ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE

Arthrose Cervicale

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE?

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE

Pour soigner l’arthrose il existe trois manières différentes selon la gravité. C’est à dire naturellement à l’aide de plantes et de massages, médicalement avec un traitement médical ou des séances de kinésithérapie et chirurgicale avec la pose d’une prothèse.

L’arthrose est une atteinte des cartilages provoquant des douleurs parfois vives et qui diminue la capacité de mouvement de l‘articulation atteinte pouvant aller jusqu’à une mobilité réduite. Elle peut toucher tout le monde et elle évolue plus ou moins vite selon les personnes atteintes il peut devenir une nécessité absolu de réduire la douleur et permettre de retrouver une certaine mobilité.

Pour la soigner naturellement il existe de nombreuses thérapies alternatives comme la kinésiologie, la physiothérapie, l’acupuncture ou la phytothérapie. Ces méthodes peuvent apporter une réelle amélioration dans les mouvements de l’articulation atteinte et réduire la douleur. Mais en aucun cas elle régénère l’articulation touchée.

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L'ARTHROSE

La perte de poids est aussi une méthode naturelle pour ressentir un soulagement et une aisance de l’articulation.

Les traitements médicaux pour soigner l’arthrose sont généralement composés d’antalgiques simples ou d’anti-inflammatoires. Au point de vue chirurgicale, il existe trois types d’interventions : la chirurgie préventive pour permettre de retrouver une bonne mobilité, la chirurgie conservatrice pour les hanches ou les genoux et la pose d’une prothèse pour remplacer l’articulation touchée.

Dans tous les cas, il est souhaitable que dès l’apparition et le diagnostic de la maladie il faut la soigner pour éviter que celle-ci n’évolue trop rapidement mais aussi pour éviter qu’elle ne soit trop douloureuse ou handicapante.

Livres conseils santé

ARTHROSE COMMENT SOIGNER L'ARTHROSE Soulager l’Arthrose Naturellement
Soulager l’arthrose naturellement est une guide qui vous explique ce qu’est l’arthrose, vous en donne les localisations les plus fréquentes avec leurs symptômes
La meilleure façon de guérir l’Arthrose
Guide pratique pour mener la bataille contre votre arthrose et la gagner

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS pour le Club de Magasinage en ligne Produits Naturels, Écologiques et Mieux-Être.

HYPERTENSION HAUTE PRESSION COMMENT RÉDUIRE son HYPERTENSION

HYPERTENSION HAUTE PRESSION Réduire son Hypertension Artérielle. Comment RÉDUIRE sa haute pression ou l’HYPERTENSION ARTÉRIELLE

HYPERTENSION Haute Pression

HYPERTENSION ARTÉRIELLE HAUTE PRESSION COMMENT RÉDUIRE son HYPERTENSION

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle?

Hypertension, imaginez vos artères comme des conduits qui transportent le sang à partir de votre cœur pour le distribuer dans tout le corps. L’hypertension artérielle (ou haute pression) se manifeste lorsque le sang circule dans vos artères à une pression supérieure à la normale.

Lorsque l’hypertension est reliée à une cause spécifique, notamment une maladie ou un médicament, elle prend le nom d’hypertension secondaire. Mais, le plus souvent, on en ignore la cause précise. Dans ce cas, la haute pression portera le nom d’hypertension essentielle. Votre tension artérielle change souvent durant le cours d’une journée en fonction de nombreux facteurs. Par conséquent, vous devrez peut-être prendre votre tension artérielle plusieurs fois par jour dans un environnement tranquille, où vous êtes à l’aise et confortable, afin de mieux l’évaluer. Les médecins ont besoin de savoir si vous faites de l’hypertension afin de prévenir les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux. Vous devriez faire prendre votre tension artérielle une fois ou deux par année par votre médecin.

Que signifient les chiffres de la tension artérielle?

La tension artérielle s’exprime habituellement par deux chiffres, écrits avec une barre oblique, p. ex. 120/80. Vous pouvez aussi entendre dire que la pression artérielle est «de 120 sur 80».

