femmes. Ces mêmes chiffres sont aujourd’hui de 27,4 pour cent et de 23,1 pour cent respectivement pour les hommes et pour les femmes.


L’influence des polluants chimiques dans l’eau, dans l’air et dans le sol sur l’augmentation du nombre de cancers est depuis longtemps un sujet controversé. Dans l’ensemble, la communauté scientifique et d’autres organisations dans le domaine de la santé tendent à en réduire l’importance.
La Société canadienne du cancer, par exemple, estime que seulement 5 pour cent de tous les cancers sont effectivement reliés à la présence de polluants chimiques dans l’environnement, ce qui, pour le Canada, devrait se traduire par l’apparition de 6400 cas de cancer par année.


Toutefois, certains, comme le scientifique américain Samuel Epstein, auteur de plusieurs livres sur le cancer, estiment que de 80 à 90 pour cent des cas résulteraient de facteurs environnementaux.
Mme Donner et M. Chernomas affirment quant à eux que la médecine professionnelle attache une importance indue à la détection des cancers et à leur traitement aux dépens de leur prévention.
«Nous croyons que la prévention du cancer nécessite l’adoption d’une nouvelle stratégie.»

En évoquant des statistiques fédérales sur le sujet des polluants chimiques ils signalent que plus de 18 millions de kilogrammes de produits carcinogènes reconnus ont été libérés dans l’environnement en 2001.

Presse Canadienne

Ottawa

ENVIRONNEMENT ÉCOLOGIE au CANADA – La qualité de l’air au Canada

ENVIRONNEMENT ÉCOLOGIE au CANADA – La qualité de l’air au Canada

En ce qui a trait à la qualité de l’air des différents pays de la communauté internationale, le Canada est loin des premiers de classe: il est 60e sur 133, coincé entre le Cambodge et la Slovénie. Et les États-Unis sont loin derrière, au 97e rang.


Le Canada, pas si vert qu’on le croirait

François Cardinal

Montréal

Le Canada a beau se présenter comme un pays vert modèle, une analyse fine de son bilan environnemental prouve le contraire : il se classe dans les bas-fonds des palmarès, parmi les pays du tiers-monde, pour son utilisation abusive du pétrole et du charbon, et sa piètre qualité de l’air. Voilà ce qui ressort d’une vaste étude présentée ces derniers jours à Davos par le Yale Center for Environmental Law & Policy.

Conclusion : le Canada se classe au 8e rang mondial… un résultat qui, une fois décortiqué, montre que le pays n’a de leçons à donner à personne, pas même aux États-Unis.

Le dossier de l’énergie, qualifié de primordial parce qu’il s’agit actuellement du principal défi de la communauté internationale, est certainement le plus accablant pour le Canada qui se classe 96e sur 133, tout juste après le Zimbabwe et à bonne distance des États-Unis (80e).

Le Canada a certes des forces considérables comme sa gestion exemplaire de l’eau potable, note le directeur du Centre, Daniel C. Esty. Cela dit, il fait bien piètre figure sur d’autres critères comme la protection de la biodiversité, la qualité de l’air et surtout l’énergie renouvelable.»

Parc Jean-Drapeau et Biosphère d'Environnement Canada
Photo by abdallahh

Pétrole et charbonSi le Canada est relégué au rang de cancre dans le domaine énergétique, c’est en raison de son incapacité de diminuer sa dépendance à l’égard des énergies fossiles, polluantes et non renouvelables. Le pétrole et le charbon constituent encore aujourd’hui les principales sources d’énergie du pays alors qu’ailleurs dans le monde, l’éolien, le nucléaire et le solaire sont en très forte croissance.

Parmi les pays industrialisés, la Suisse, qui mise beaucoup sur le nucléaire et sur l’hydroélectricité, se classe au 18e rang. Le Danemark, qui a entrepris un réel et sérieux virage éolien, est au 37e rang. Même chose pour l’Allemagne (50e) et l’Espagne (53e). Même les États-Unis font leur part, notamment grâce à l’éolien et au nucléaire.

«Si le Canada peut compter en partie sur l’hydroélectricité (au Québec principalement), la majeure partie de son énergie provient de sources fossiles, déplore M. Esty. Cela est un problème majeur, d’autant plus que l’énergie nécessaire pour extirper le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta est considérable.»

Rappelons que la production d’énergie est la principale source mondiale d’émissions de gaz à effet de serre, grand responsable des changements climatiques.

Mauvaise qualité de l’air


 Yale Center for British Art, New Haven, CT
Photo by Xavier de Jauréguiberry

Le Yale Center a également comparé la qualité de l’air des différents pays de la communauté internationale. Une fois de plus, le Canada est loin des premiers de classe : il est 60e sur 133, coincé entre le Cambodge et la Slovénie. Cette fois, les États-Unis sont loin derrière, au 97e rang.

La position du Canada n’est pas tout à fait une surprise car, en décembre dernier, Statistique Canada a dévoilé un rapport où l’on notait qu’au cours des 15 dernières années, la croissance du parc automobile et la production pétrolière ont grandement affecté la qualité de l’air. La concentration d’ozone troposphérique, principal gaz formant le smog, s’est accrue de 16 % de 1990 à 2003.

