MATELAS en LATEX NATUREL un PRODUIT NATUREL – MATELAS en LATEX Naturel PRODUIT NATUREL – MATELAS ÉCOLOGIQUE BIOLOGIQUE en CAOUTCHOUC BIO sans émanations chimique. Matelas Breveté-Québec-Montréal Canada

 MATELAS en LATEX Naturel un PRODUIT NATUREL – MATELAS ÉCOLOGIQUE BIOLOGIQUE en CAOUTCHOUC BIO sans émanations chimique. Matelas Breveté-Québec-Montréal Canada

MATELAS en LATEX NATUREL ÉCOLOGIQUE BIO GREEN SLEEP POURQUOI ?

MATELAS en LATEX NATUREL un PRODUIT NATUREL Nombreux sont les gens qui aujourd’hui ont des problèmes corporels ,des sensibilités de peau, d’asthme ainsi que des allergies inexplicables.

Les nombreuses intolérances aux produits chimiques augmentent chez les gens de jour en jour par des centaines
de milliers de cas rapportés par santé Canada.

Demandez-vous ce que vous respirez durant votre sommeil?

MATELAS en LATEX Naturel PRODUIT NATUREL
 
 
 
 
 
 
 
 
Ne vous est-il jamais venu à l’esprit que tous vos problèmes de sensibilités de peau et de respirations étaient justement couchés avec vous toute la nuit ?
Acariens, microbes, pétrole, colle toxique, polyuréthane, latex synthétique ect… la liste est longue.

Non-toxique

La plupart des gens dorment un tiers de leur vie sur des matelas et dans du textile de lit qui peuvent nuire à leur santé!

Les matières premières synthétiques, comme entre autres les mousses polyuréthanes et le latex artificiel SBR, ne résultent non seulement en un matelas trop peu élastique, mais peuvent en plus, dans certaines circonstances, dégager des composants organiques volatiles (COV) qui peuvent éventuellement être toxiques pour la peau ou les poumons.
Les traitements de retardement d’inflammation entraînent encore plus de substances chimiques et augmentent encore davantage le danger .

La liste des substances chimiques ajoutées est complétée par les traitements anti-mite, anti-tache, anti-froissement et même anti-allergie.

Dans le domaine du textile de lit, les colorants toxiques et le formaldéhyde sont les plus importants malfaiteurs. En outre, dormir sur du matériel synthétique n‘est pas si confortable et en tout cas moins relaxant.

Les matières synthétiques n’absorbent pas non plus la transpiration et la chaleur du corps comme les matières naturelles. Au chapitre “Le sommeil et la santé” vous lisez que notre corps se détoxique pendant le sommeil profond. Le textile de lit, la housse du matelas et l’âme de matelas doivent parfaitement absorber cette transpiration, tandis que la chaleur du corps doit pouvoir être transportée.

Seulement les meilleures matières de culture organique vous garantissent le climat de sommeil le plus salutaire.

Organic Hevea

1. Pourquoi choisir l’hévéa organique?

Une âme de matelas idéale est en théorie extrêmement élastique et non déformable. Les matelas à ressort et les matelas à eau soit ont une compression d’élasticité réduite ou s’affaissent davantage où il y a plus de poids.

Depuis plus de 20 ans, j’étais engagé dans la production de matelas en caoutchouc mousse au latex. Ils sont déjà plus élastiques que des autres matelas, mais l’élasticité est déterminée par la quantité de caoutchouc naturel employée dans le mélange de polymères. Idéalement, je devais réaliser une âme de matelas exclusivement en caoutchouc naturel Hévéa, mais c’était impossible ou difficile à réaliser en Europe et en Amérique à cause de l’absence de lait d’hévéa frais.

Les matelas en mousse que nous connaissions étaient faits de polyuréthane ou de polymère synthétique SBR latex, Caoutchouc Styrène Butadiène. Ces derniers sont obtenus par des traitements chimiques complexes à partir de pétrole. Les matelas de latex synthétique que nous connaissions étaient déjà enrichis de caoutchouc naturel pour augmenter leur élasticité. Ce caoutchouc naturel mélangé avec beaucoup d’alcali volatils était transporté à l’état liquide depuis l’Asie ou l’Afrique tropicale. C’était pénible parce qu’on ne recevait jamais la même qualité. Imaginez-vous que vous deviez produire le même vin en Californie avec un mélange de raisins arbitraire de France.

2. Latex naturel

En Europe, nous pouvions faire ce qu’on appelle des matelas au «latex nature », mais la composition devait toujours être adaptée. Le mélange de polymères de SBR latex synthétique et de caoutchouc naturel devait être complété avec d’autres matières pour obtenir un produit fini toujours égal en ce qui concernait la mesure et la fermeté. D’ordinaire, la meilleure proportion entre les polymères ou caoutchouc était 80% de caoutchouc naturel et 20% de SBR caoutchouc, mais par l’addition de matières de charge de correction et de matières vulcanisant-es, le produit fini ne comprenait que 60% de caoutchouc naturel. Donc, un matelas de 80% de caoutchouc naturel ne contenait que 60% de caoutchouc naturel ! C’était loin de notre idéal.