Le premier chiffre est la pression systolique. C’est la pression maximum du sang lorsque votre cœur pousse le sang dans vos artères. Le deuxième chiffre est la pression diastolique. C’est la pression lorsque le sang revient vers le cœur – la période de repos entre les contractions. Une pression normale est inférieure à 120/80. Une pression élevée se situe à 140/90 ou plus.

Un adulte en bonne santé avec une pression inférieure à 120 sur 80 est moins à risque d’avoir des problèmes de santé à long terme. Une pression de plus de 140 sur 90 (ou de 160 sur 90 si vous avez plus de 65 ans) doit être abaissée à un niveau plus sécuritaire. Les nouveaux objectifs pour de meilleures lectures de pression varient en fonction de votre état de santé. Voici les valeurs actuelles ciblées pour les conditions suivantes :

  • Diabète – moins de 130/80
  • Diabète avec plus de 1 g de protéines par jour dans vos urines – moins de 125/75
  • Hypertension systolique isolée – moins de 140 systolique
  • Hypertension diastolique avec ou sans hypertension systolique – moins de 140/90
  • Néphropathie – moins de 130/80

Comment diagnostiquer l’hypertension?

La tension artérielle se mesure à l’aide d’un brassard qu’on place autour de votre bras et qu’on gonfle pour écouter le bruit de la circulation sanguine. Votre médecin mesurera votre tension artérielle lors de plusieurs visites pour voir si elle est élevée. Le nombre de visites où votre médecin voudra mesurer votre tension artérielle avant de poser un diagnostic est fonction des valeurs obtenues et des symptômes que vous présentez.

Si elle est élevée à plusieurs occasions, vous souffrez probablement d’hypertension.

À quelle fréquence devrais-je faire vérifier ma tension artérielle?

La pression devrait être mesurée occasionnellement même durant l’enfance, dès l’âge de 2 ans. Faites mesurer votre pression une fois aux deux ans après l’âge de 18 ans.

Si vous prenez un médicament pour l’hypertension, votre médecin vérifiera votre tension artérielle à chaque visite pour s’assurer que le médicament que vous prenez est efficace. Demandez à votre médecin de famille à quelle fréquence vous devriez faire prendre votre tension artérielle.

Pourquoi l’hypertension est-elle nuisible?

L’hypertension endommage précocement les vaisseaux sanguins et le cœur. Ceci augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, de troubles rénaux et de maladie du cœur.

L’hypertension donne-t-elle des symptômes?

Habituellement, non. C’est pourquoi il est si important de faire prendre régulièrement votre pression.

Comment peut-on la traiter?

Le traitement débute par des changements à vos habitudes de vie afin de vous aider à réduire votre tension artérielle et à diminuer le risque de problèmes cardiaques (voir la liste ci-dessous). À eux seuls, ces changements peuvent vous aider. S’ils ne suffisent pas, vous aurez à prendre des médicaments.

Changements dans les habitudes de vie

  • Ne fumez pas et n’utilisez aucun produit du tabac.
  • Perdez du poids si vous faites de l’embonpoint (IMC > 25).
  • Faites de 30 à 60 minutes d’exercice d’intensité modérée, 4 à 7 jours par semaine.
  • Limitez votre consommation de sel.
  • Limitez votre consommation d’alcool.
  • Mangez des aliments contenant suffisamment de potassium, de calcium et de magnésium.
  • Évitez les aliments riches en gras et en cholestérol.
  • Essayez les techniques de relaxation.

Même si vous avez besoin de médicaments pour contrôler votre tension artérielle, apporter certains changements à vos habitudes de vie vous aidera à diminuer la quantité de médicaments que vous avez à prendre; ceci contribuera à réduire votre pression artérielle et le risque d’une maladie du cœur. L’hypertension augmente le risque de problèmes cardiaques; donc, le fait de surveiller les autres facteurs de risque d’une maladie du cœur pourra améliorer votre santé.

Comment les produits du tabac affectent-ils la pression artérielle?

La nicotine des cigarettes et des autres produits du tabac stimule votre organisme à produire de l’adrénaline. L’adrénaline provoque une constriction de vos vaisseaux sanguins et une accélération de vos battements cardiaques, ce qui augmente votre tension artérielle. Si vous cessez de fumer ou d’utiliser d’autres produits du tabac, vous pouvez réduire de façon significative les risques de maladie du cœur et de crise cardiaque, et ainsi abaisser votre tension artérielle.

