Tag: ail

CONSEILS pour BIEN DORMIR – CONSEILS pour une Bonne Nuit de « SOMMEIL »

CONSEILS pour BIEN DORMIR

Conseils pour bien dormir

Conseils pour bien dormir

Conseils pour bien dormir « CONSEILS » pour une bonne nuit de sommeil
Une nuit de sommeil idéal voici 10 conseils pour bien dormir

conseils pour bien dormir

Des recherches en laboratoire démontrent que le nombre d’interruptions détermine la qualité du sommeil
Un sommeil idéal signifie ne pas être dérangé ou l’être moins possible par des stimuli externes ou internes. Les cycles de sommeil profond et de sommeil paradoxal permettent de guérir votre corps et votre âme. Les cycles de sommeil profond devraient durer le plus longtemps possible. Chaque année, de plus en plus de recherches sur le sommeil indiquent que la seule façon de recouvrer l’équilibre et la santé est d’obtenir un état de relaxation physique pendant le sommeil.

Élémentaire, n’est-ce pas? Alors pourquoi tant de personnes souffrent-elles de manque de sommeil?

Voici 10 conseils pour remédier votre manque de sommeil.

– Adopter des horaires de sommeil réguliers
Eviter des heures de coucher et de lever trop variables facilite le sommeil. Se lever tous les jours à la même heure, même le week-end, permet de garder le même rythme de veille et de sommeil.

– Se réveiller à son rythme
Le réveil doit être dynamique pour bien éveiller son corps : lumière forte, exercices d’étirement, petit déjeuner complet.

– Pratiquer un exercice physique en journée
Pratiquer un exercice physique régulier dans la journée favorise l’endormissement. Cependant, mieux vaut éviter de pratiquer un exercice physique en soirée, en particulier avant d’aller dormir.

– Faire une courte sieste en début d’après-midi
En fermant les yeux 5 à 20 minutes en relâchant le corps, le sommeil vient rapidement si le besoin est là. Une sieste permet de maintenir la vigilance le reste de la journée.
conseils pour bien dormir
– Eviter les excitants après 15 heures

Café, thé, cola, et vitamine C retardent l’endormissement et augmentent les réveils nocturnes. Eviter l’alcool et le tabac le soir. La nicotine retarde l’endormissement, augmente les réveils nocturnes et rend le sommeil plus léger. L’alcool favorise l’instabilité du sommeil avec des éveils nocturnes fréquents. De plus, c’est un facteur aggravant des problèmes respiratoires nocturnes, comme l’apnée ou les ronflements.

– Eviter les somnifères

Ils sont à prendre sur avis médical uniquement.

– Faire un dîner léger, au moins 2 heures avant le coucher
Privilégier les aliments à base de glucides lents (pommes de terre, riz, pain, pâtes), qui favorisent le sommeil car ilspermettent une meilleure régulation des apports tout au long de la nuit. Les produits laitiers sont également conseillés le soir. Eviter les fritures et les graisses cuites. Mieux vaut ne pas manquer le repas du soir sous peine de risquer une fringale en seconde moitié de nuit.

– Se ménager un environnement favorable au sommeil
Maintenir une température dans la chambre aux alentours 18°C et bien l’aérer. Faire l’obscurité dans la chambre, qui favorise le sommeil profond. L’hormone du sommeil, la mélatonine, est secrétée dans l’obscurité. Prendre soin de sa literie et la changer régulièrement. Le lit doit être un espace exclusivement réservé au sommeil, à l’exception de l’activité sexuelle.

– Favoriser les activités calmes et la relaxation en fin de journée
Eviter un travail intellectuel juste avant le sommeil. La lumière vive, le travail ou les jeux sur ordinateur entraînent desdifficultés d’endormissement. Au moins 30 minutes avant le sommeil, réserver une période de calme et de relaxation. Instaurer son propre rituel d’endormissement permet de s’endormir en douceur, naturellement.