Les nouvelles ne sont pas meilleures lorsque le Yale Center braque sa loupe sur la gestion des ressources naturelles du pays : les forêts, les sols, les océans, etc. Le Canada se classe ainsi 72e, derrière la Suède (56e), mais bien en avant des États-Unis qui, à ce titre, visitent les bas-fonds du palmarès (124e).

«Nous avons examiné à quelpoint l’agriculture et la pêche, notamment, étaient dommageables à l’environnement dans chacun des pays, explique le directeur du Centre. Nous avons constaté qu’au Canada, l’agriculture est subventionnée, que les stocks de poissons sont surexploités et que les forêts ne sont pas gérées de façon durable.»

Des fleursMême si elles sont peu nombreuses, Daniel C. Esty a aussi des fleurs à envoyer au Canada. Il loue en effet la grande qualité et la disponibilité de l’eau potable au pays. Cela permet au pays de finir 9e en ce qui concerne la santé et l’environnement (eau potable et mortalité infantile) et 39e pour les ressources en eau. Premier exercice du genre, cette étude, intitulée Pilot 2006 Environmental Performance Index, est appelée à être révisée annuellement dès 2007, précise M. Esty. Cela permet de rendre plus imputable les décideurs de la communauté internationale. Et si le Canada voulait améliorer ses scores? «Il doit absolument se concentrer sur les enjeux où il n’a pas reçu une bonne note : accroître la production d’énergie renouvelable, améliorer la durabilité des pêches et des forêts, et tenter d’améliorer la qualité de l’air des villes.»

LES PESTICIDES

LES PESTICIDES

LES PESTICIDES

Les Pesticides alimentaire

Pesticides omniprésents

Ou le prix à payer pour avoir ces fruits et légumes « parfaits » dans notre assiette!

Suite..

L’importance de l’exposition aux pesticides, notamment par voie alimentaire, est mise en évidence par deux études. La première, réalisée par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et publiée fin avril, montre que 6 % des fruits et légumes testés présentaient des teneurs en pesticides dépassant la limite maximale de résidus (LMR).

Pesticides
Les Pesticides

La seconde, présentée mercredi 7 mai par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), conclut que « les enfants franciliens sont exposés à des pesticides variés, dont certains interdits depuis plusieurs années, alors que leurs parents ne sont pas professionnellement exposés ».

Sur les 3 500 échantillons de fruits et légumes prélevés en 2006 par la DGCCRF, 55,6 % ne contenaient pas de résidus de pesticides. Des teneurs inférieures à la LMR ont été détectées dans 38,4 % de ces échantillons. Mais, pour les légumes, 6,3 % des échantillons sont non conformes, car excédant la LMR. « Les dépassements concernent essentiellement les poivrons et piments, les lentilles et les aubergines », précise la DGCCRF, qui indique que « les salades, les pommes de terre, les endives, les carottes et les tomates ont un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne ».Les pesticides sont plus fortement présents dans les fruits : 58,6 % des échantillons comportaient des résidus à des teneurs inférieures au maximum autorisé et 5,5 % étaient non conformes.  »

Pesticides
Les Pesticides

Les dépassements concernent essentiellement les fraises, les mandarines, les poires. Les oranges, les avocats et les pommes ont un taux de dépassement de la LMR inférieur à la moyenne », note la DGCCRF. Le pourcentage de non-conformité a très légèrement diminué par rapport à l’année précédente, passant de 6,7 % à 6 %, mais les données de l’année 2004 indiquaient un taux de 3,9 %. Pour François Veillerette, président du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF), ces chiffres « montrent l’urgence de mettre en application la mesure de réduction de l’usage des pesticides prise dans le cadre du Grenelle ».

 

L’étude de l’Ineris, réalisée avec l’université Paris-V, a évalué l’exposition aux pesticides de 130 enfants répartis dans l’Ile-de-France, 73 vivant en pavillon et 57 en appartement. Un total de 31 composés (insecticides, herbicides et fongicides) a été pris en compte et les prélèvements ont été effectués dans l’air, sur les poussières au sol et sur les mains des enfants. Les produits du métabolisme des insecticides ont été recherchés dans les urines. Au moins un produit de type pesticide se trouvait dans 94 % des logements : insecticide dans 93 % des cas, fongicide pour les plantes dans 30 % des cas et herbicide dans 32 %.

 

Le lindane, un insecticide désormais interdit en France, était le pesticide le plus fréquemment retrouvé dans l’air (88 % des logements). Le fait le plus marquant porte sur les pesticides organophosphorés : 70 % des enfants excrétaient au moins l’un des six métabolites urinaires des organophosphorés, alors que ceux-ci étaient détectés moins fréquemment dans l’environnement intérieur. « Cela peut signifier qu’il existe une autre source d’exposition que celles que nous avons recherchées. Cela pourrait être la voie alimentaire, indique Olivier Blanchard, responsable de l’étude. Des prélèvements alimentaires seraient donc indispensables pour passer au stade des certitudes sur la voie alimentaire d’exposition aux pesticides. »