Devrais-je perdre du poids et faire de l’exercice?

Chez la plupart des gens qui font de l’embonpoint, la perte de poids aidera à réduire la tension artérielle. Perdre 1 kg permet de réduire la pression systolique de 1,6 et la pression diastolique de 1,1. Faire de l’exercice régulièrement aide également à perdre du poids. L’activité physique semble réduire la tension artérielle, en plus de vous aider à maigrir. Chez les adultes inactifs, une étude a constaté que l’exercice d’aérobie régulier diminuait la pression systolique de 3,84 mm Hg et la pression diastolique de 2,58 mm Hg sur une période de 2 semaines.

Le sodium est-il nuisible?

Tous les gens ne sont pas affectés par la consommation de sodium (ou sel), mais celui-ci augmente la tension artérielle chez certaines personnes. La plupart des gens qui souffrent d’hypertension devraient réduire leur consommation quotidienne de sel à moins de 1,5 g.

Certains aliments comme les croustilles et les charcuteries, notamment le jambon, contiennent beaucoup de sel. On oublie souvent que le pain et certains produits laitiers, tel le fromage, contiennent également beaucoup de sel. Apprenez à lire les étiquettes! N’ajoutez pas de sel à vos aliments. Souvenez-vous aussi qu’un diurétique (pilule qui aide l’organisme à éliminer l’eau) ne remplace pas le besoin de couper la quantité de sel.

Dois-je aussi cesser de consommer de l’alcool?

Chez certaines personnes, l’alcool peut entraîner une augmentation significative de la tension artérielle. Chez d’autres,  elle n’a pas d’effet. Limitez votre consommation hebdomadaire d’alcool à moins de 14 consommations standard chez les hommes et à moins de 9 chez les femmes. Une consommation standard équivaut à 43 ml ou 1,5 oz de spiritueux (40 % d’alcool), 341ml ou 12 oz de bière (5 % alcool), ou 142 ml ou 5 oz de vin (12 % d’alcool). Si vous consommez de l’alcool, parlez-en avec votre médecin.

Le stress affecte-t-il ma tension artérielle?

Le stress affecte probablement la tension artérielle. Pour combattre l’effet du stress, essayez des techniques de relaxation ou le biofeedback. Elles sont efficaces si vous les pratiquez au moins une fois par jour. Demandez les conseils de votre médecin de famille.

Les médicaments sont-ils efficaces?

Il existe plusieurs types de médicaments pour traiter l’hypertension. On les nomme hyper tenseurs. Chaque groupe de médicaments comprend plusieurs marques différentes. Le but du traitement est de ramener votre tension artérielle à la normale à l’aide d’un médicament qui est facile à prendre et n’a pas d’effets secondaires. Les médicaments réussissent habituellement à atteindre cet objectif. Si votre hypertension ne peut pas être contrôlée sans l’aide de médicaments, vous devrez les prendre pour le reste de votre vie. N’arrêtez pas de prendre vos médicaments sans en parler d’abord à votre médecin de famille. Autrement, vous augmentez le risque d’être victime d’un accident vasculaire cérébral ou d’une crise cardiaque.

Livre conseils santé

 

Guérir l’hypertension sans médicaments
Si vous souffrez d’hypertension artérielle, cela est dû à une trop grande pression du sang dans vos artères. Vous dépassez la normale à partir de 149.

LES 501 plus PUISSANTS Remèdes Naturels de Médecin

Les 501 Plus Puissants Remèdes Naturels de Médecin

Maux de tête – Acidité de l’estomac – Règles douloureuses – Cystites – Acné – Allergies – Aphtes- Brûlures – Piqûres d’insectes -Nausées – Gueule de bois – Irritations de la peau – Maux de dos – Maux d’oreilles – Yeux rouges – Toux – Maux de gorge – Rhume – Grippe – Maux de dents

« Le Livre Qui Terrifie Les Pharmaciens »

« Comment Font Les Médecins Pour
Se Soigner Sans Médicaments ? »

 Les 501 Plus Puissants Remèdes Naturels de Médecin

Découvrez sans plus attendre les remèdes naturels de médecins, de professeurs d’université et d’experts reconnus :

  1. les plus simples…
  2. les plus puissants…
  3. les plus faciles à trouver…
  4. les plus enfantins à réaliser…
  5. les plus efficaces…
  6. les moins côuteux…

Et si les placards de votre cuisine ou votre réfrigérateur pouvaient vous sauver ?