– Se coucher dès les premiers signaux de sommeil

Bâillements, paupières lourdes, yeux qui piquent, clignements des yeux sont signes qu’il est temps d’aller dormir. Inutile de les anticiper, mais une fois ces signaux ressentis, il ne faut pas tarder à se coucher, sinon l’envie de dormir passe au bout d’une quinzaine de minutes et ne reviendra qu’au prochain cycle, 90 minutes plus tard

– Prendre le temps de s’endormir

Si après 15 minutes, le sommeil ne vient pas et que son attente est pénible, il est préférable de se lever et de pratiquer une activité calme. Le besoin de sommeil reviendra au prochain cycle.

Enfin, mieux vaut identifier son besoin de sommeil et adapter son rythme de vie en conséquence. En cas de difficulté à s’endormir, un agenda du sommeil peut permettre d’observer son rythme.

Source
Green Sleep et la Depeche

LIVRES de NUTRITION LIVRES ÉLECTRONIQUES EBOOKS DVD CD SANTÉ et BIEN-ÊTRE

LIVRES de NUTRITION LIVRES ÉLECTRONIQUES EBOOKS DVD CD SANTÉ et BIEN-ÊTRE

Livres de Nutrition

Il est temps de mettre les pendules à l’heure. Comme plusieurs, vous vous êtes donné cette année le défi de maigrir ou de mieux manger. La question est simple, comment y arriver? Combien de fois j’entends le manquent de volonté de certains et le manque d’inspiration des recettes et d’ingrédients a utilisé chez d’autres, ils finissent toujours par cuisiner les mêmes recettes.
Ici vous retrouverez une sélection de livres de nutrition sur les régimes amincissant et sur l’alimentation.
Laissez vous guider par ces livres afin de mener à bien votre projet de résolution. Tous font référence à la nutrition et comment se sentir bien dans votre peau. Certains nous offrent de savoureuses idées de recettes santé alors que d’autres nous présentent de judicieux conseils sur l’amaigrissement. Avec tous ces outils en main, vous ne pourrez plus dire que vous manquez d’inspiration. Ce sont toutes des recettes simples avec des ingrédients qu’on retrouve facilement en épicerie.

SANTÉ-BIEN-ÊTRE
Je ne sais pas maigrir Le plaisir à petit prix : Bien manger en famille pour moins de 9 euros par jour Les recettes Dukan : Mon régime en 350 recettes
Je ne sais pas maigrir
de Docteur Pierre Dukan
EUR 5,70
Le plaisir à petit prix : Bien mange…
de Jean-Pierre Coffe
EUR 9,41
Les recettes Dukan : Mon régime en 3…
de Pierre Dukan
EUR 5,70
Convaincre en moins de 2 minutes Mincir sur mesure : Grâce à la chrono-nutrition Les merveilles du Bicarbonate de soude
Convaincre en moins de 2 minutes
de Nicholas Boothman
EUR 6,56
Mincir sur mesure : Grâce à la…
de Alain Delabos
EUR 16,63
Les merveilles du Bicarbonate de soude
de Lise Soto
EUR 8,08
Maigrir, le Grand Mensonge Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle
Imparfaits, libres et heureux : Pratiques d…
de Christophe André
EUR 7,98
Maigrir, le Grand Mensonge
de Jean-Michel Cohen
EUR 18,91
Les quatre accords toltèques : La vo…
de Miguel Ruiz
EUR 6,18
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Suivant > >

Librairie Santé – Bien-être et Mieux-être de BIOMELSANTÉ | Panier | BIOMEL

BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES

BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES

BÉBÉS Victimes de Contamination
BÉBÉS Victimes de Contamination par les Produits CHIMIQUES et TOXIQUES
Bien avant sa naissance, alors qu’il est encore dans l’utérus de sa mère, un bébé est aujourd’hui exposé à des centaines de produits toxiques.

De plus en plus de bébés victimes de contamination

L’exposition aux centaines de produits toxiques fabriqués par l’industrie chimique commence, chez l’enfant à naître, dans l’utérus, selon les résultats d’une étude américaine dont l’impact médiatique et politique dépassait déjà grandement hier l’importance scientifique.