3. Caoutchouc naturel de l’hévéa

Idéalement, un matelas doit être composé de plus de 90% de caoutchouc naturel hévéa et être parfaitement isotropic, c.-à-d. l’élasticité est identique dans toutes les directions. Ce produit est également respirant et insensible à la température. C’est pourquoi il n’est jamais humide ni échauffant. Des exemples d’autres produits pour lesquels on utilise beaucoup de caoutchouc naturel hévéa sont des préservatifs, les pneus d’avion ou de formule 1, des ballons pour des stations météorologiques… bref tout ce qui doit être extrêmement élastique et stable.

Pour faire cette âme de matelas composée à 100% de caoutchouc naturel d’hévéa, on avait besoin de lait végétal d’hévéa frais et identique et d’un savoir-faire technique innovateur. Donc, il devait être fait dans le pays d’origine du lait d’hévéa. Mais quel est ce lait d’hévéa et où trouver le meilleur pour faire une âme de matelas?

4. Hevea Brasiliensis

HEVEA BRASILIENSIS est le nom d’un arbre à caoutchouc. Comme son nom l’indique, l’arbre a été découvert en 1736 dans la région amazonienne par l’explorateur français Charles Marie de la Condamine (1701-1775) qui a rapporté le caoutchouc comme curiosité.

Partout dans le monde, il existe des arbres qui sécrètent un liquide quand ils sont blessés ou endommagés par des insectes. Ce liquide empêche par coagulation que des moisissures ou des bactéries pénètrent dans l’arbre.

Comme la résine du pin ou la sève de l’érable, un lait végétal, aussi nommé latex, coule de l’Hevea Brasiliensis ou arbre à caoutchouc, qui durcit pour former une masse caoutchouteuse.
Un pharmacien anglais a découvert qu’on peut l’utiliser pour gommer le crayon. Le nom de la gomme (rubber) provient d’ailleurs du verbe anglais «to rub», frotter.
Ce caoutchouc a surtout des caractéristiques élastiques et imperméables.

En 1839, on a découvert que le caoutchouc et le soufre par chauffe, le soi-disant procédé de vulcanisation, produisent un caoutchouc qui reste fort et solide à des températures de 0 à 100° C.

Depuis lors, on utilise ce produit pour rendre du textile imperméable, pour les pneus de vélos et de voitures, pour le chewing-gum, la peinture … et même les préservatifs.

Le caoutchouc devenait un produit industriel très important. Les besoins en caoutchouc devenaient si importants qu’on construisit des plantations dans d’autres régions du monde.
Surtout les Anglais, qui envoyèrent des jeunes plants dans leurs colonies tropicales d’Asie, comme le Sri Lanka ou Singapour. Les Portugais implantèrent des plantations surtout en Afrique centrale. L’arbre survit en effet seulement dans un climat très humide et chaud.
Pour récolter le lait végétal, on coupe dans le cambium extérieur de l’arbre. Ainsi les poches de latex sont coupées et le lait s’écoule dehors. Sous la blessure, on fixe un récipient dans lequel le lait végétal est recueilli. On peut laisser se coaguler le lait, ou on peut ajouter un peu d’ammonium pour garder le lait liquide. Le caoutchouc coagulé est séché et comprimé pour en faire des chaussures, des bottes, de l’isolant ou du matériau de construction. Pour les matelas, on a besoin de latex liquide. Il est acheté pour Green Sleep en Malaisie du Nord, à des paysans indépendants, qui depuis des années plantent ces arbres sélectionnés en coopération avec l’Institut National du Caoutchouc à Kuala Lumpur. Comme pour les pommes, les poivres, le vin, on applique sur le plant un greffon du sujet mère pour obtenir toujours le même arbre. Après une longue sélection, nous recevons depuis plusieurs années le lait végétal hévéa approprié afin de toujours pouvoir fondre des âmes de matelas identiques dans des différents degrés de fermeté.

5. Lait de l’hévéa

Les plantations dont notre lait végétal provient n’utilisent pas d’accélérateurs de croissance, de pesticides ou d’insecticides. Le bois inférieur est enlevé à la main si c’est nécessaire. Dans certains endroits des moutons et des chèvres broutent au pied des arbres. En plus de notre certificat QUL, Qualitäts Umweltfreundliche Latexmatratzen de l’institut Öko-Umwelt à Cologne, Allemagne, les plantations ont été contrôlées quant aux conditions de travail et à l’aspect non polluant. La culture du lait végétal d’hévéa est donc complètement ORGANIQUE.