     Oui, Cher Ami.

     Ce ne sont pas des histoires.

     Enfin de grands médecins et professeurs d’université qui recommandent des remèdes naturels! Découvrez lesquels et pourquoi …

     Nous souffrons tous,  hommes, femmes, enfants ou personnes âgées, de petits maux quotidiens.

     Plus tragique, nous sommes parfois gênés de parler de certains maux à notre médecin comme les hémorroïdes, les ballonnements et flatulences intempestives, la diarrhée, la gastro entérite, les troubles de la mémoire, le ronflement, la mauvaise haleine, la transpiration excessive, etc.

     Spécialement en période de crise, vous aimeriez peut-être trouver des remèdes efficaces et peu coûteux pour prendre bien soin de vos cheveux et de votre peau ? Dans cet ouvrage, les experts vous donnent les réponses immédiates dont vous avez besoin.

Les 501 Plus Puissants Remèdes Naturels de Médecin

Les 501 Plus Puissants Remèdes Naturels de Médecin

ARRÊTER de FUMER 10 conseils efficace pour arrêter de fumer

ARRÊTER de FUMER 10 conseils efficace pour arrêter de fumer

ARRÊTER de FUMER
Cigarette, la stratégie gagnante pour en finir définitivement avec le tabac 10 conseils efficaces pour arrêter définitivement de fumer.

Arreter de fumer

 

 

Par Didier Pénissard

1 – L’arrêt du tabac doit devenir votre priorité numéro 1

Si vous poursuivez plusieurs lièvres en même temps, vous rencontrez de vraies difficultés pour atteindre ce but. Au contraire, faites-en la priorité des priorités. Si vous avez d’autres objectifs, vous aurez bien le temps de vous en occuper plus tard. En revanche, c’est en rassemblant vos énergies et que vous concentrez toute votre détermination sur cet objectif :”Cessez le tabac“”, que vous parviendrez à l’atteindre.

2 – Conservez fréquemment la finalité de votre but dans votre esprit!

Essayez d’imaginez ce que deviendra votre existence, ainsi que votre santé quand vous ne fumerez plus. Pensez aux nombreux avantages que cette nouvelle vie saine va vous apporter, comme par exemple le fait que votre capacité respiratoire sera revenue à la normal. Que votre souffle vous permettra de monter 4 à 4 les marches d’un escalier. Motivez-vous à l’idée que vous allez rajouter des années de vie et que votre santé sera bien meilleure.Que vous retrouverez un haut niveau de dynamisme et d’énergie. Enthousiasmez-vous que vous allez faire d’importantes économies en achetant plus votre paquet de cigarette. Listez bien tous les avantages (et ils sont nombreux) que vous allez tirer d’arrêter de fumer. Relisez cette liste chaque jour au moins 5 fois en ressentant bien les avantages “comme si” ils étaient déjà présent.

3 – Trouvez des “dérivatifs” pour faciliter votre sevrage tabagique.

Une des causes du tabagisme est aussi dans l’habitude que l’on prend dans une multitude de comportements de la vie quotidienne. Il est important de savoir qu’en moyenne 3 semaine on peut changer d’habitudes, à la condition de répéter celles-ci de façon volontaire pendant cette période. Ainsi, de nouvelles voies neurologiques se seront “creusées” et il sera plus facile de les adopter instinctivement – et sans effort – .

Exemple :

-Vous aviez l’habitude de faire une pause cigarette après déjeuner !

Nouvelle habitude : faites une marche de 20 minutes pour vous occuper l’esprit.

– Vous aviez l’habitude de “griller” une cigarette avec un ami devant un café!