À la demande de l’Environmental Working Group (EWG), groupe écologiste, deux laboratoires ont détecté au total 287 produits chimiques dans des échantillons de sang de cordon ombilical. De ces produits, 180 sont cancérigènes, 217 sont neurotoxiques et 208 peuvent causer des malformations congénitales.

Les produits font partie de neuf grandes familles chimiques, comme les pesticides organochlorés, les dioxines et furannes, les biphényles polychlorés (BPC), les biphényles polybromés (PBDE) et les produits perfluorés, comme le Teflon.

La recherche a porté sur 10 échantillons choisis au hasard dans la banque de la Croix-Rouge. C’est peu, mais les résultats ont été publiés accompagnés d’une lettre d’appui de 10 pédiatres éminents. Plusieurs politiciens américains en ont profité pour demander une réglementation beaucoup plus sévère deplus lues, hier, sur Internet.

Bien que basée sur un faible échantillonnage, la recherche d’EWG va dans le sens de plusieurs autres études, dont certaines réalisées au Québec. Cette recherche, comme d’autres avant elle, souligne surtout le manque total de données toxicologiques sur les dizaines de milliers de produits chimiques inventés et mis sur le marché depuis 60 ans.

«Pour moi, ce n’est pas nouveau, dit le Dr Éric Dewailly, dede santé publique du Québec. Ils ont fait 10 échantillons de sang de cordon et j’en ai fait 3000 au Québec depuis 10 ans. Pratiquement tout passe de la mère au bébé.»

Ce qui est nouveau, c’est l’augmentation fulgurante des capacités techniques de détection des produits chimiques, dit-il. «Les appareils sont devenus très puissants: c’est comme détecter une banane entre la Terre et la Lune, dit-il. Ils ont trouvé 300 produits, mais ils auraient pu en trouver 1500.»

Le Dr Dewailly est un pionnier de la toxicologie au Québec. C’est lui qui a effectué les premières recherches sur la contamination de nombreuses études, notamment sur la contamination chimique du lait maternel au Québec.

Si les capacités de détection explosent, les connaissances sur la toxicité des produits chimiques piétinent, dit-il. «On croule sous l’ampleur de la tâche. Nos outils d’évaluation de risque ne sont plus à la hauteur. On n’a aucune idée de la toxicité de la plupart de ces produits. On est dans un cul-de-sac.»

La tâche est d’autant plus ardue qu’il est impossible d’étudier les interactions entre tous ces produits. «On a un résultat qu’on n’est pas capable d’interpréter, dit-il. Ces produits agissent ensemble comme un mélange complexe.»

Il ne croit pas pour autant que la présence des produits soit nécessairement néfaste. «Ce serait mieux s’il n’y avait rien, bien sûr, mais il faut se demander s’ils sont toxiques aux doses observées», dit-il.

Quoi qu’il en soit, de telles études et l’incertitude qui règne sur la toxicité des produits chimiques apportent de l’eau au moulin de groupes qui demandent une réglementation plus stricte dede l’Association pour les maladies environnementales, les hypersensibilités et les allergies du Québec. Ce sont les premières générations à être massivement exposées à des produits chimiques dès leur naissance.»

Au Canada, le gouvernement fédéral a lancé une revue de 26 000 produits chimiques et a dû ajouter cette année 90 millions au budget annuel de 29 millions de ce programme. Malgré tout, estime M. Gaudet, le travail ne sera pas fini avant 2025. «Pendant ce temps, les problèmes de santé chez les enfants augmentent, comme l’autisme, les troubles d’attention», dit-il. L’industrie chimique. La nouvelle était parmi les l’Institut national chez les Inuits, et il a publié l’industrie. «Ce qu’on ne sait pas, c’est l’avenir.
La Presse

Lire plus

Laissez la Nature nourrir et guérir votre corps.

Monique Toubeix