Tirer du lait d’hévéa est aujourd’hui devenu le travail des femmes. C’est le deuxième revenu de la famille. Les prix sont fixés coopérative-ment chaque jour.

Aujourd’hui, le prix du caoutchouc et surtout du lait végétal d’hévéa est très élevé. Outre le prix mondial qui grimpe en raison de la demande croissante, le prix se fixe surtout selon le salaire journalier. Quand on sait qu’il faut déjà environ 40 heures de travail pour récolter assez de lait d’hévéa pour produire un de nos matelas…

6 . Procédé de transformation

Le lait hévéa frais et identique est livré centrifugé selon un certificat ISO 2004. La matière solide est séparée de l’eau. Cette matière solide est mélangée par un programme commandé par ordinateur complexe, avec de l’air et un minimum, +/- 5%, de matières vulcanisantes et autres comme le soufre, l’oxyde de zinc, l’accélérateur et l’antioxydant. Aucune de ces matières ajoutées n’est toxique ! A ce sujet, vous pouvez vous référer aux tests et aux certificats que vous trouvez plus loin.

On n’ajoute donc pas de matières de charge. Le mélange est injecté dans des moules d’aluminium alors que des chevilles rentrent la chaleur de 90°C dans la masse.

Après environ 90 minutes d’étuve, l’âme de matelas vulcanisée est démoulée et lavée. Chez Green Sleep, ce nettoyage est très intensif. Les âmes de 15 cm sont arrosées jusqu’à 7 fois et comprimées jusqu’à 1 cm. Dans une centrifugeuse, les âmes sont nettoyées de nouveau, jusqu’à ce que tous les résidus de savon et toutes les odeurs aient disparu.
L’eau abondante pour ce processus doit être parfaitement stérile. Après séchage, l’âme de matelas ORGANIC HEVEA est contrôlée au niveau de la fermeté et reçoit une étiquette mentionnant son origine et les données de production. Un certificat « appellation d’origine contrôlée » et un chiffre accompagnent également l’âme de matelas.
Ainsi le produit est complètement traçable ! Ces âmes de matelas sont envoyées à l’usine de Green Sleep en Europe et au Canada pour des traitements supplémentaires. Ce processus de production nous donne les meilleures âmes de matelas qui puissent être fabriquées aujourd’hui.
Dans le domaine de l’écologie, les plantations et les cultures inférieures éventuelles sont parfaitement non polluantes. Pour la production de l’âme de matelas même, on a besoin de la même quantité d’énergie que celle employée pour les autres âmes de matelas.

7. Avertissement

Le seul problème est la dite allergie au latex à la protéine d’1%, culprit, que le lait d’hévéa contient. Seul une minime proportion de la population est concernée. Généralement, l’allergie au latex survient chez des personnes qui dès l’enfance ne supportaient pas le lait maternel ou aucun produit laitier.

En cas d’allergie au latex, le contact avec une âme de matelas revêtue provoque après quelques heures des endroits rouges sur la peau et on commence à suffoquer. Si cela se produit, nous reprenons le matelas dans le point de vente local au prix d’achat. Sur une base annuelle de 15.000 matelas, nous devons en reprendre environ quatre. Ça n’arrive donc pas souvent. Si vous voulez en savoir plus, consultez latex allergy, implications for patients and health care workers [l’allergie au latex, les implications pour les patients et le personnel médical.

8. Attention !

Dans plusieurs pays du tiers-monde, des matelas en 100% latex naturel sont fabriqués artisanalement. Ils servent surtout le marché local. Leur produit a souvent une structure friable ou est beaucoup trop dur. La durabilité et les conditions d’hygiène dans lesquelles ce produit a été fabriqué ne sont pas acceptables pour l’usage occidental. Surtout le rinçage est souvent très contaminé. Nous trouvons ces produits régulièrement sur le marché occidental. Ils sont souvent vendus à des prix-choc « factory direct » par des entreprises de boîte postale ou à des salons. Ces produits compromettent gravement la réputation des «produits naturels».

9. Garantie de 20 ans! 

Chaque âme de matelas en hévéa organique de Green Sleep est garantie pour bon usage de 20 ans depuis juillet 2008.
Chaque matelas possède son certificat d’origine et un mode d’emploi. N’oubliez pas qu’un matelas est acidifié par la transpiration et se déforme après un certain temps selon le poids de votre corps. Faites donc revoir votre matelas par un conseiller de Green Sleep tous les huit ans.
Green Sleep s’est imposé une liste interne de revendications “ Eco-tested” auxquelles doivent répondre toutes les matières premières utilisées.
Tout sous-traitant ou toute unité de production Green Sleep doit impérativement répondre à ces critères.Les certificats Skal , Eco-cert et QULappuient nos revendications de qualité et sont réclamés auprès de nos fournisseurs chaque année.

Monat Global Soins Capillaires Naturel Repousse et Anti Chute des Cheveux