Nouvelle habitude : Emmenez avec vous une pomme dans votre sac et dégustez-là quand vous discutez avec votre ami etc.

4 – Signez un contrat avec vous-même !

Notez par écrit votre engagement est primordial ! D’un point de vue psychologique, le contrat écrit est important. On laisse sur le papier l’acte de sa “bonne” décision. Dites-vous que c’est une situation de “vie ou de mort” ! Donc, prenez très au sérieux l’écriture de ce contrat. Vous accrocherez au mûr le contrat en ayant précisé la date de la prise de votre dernière cigarette. Indiquez votre nom et prénom et signez le contrat. Ayez souvent sous les yeux ce document afin de renforcer votre “imprégnation” subconsciente. Je conseille aussi de marquer 3 avantages que vous aurez noté de l’arrêt du tabac. Votre motivation doit toujours intégrer l’idée de récompenses.
5 – Choisissez vos rencontres !

Il est clair que pendant la période de sevrage, les tentations provoquées par des rencontres de personnes qui fument sont un risque de “replonger”. D’autant que le cerveau va recevoir le signal “tabac” dès le contact avec le sens de l’odorat. Soyez donc attentif à vos relations. Si vous pouvez le faire, un peu de diplomatie serait utile en téléphonant à vos amis fumeurs que vous allez pendant 30 jours éviter tout contact avec les personnes qui fument. Ils comprendront et essayeront si vous devez vous rencontrer, de ne pas allumer de cigarettes devant vous. Aussi, sélectionnez des personnes qui ont arrêter définitivement le tabac et si possible entrez en relation avec eux. Ils seront de bon support à votre motivation.

6 – Contrôlez vos pensées vers l’idée de réussite de votre programme !

“Vous êtes ce que vous pensez tout au long de la journée” dit le sage !

Portez votre esprit sur l’idée de succès de votre sevrage. Pour y parvenir la meilleure méthode est celle de l’autosuggestion dirigée. Soyez attentif au moment ou vous vous parlez à vous-même :”c’est dure d’arrêter”, “je n’y arriverai jamais”, “j’ai envie, je ne vais pas résister”, etc.

Comprenez que ces pensées représentent un puissant “dialogue intérieur“. Or, les zones profondes de votre psyché sont très sensibles à ces phrases mentales. Pourquoi ! En grande partie parce qu’elles sont répétées dans l’esprit sans effort. Les mécanismes subconscient s’en imprègnent et les considèrent comme une réalité. Le résultat est que vous suivez ces pensées comme des instructions venues de l’intérieur.En revanche, quand vous vous surprenez à réagir mentalement ainsi, inversez les pensées par des autosuggestions suivantes :

”Je me libère du tabac” ;

“Arrêter de fumer m’est de plus en plus facile”

“je parviens de plus en plus facilement à me passer de cigarette”.

Quand vous marchez dans la rue, en faisant la queue à la caisse du supermarché, dans une salle d’attente, vous pouvez pratiquer ces autosuggestions et cela facilitera le succès de votre démarche.

7 – Accordez-vous des “petits avantages” :

C’est en vous récompensant après avoir par exemple réussi à rester sans fumer pendant une journée que vous serez le lendemain plus motivé. La motivation est avant tout un “motif à votre action”. Si par exemple vous vous offrez une soirée de cinéma avec les économiest ainsi réalisées, vous n’en serez que plus heureux. Bien entendu, cette motivation peut être pécunière en vous permettant de meilleures vacances, mais aussi des “petits plaisirs” comme un Weetk End que vous vous offrez avec les économies ainsi faites par l’arrêt de fumer.

Rappelez-vous que la motivation doit puiser dans un motif; on reste et demeure touours de grands enfants et la “récompense” aide vraiment à atteindre un but. Trop souvent le fumeur ne voit pas là ou les raisons de cesser. Ici, c’est différent car il “voit” sur son calendrier par exemple qu’à telle date, il bénéficiera d’un avantage qu’il va pouvoir s’offrir.

 

 Commander ici

Arreter de Fumer Sans Efforts

Arreter de fumer ou réduire sa consommation à sa convenance. Ceci n’est pas un produit subliminal : il s’agit de développer votre propre contrôle facilement. Réduisez de suite votre consommation

8 – Vous avez le Pouvoir d’arrêter de fumer !
Vous pensez que c’est impossible d’arrêter de fumer ? Que c’est au-dessus de vos forces ?

Vous vous trompez car dans une situation d’urgence vous seriez tcapable de vous dépasser. Imaginez qu’un être cher tombe à l’eau en plein hiver dans un étang. Si vous savez nager et malgré que vous craignez l’eau froide, vous vous plongeriez sans état d’âme dans l’eau glacée pour sauver votre aimé()e. Pourtant, le tabac est chaque jour un facteur de maladie très grave. Vous vallez autant que votre famille. Décidez de vous sauver vous-même avec la même détermination, la même force intérieure que si vous aviez décidé de sauver un membre de votre famille d’un désastre. Vous le feriez pour eux sans réfléchir, alors faites-le aussi pour vous sans réfléchir. Mettez-vous dans les mêmes conditions psychologiques et vous réussirez votre défi.

9 – Utilisez le Pouvoir du “cinéma mental” :
Avant tout, sachez que la visualisation mentale est la clé de toute décision et dun but atteint. Dans le domaine du “sevrage tabagique”, elle peut vous rendre de grand service.

Pourquoi ?

Le cerveau reste encore pour nos chercheur une énigme. Mais, on sait aujourd’hui que certaines zones cérébrales sont très sensibles à l’évoquation d’une image mentale. Il le considère comme une “réalité” et donc, se “piège” lui-même. Vous pouvez utiliser à profit cette fonction de la pensée. Pour cela, je vous invite à vous représenter votre personne dans la vie courante, mais qui ne fume plus. Vous devez projeter sur l’écran de votre esprit l’image la plus détaillée que vous êtes non-fumeur. Evoquez la nouvelle situation où vous vous voyez mentalement être totalement libéré du tabac.

Par exemple, vous pouvez imaginer que vous retrouvez votre souffle en montant quatre à quatre les escaliers de votre appartement. Vous pouvez aussi imaginer que vous êtes dynamique, que vous avez retrouvé le goût des aliments. Il est important de reproduire ce “trQavail” mental 2 fois par jour, principalement dès les premières minutes de votre réveil et le soir en vous endormant. Le subconscient est plus sensibles à ce travail psychologiques dans ces phases de mi-sommeil.

10 – Maitrisez vos émotions pour être plus calme :

Dans les causes connues qui engendrent une dépendance chez le fumeur, il y a sans aucun doute de l’anxiété. Il faut observer les futurs candidats à un examen, devant la porte d’entrée fumer une cigarette pour se “déstresser” avant l’épreuve. Il existe plusieurs méthode pour réduire votre anxiété. Vous pouvez par exemple prendre en homépathie pulsatilla en 9 ch tous les 3 jours. Mais aussi vous tourner vers la phytothérapie comme la mélisse. La prise de vitamice C chaque jour en poudre diluée dans l’eau agit puissament sur le stress et aide considérablement le fumeur dans sa phase de sevrage. Quand vous sentez l’angoisse monter le contrôle respiratoire est très efficace. car il est impossible d’être stressé quand on respire en profondeur pendant au moins 5 minutes. L’état d’esprit se coordonne aussitôt à l’acte respiratoire. Une respiration courte et rapide engendre du stress et de l’anxiété. En revanche, une respiration profonde et lente déclenche des endorphines et calme l’esprit.

http://www.developpement-personnel-club.com

 

Audio – Méthode Programme – EBOOKS contre le Tabagiste

Livre électronique

Les clés secrètes pour changer votre vie

Les 3 Clés Secrètes pour avoir Confiance en Soi, Mincir, Gagner de l’Argent, Arrêter de Fumer – Droit de Revente inclus

Audio – vidéo 

 

Méthode subliminale pour arrêter de fumer

Comment vous pouvez arrêter de fumer, sans médicament et sans grossir grâce à la méthode subliminale, en quelques jours, même pour les gros fumeurs

Audio – vidéo 


Arrêter de fumer en 21 jours !

Méthode d’auto-hypnose composée de 2 CD téléchargeables

Livre électronique

Script Hypnotique – Protocole de Sevrage tabagique 

Protocole en Sevrage tabagique – Un outil précieux pour arrêter de fumer par l’hypnose

Livre électronique
Arreter de Fumer Sans Efforts

Arreter de fumer ou réduire sa consommation à sa convenance. Ceci n’est pas un produit subliminal : il s’agit de développer votre propre contrôle facilement. Réduisez de suite votre consommation

SOULAGER L’ARTHROSE avec L’HUILE D’ARGAN ses BIENFAITS sur l’ARTHROSE

SOULAGER L’ARTHROSE

SOULAGER L’ARTHROSE avec L’HUILE D’ARGAN ses BIENFAITS sur l’ARTHROSE

Soulager l’Arthrose comment? Du nouveau avec l’Huile d’Argan.

 L’arthrose est une affection dégénérative rhumatismale qui intervient le plus souvent après 50 ans. Ce rhumatisme à évolution souvent invalidante touche en proportion plus les femmes que les hommes. Elle touche les os, les tendons, les cartilages et les muscles des articulations.

Les articulations sont situées à la jointure des os et permettent leur mouvement relatif et donc le mouvement en général, comme la marche ou l’accroupissement par exemple.

Pour ce faire l’extrémité de chaque os concerné est recouverte à leur jointure de cartilage. Le cartilage est une substance à la fois lisse, résistante et élastique.

L’ensemble de l’articulation est enfermé dans la capsule articulaire qui l’enferme de manière hermétique à l’intérieur de la membrane synoviale. Cette membrane fabrique le liquide synovial qui assure la lubrification de l’articulation de la même façon que dans un moteur l’huile assure la lubrification du cylindre.

LES CAUSES DE L’ARTHROSE

L’Arthrose est une affection qui touche le cartilage des os de l’articulation. Pour des raisons non encore totalement élucidées le cartilage se dégrade et il se forme des « points de friction » douloureux au contact des os de l’articulation.

Des radiographies montrent une usure anormale du cartilage et la distance entre les extrémités osseuses se réduit. On dit que l’articulation « se pince ». Le cartilage est moins épais. A la limite évolutive de l’arthrose, le cartilage peut disparaître totalement. Il y a alors contact direct et frottement des os les uns avec les autres.

LES SYMPTOMES DE L’ ARTHROSE

Ce sont les douleurs aux articulations qui manifestent l’arthrose. Ces douleurs apparaissent progressivement. Elles sont faibles au début et ne manifestent qu’en cas d’effort soutenu. Ces douleurs sont dites « mécaniques » car elles ne se produisent qu’en cas de travail de l’articulation.

Il existe des périodes de rémission, des périodes où les douleurs sont relativement modérées et enfin des périodes où les poussées de douleur sont importantes et très difficiles à supporter.

En dehors des périodes de poussée, le repos calme la douleur et les nuits sont normales. Mais les articulations deviennent raides et moins mobiles. Au matin il est souvent nécessaire d’effectuer un « dérouillage articulaire ».

Par contre, au cours des périodes inflammatoires et congestives les douleurs sont intenses, même la nuit ! Le repos ne les calme pas ! Ces périodes congestives s’accompagnent souvent de production trop importante de liquide synovial. On parle d’épanchement synovial, souvent très douloureux, et qui explique la congestion et le gonflement de l’articulation.

Les personnes souffrant d’arthrose ne sont pas condamnées à l’invalidité de manière inéluctable. Même si l’articulation demeure raide et déformée, les douleurs peuvent s’atténuer au fil des années mais souvent pour retrouver une bonne mobilité, il est nécessaire de recourir à la chirurgie. L’articulation atteinte est alors remplacée par une prothèse articulaire, opération courante pour la hanche et le genou. Mais il est préférable d’arriver à cette extrémité lorsque les autres traitements, moins lourds, ont échoué.

L’arthrose est une affection liée au vieillissement de l’articulation. Dès les premiers symptômes et les premières douleurs, il est nécessaire de consulter son médecin traitant.

Car il est possible aujourd’hui de traiter efficacement l’arthrose et de retarder son évolution. Les traitements sont d’autant plus efficaces que la prise en charge médicale de l’arthrose est précoce et que ses conséquences ne sont pas irrémédiables.

LES ARTICULATIONS TOUCHEES PAR L’ ARTHROSE

L’arthrose peut toucher toutes les articulations mais le plus souvent ce sont les articulations qui travaillent le plus qui sont le plus fréquemment atteintes et celles qui supportent le poids du corps.

Soulager l'arthrose

On distingue :

  1. la coxarthrose qui affecte l’articulation de la hanche
  2. la gonarthrose qui atteint le genou et raidit le pas
  3. la cervicarthrose qui touche la colonne vertébrale
  4. la lombarthrose qui concerne les vertèbres lombaires du bas du dos et peut entraîner lumbago et sciatique
  5. l’omarthrose se situe à l’épaule
  6. l’arthrose digitale est localisée aux doigts. Si c’est le pouce qui est concerné, on parle alors de rhizarthrose.

COMMENT SOIGNER L’ARTHROSE

Avant d’envisager une lourde opération chirurgicale il est conseillé pour traiter l’arthrose de combiner méthodes médicamenteuses (au moins pour calmer la douleur) et remèdes naturels.

Il est évident qu’en cas de surpoids les kilos en trop ne peuvent qu’être un facteur aggravant de l’arthrose. Il est doc indispensable dans ce cas de perdre du poids.

De même l’exercice physique modéré est recommandé dans la mesure du possible car l’inactivité accroît la pathologie de l’arthrose.

Il peut être intéressant d’apprendre à bien se relaxer et à évacuer le stress. Le port de chaussures spéciales absorbant les chocs peut être bénéfique pour faciliter la marche dans le cas d’arthrose de la hanche ou du genou ainsi que la confection d’orthèses de repos ou d’activité destinées à soulager l’articulation. Mais on peut légitimement penser que ces solutions sont souvent des pis-aller.

Les médicaments pour traiter l’arthrose

Pour calmer les douleurs de l’arthrose on prescrit couramment les antalgiques qui ont un effet appréciable  mais qui se limite à cet aspect anti-douleur sans aucune valeur curative.

Pour les périodes plus graves de poussée d’arthrose, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens, dits AINS, pendant de courtes périodes pour lutter contre l’inflammation. Il est également possible d’injecter de la cortisone comme anti-inflammatoire dans l’articulation malade.

En cas d’insuffisance de liquide synovial, on peut injecter en tant que lubrifiant articulaire de l’acide hyaluronique.

Certains médicaments se présentent sous forme de gels ou de patchs mais rappelons que l’arthrose étant due à des causes « mécaniques », ces médicaments n’ont le plus souvent qu’un effet symptomatique. C’est-à-dire qu’ils n’agissent que sur les symptômes sans effet profond et définitif sur l’affection.

Les remèdes naturels à l’arthrose : huile d’argan et kinésithérapie

Les soins de l’arthrose par la kinésithérapie ont fait leurs preuves, d’autant plus si les massages sont effectués avec de l’ huile d’argan aux vertus régénératrices reconnues.

Les massages dénouent d’abord les muscles raidis autour de l’articulation douloureuse. L’articulation est ensuite dérouillée par des mouvements amples qui assurent aussi un renforcement des muscles articulaires.

En début de séance, des douleurs peuvent être ressentie mais elles vont disparaître au fur et à mesure de l’échauffement.

Les effets du massage sont multipliés grâce à l’huile d’argan à la haute teneur en vitamine E régénératrice.

Il est conseillé au début de consulter un kinésithérapeute pour apprendre les exercices à pratiquer ensuite soi-même. L’usage de l’huile d’argan est toujours recommandé car souvent elle peut avoir un effet curatif définitif.

SUGGESTION de LIVRES

Arthrose Livre Soulager l'arthrose naturellement

 Soulager l’Arthrose Naturellement
Soulager l’arthrose naturellement est une guide qui vous explique ce qu’est l’arthrose, vous en donne les localisations les plus fréquentes avec leurs symptômes, cherche avec vous à comprendre les raisons.